Un défi solidaire à relever

Humaid est une plateforme de financement participatif au service des plus fragiles lancée par deux jeunes Nantais. La plateforme soutient deux thématiques : la santé et le logement.

Un défi vient de leur être lancé : financer 5 projets pendant les 10 jours de la Nantes Digital Week (du 15 au 25 septembre).

Synthèse humaid

Opération Nantes Digital Week

Lire l'article

L’évolution démographique bretonne : il y a comme un problème

Nouvelle version ratio de population 1999 et 2013 (5)

L’utilisation des derniers chiffres disponibles (2013) permet de prendre un peu de recul pour envisager l’évolution démographique de la Bretagne sur 14 ans. Que de changements !

14 ans… C’est peu au regard de temporalités bien plus longues envisagées par d’autres études (1). Mais 14 ans, c’est beaucoup puisque les écarts se sont récemment creusés. En ce laps de temps, des territoires bretons ont souffert ou se sont dépeuplés quand d’autres ont vu leurs populations doubler ou tripler. Et tout n’est pas ici une affaire ou non de bonnes gestions communales, d’autant que l’essor démographique n’est pas forcément synonyme de qualité de vie. Comment analyser les évolutions démographiques ? Que retenir de cette carte de synthèse ?

Globalement, l’arbre démographique breton se porte bien. 4 millions d’habitants en 1999 mais 4,6 en 2013, soit 600 000 habitants de plus. Sur 14 ans, la Bretagne a gagné en moyenne 40 000 habitants par an. Il s’agit d’une des régions les plus attractives de France puisque l’essentiel des gains s’opèrent en lien avec un solde migratoire favorable, même si les gains d’espérances de vie aident à l’évolution.

Lire l'article

La permaculture en Bretagne : laquelle ?

permacultureenbretagneOn trouve sans doute autant de définitions de la permaculture qu’il existe de permaculteurs, tout simplement car ce courant d’actions diffère selon les lieux et « vise à stopper le biocide en cours » (E. Escoffier). De manière large, elle peut être considérée comme « une méthode de conception permettant de créer des environnements aux besoins des êtres humains tout en respectant la nature » (Brin de paille). Toutefois, on s’oriente ailleurs vers l’idée d’un « jardinage auto-fertile », la création d’une « abondance biodynamique », d’une « culture biointensive », d’un « mode d’action pour renforcer la biodiversité », etc.

Un point intéressant est que le concept peut être formulé de façon simple (renforcer la production écologique du vivant) tout comme de façon compliquée et systémique. Ainsi, la rosace ou « fleur de permaculture » a été inventée par l’australien David Holmgren fin 2008 (ci-dessous) et est désormais présentée avec diverses variantes.

Lire l'article

Terre-mer : le temps de la réconciliation

Dans son édition des 9 et 10 juillet, Ouest-France a publié un article de Jean Ollivro, président de Bretagne Prospective, auteur de « De la mer au meritoire. Faut-il aménager les océans ? »

point de vue Jean

Lire l'article

60 professeurs supplémentaires pour les écoles bilingues en 2016

Article publié sur le site de l’Ofis ar brezhoneg

ofisLes défenseurs du breton qui souhaitaient voir l’enseignement bilingue se développer plus rapidement se sont longtemps vu opposer l’argument du manque de professeurs pour expliquer qu’il n’était pas possible de mieux faire en Bretagne. La région Bretagne a donc mis en place les aides DESK et SKOAZELL pour que le nombre de candidats au CRPE soit plus conséquent. Pourtant, le nombre de postes proposé au concours bilingue restait très faible (24 l’année dernière pour le public). Ce n’était pas très attractif (beaucoup de travail pour peu de chances d’admission).

En 2013 et 2014, la Région Bretagne a négocié une nouvelle convention avec l’Etat, un processus auquel l’OPLB a également participé. Cette convention stipule que dorénavant 15% des postes ouverts au concours seront réservés pour les bilingues, un pourcentage qui doit monter à 20% dans les meilleurs délais avant la fin de la convention (2015-2020). C’est la première fois qu’un tel objectif est fixé enBretagne. Cela représente donc une nette avancée pour la langue.

Lire l'article

Les Bretonnes ont-elles l’esprit d’entreprise ?

Article d’Anne-Laure Jaouen sur le site bretagne-bretons

Moins de 30% des créateurs d’entreprises sont des femmes. Et les femmes indépendantes ou dirigeantes salariées d’entreprises gagnent 31% de moins que les hommes. Si les inégalités hommes – femmes dans l’entreprise sont avérées, les initiatives sont nombreuses pour tenter d’inverser la tendance et de promouvoir l’entrepreneuriat auprès des femmes. En Bretagne, deux grands réseaux se partagent la mission sur le terrain. Mais doit-on vraiment distinguer un entrepreneuriat féminin ? Des Bretonnes nous répondent dans ce dossier.

