Pétition pour une nouvelle politique linguistique et culturelle en Bretagne

Breizh-ImPacte a lancé une pétition pour une nouvelle politique culturelle en Bretagne. Elle demande à la Région d’agir fermement par rapport aux points suivants :

– Que la Région, à défaut de l’État, ratifie la Charte Européenne des langues suivant les modalités qui lui conviennent.

– Que l’enseignement dans les filières bilingues se fasse à parité d’objectifs par souci d’efficacité. Qu’une 3e langue soit enseignée dès la maternelle dans les filières immersives et semi-immersives suivant les principes de l’enseignement intégré des langues. (suite…)

« Folklorique » la culture bretonne ? Elle est bien plus que cela

Il est toujours presque amusant de voir le regard porté par Paris sur la culture bretonne. Si, régulièrement, cette dernière est présente sur les antennes ou ondes radios, le mot qui revient le plus régulièrement pour la définir est « folklorique ». Comme s’il s’agissait d’une culture du passé, qui n’est plus vraiment actuelle, plutôt dépassée même, mais qui survit tant bien que mal, dans des réserves où on la ressort de temps à autre pour le plus grand plaisir des touristes.

Un regard quelque peu condescendant, une fois de plus, de la part d’une capitale qui n’emploiera pas les mêmes mots lorsqu’une culture d’ailleurs viendra la rencontrer. Entend-on parler de « folklore » lorsqu’il s’agit du tango argentin ou de la salsa cubaine? Bien sûr que non. Ceux qui n’y connaissent pas grand-chose répondront que ces cultures se renouvellent, se remettent au goût du jour, se réinventent.

Il en va de même de la culture bretonne, dans son ensemble, de sa musique en particulier. Sans même faire appel aux grands succès des années 90 du rock breton, la musique dite « folklorique » (ou « traditionnelle », autre terme apprécié de Paris) n’est qu’un constant renouvellement, de nouvelles instrumentalisations, des réinterprétations, un domaine riche et créatif, qui mérite un peu plus de respect. La manière dont le bagad Gwened a dominé de la tête et des épaules, et estomaqué les juges de l’émission grand public « la France a un incroyable talent », n’en est que la preuve la plus éclatante. (suite…)