Agriculture : l’heure de la remise à plat a sonné

Article publié sur le site de Ar c’hannad

La situation des producteurs semble être devenue grande cause nationale. Face à un état des lieux inquiétant, souligné par le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, le gouvernement semble décidé à jouer la carte de la hausse des prix, qui doit permettre aux agriculteurs de revenir un minimum dans les clous, financièrement parlant. Même le chef de l’Etat est monté au créneau pour défendre cette idée.

En soi, il y a urgence. Comme le rappelait M. Le Foll, 10% des exploitations sont au bord de la faillite. Et dans une région comme la Bretagne, les chiffres sont encore plus importants et inquiétants, si l’on en croit la FRSEA. Le syndicat agricole parle même, dans la péninsule, de situation « catastrophique » et de « crise énorme » en perspective. Autant dire que, pour un secteur clé de l’économie bretonne déjà fortement malmené par la crise du poulet, la reprise semble bien loin.

Et les chiffres publiés par la FRSEA sont éloquents : 30% des producteurs de porc de la région sont en situation de liquidation, 44% n’en sont pas loin, 80% travaillent à perte. Et les producteurs laitiers ne vont pas beaucoup mieux : 60% perdent de l’argent à travailler. Pourtant, les produits finis, que ce soit le lait ou la viande, n’ont quasiment jamais été aussi chers en bout de chaîne, pour le consommateur. (suite…)