« Ces femmes de pouvoir qui nous apprennent leurs astuces cuisine ». Voilà l’un des titres affichés par le nouveau site d’information parodique, Madame Gorafi, lancé le 1er février dernier. Ainsi, Christine Lagarde, la Reine d’Angleterre, Marissa Mayer (Pdg de Yahoo) ou encore Pascale Boistard, Secrétaire d’Etat chargée des droits des femmes, nous livrent leurs trucs et astuces en cuisine : bien découper l’ananas pour la salade de fruits, mâcher un chewing-gum en découpant les oignons, beurrer le papier cuisson…

L’intégralité de l’article

Lire l'article

La Bretagne présente un solde démographique négatif en 2015

Selon l’Insee, au 1er janvier 2015, la population de la Bretagne est estimée à 3 294 300 habitants, en progression annuelleBretagne_eco moyenne de 0,6 % depuis 2008 (soit 20 700 habitants supplémentaires chaque année). En 2015, pour la première fois depuis deux siècles en période de paix, le solde naturel est négatif en Bretagne. Le nombre de naissances, en baisse en 2015, n’a pas compensé la hausse exceptionnelle du nombre de décès. L’excédent migratoire est ainsi l’unique moteur de la croissance démographique bretonne. En 2015, 33 700 bébés sont nés dans la région. Avec 1,93 enfant par femme, la Bretagne est moins féconde que la plupart des régions françaises. Le nombre de décès s’établit à 34 100 en 2015, niveau record depuis l’après-guerre. Outre le vieillissement de la population et l’arrivée des baby-boomers dans le 3e âge, la forte hausse des décès s’explique par un épisode grippal de forte intensité qui a touché la France en début d’année. L’analyse des chiffres par département montre un réel écart ente l’Ille-et-Vilaine et les trois autres départements.

L’intégralité de l’article

Lire l'article

L’acte d’achat : choix ou contrainte ?

un-caddie-de-provisions-dans-un-supermarche_4078180La carte dans notre précédent article « Bretagne, où aller faire ses courses », évoquant la seule distribution des supermarchés et hypermarchés en Bretagne montre une grande complexité de détail et deux types extrêmes d’organisations.

La première réside dans les pays et territoires disposant d’une très (trop ?) grande présence de ces grandes surfaces. On trouve bien sûr dans cette catégorie les métropoles de Rennes, de Nantes, de Brest mais aussi les agglomérations de Lorient et de Vannes, de Saint-Nazaire, de Saint-Brieuc et de Saint-Malo / Dinan voire de Quimper. Plus largement, de Douarnenez à Muzillac, presque toutes les communes bretonnes de la côte sud disposent au moins d’un supermarché et la densité est exceptionnelle. Peut-être pour des raisons historiques, on retrouve le même phénomène dans la zone de Landerneau et surtout de Morlaix, avec aussi une sur-représentation autour de Lannion qui s’explique peut-être aussi par le pouvoir d’achat supérieur des ménages. De manière plus générale, on voit aisément que les axes routiers et notamment les voies expresses bretonnes sont propices à l’établissement des grands magasins, surtout en proches périphéries des métropoles. Ces routes permettent de bénéficier d’un passage supérieur, d’un « effet vitrine » et sont davantage choisies par les différentes enseignes commerciales. On retrouverait la même stratégie pour diverses enseignes de restauration de type McDonald’s dont la localisation n’est jamais hasardeuse.

L’intégralité de l’article

Lire l'article

La démocratie mise à mal par ses représentants

Article paru sur le site Ar ch’annad

S’il y a une tendance forte à retenir de cette décennie, d’un point de vue politique, c’est avant tout celle de la remise en cause, rampante, de la démocratie un peu partout sur la planète. Si le focus est souvent pointé sur les cas russe ou turc, il est cependant intéressant de constater qu’il concerne également les démocraties dites établies, où droits et libertés sont régulièrement remises en question. Pire, bien souvent la volonté populaire n’est pas prise en compte quand elle n’est pas biaisée afin d’obtenir le résultat voulu.

Lire l'article

GwenneG, le crowdfunding au service de l’emploi breton

Article publié sur le site bretagne-bretons.fr

Offrir aux Bretons l’opportunité de devenir des acteurs de l’économie régionale et de soutenir le développement et l’emploi en Bretagne. La promesse de la plateforme de crowdfunding GwenneG, lancée il y a tout juste un an, sonnait à ses débuts comme un slogan de campagne. Et charriait donc son lot de défiance. L’histoire semblait trop belle, trop simple.

Néanmoins, 12 mois ont passé, et GwenneG peut aujourd’hui s’enorgueillir d’un bilan à faire pâlir d’envie tout politique. Sur les 36 projets que GwenneG a suivis, 33 ont réussi leur campagne de crowdfunding, grâce à la mobilisation des internautes bretons. Belle performance.

Lire l'article