Claude Champaud vient parler du CELIB le 23 octobre à Rennes

Claude Champaud vient parler du CELIB le 23 octobre à Rennes

Bretagne Prospective organise le lundi 23 octobre 2017 à 18h à l’espace Ouest-France de Rennes une rencontre avec Claude Champaud à l’occasion de la sortie de son livre : « Quand des Bretons éveillèrent la Bretagne, le CELIB » édité par le Centre d’Histoire de Bretagne/Kreizenn Istor Breizh dont le président est Frédéric Morvan.

Avec cet ouvrage, l’auteur qui fut le vice-président du CELIB lègue aux générations futures l’exemple de ce que fut l’élan des Bretons qui réveillèrent la Bretagne au milieu du XXe siècle. Grâce à cette organisation atypique regroupant à partir de 1950 des responsables politiques, socioéconomiques et culturelles, la Bretagne est entrée dans l’ère de la croissance et de la modernité. Claude Champaud viendra dire que ce que nous devons à ce Comité d’Etudes et de Liaison des Intérêts Bretons.

Aujourd’hui encore, on dit que l’esprit « célibien » souffle sur nos institutions régionales. Mais autres temps, autres mœurs : pour Claude Champaud, la Bretagne doit chercher un nouveau souffle pour relever les défis qui se présentent à elle.

La rencontre sera suivie d’une séance de dédicaces.

Lundi 23 octobre 2017 – 18h  – Espace Ouest-France – 38 rue du Pré Botté – 35000 Rennes

dossier de presse BP

Claude Champaud. « Les Bretons se sont assoupis »

Claude Champaud. « Les Bretons se sont assoupis »

Créé dans les années 1950, le Comité d’étude et de liaison des intérêts bretons (Celib) a façonné la Bretagne moderne. L’universitaire rennais et ancien élu Claude Champaud lui consacre un ouvrage.

Le Celib a été créé, il y a près de 70 ans. Que peut-il représenter aux yeux d’un jeune Breton, aujourd’hui ?
J’ai peur que cela soit considéré comme un club de rencontres (rire) ! Ce qui me paraîtrait devoir intéresser un jeune aujourd’hui, c’est de savoir que la Bretagne était vraiment aux trente-sixième dessous dans les années 1950, après deux siècles de sommeil, et que, brusquement, elle s’est réveillée, poussée par des hommes de tous horizons politiques et professionnels. En quelques années, la Bretagne s’est placée dans les régions de tête, notamment en matière d’esprit d’entreprise, dont l’exemple le plus connu est la Brittany Ferries.

L’intégralité de l’article

Propos recueillis par Philippe Créhange pour Le Télégramme

Célib, s’il te plaît reviens … tu nous manques !

Célib, s’il te plaît reviens … tu nous manques !

Non, ce cri du coeur n’est pas destiné à une femme bien aimée que nous aurions perdue de vue depuis trop longtemps.
Mais au Comité d’Étude et de Liaison des Intérêts Bretons. Que les plus jeunes d’entre nous n’ont pas connu.
Le CÉLIB est né le 22 Juillet 1950 d’une idée de trois personnalités bretonnes fortes de cette époque : René PLEVEN, Joseph MARTRAY et Joseph HALLEGUEN. Le premier est un centriste, Résistant durant la seconde guerre mondiale, puis ministre de la république. Puis le second fut un autonomiste breton convaincu. Enfin le troisième fut également Résistant, Maire de Kemper et député.

L’intégralité de l’article

Article de Rémy Penneg sur le site nhu.bzh

Quand des Bretons éveillèrent la Bretagne, le CELIB par Claude Champaud

Quand des Bretons éveillèrent la Bretagne, le CELIB par Claude Champaud

Le Comité d’étude et de liaison des intérêts bretons (CELIB) a été créé en 1950 pour promouvoir le développement économique et l’identité de la Bretagne à cinq départements en profitant du plan de reconstruction et du plan Marshall. Dynamisé par son secrétaire général Joseph Martray, ce « lobby breton » obtient de nombreux aménagements (le Plan routier breton par exemple), est à l’origine du processus de régionalisation en France et du « miracle économique breton » dans les années 1960.

Claude Champaud, qui en fut vice-président pendant plusieurs années, revient sur cette période dont les actions et l’esprit marquent encore la Bretagne d’aujourd’hui.

Le Centre d’Histoire de Bretagne / Kreizenn Istor Breizh met en souscription cet ouvrage de Claude Champaud, « Quand des Bretons éveillèrent la Bretagne : le  CELIB ».

22 €, port inclus. Jusqu’au 30 août

350 pages.

Voir le site