Actualités et événements

AGENDA

Samedi 17 février 2018, 14h30, Bar Finnegans à Quimper

« Café-économie : les initiatives des bretonnants et des gallésants »

Café-économie : les initiatives des bretonnants et des gallésants dans le monde économique.
Présenté par Denez Pichon

L’objectif de cette rencontre est de comprendre l’évolution de notre langue au cours des siècles en identifiant notamment les influences de la guerre, de la situation économique et de la politique de la langue. Mais également de décrire les premiers pas de la langue bretonne dans le monde économique au début du 20ème siècle.

Notre langue a toujours été présente dans l’économie c’est pourquoi nous aborderons ce sujet au prisme des mutations du 20ème siècle, des personnes, des associations et des professionnels. Il y a beaucoup de choses importantes à apprendre de ces évolutions.

Ce n’est pas tout de chercher à introduire le breton dans la vie économique, mais combien de personnes sont capables de parler breton lors d’un entretien d’embauche ? Où les trouver ? Les réponses à ces questions vous seront données au cours de la présentation.

Ce n’est pas tout d’avoir des entreprises et des bretonnants, il faut également avoir le vocabulaire précis, commun à tous les employés pour travailler et communiquer d’une façon sereine et efficace. Mais comment faire ?

e brezhoneg

 

 

La mobilité en Bretagne à l’horizon 2035

Au cours de l’année 2015, de nombreux partenaires publics et privés, intervenant sur le champ des mobilités, ont participé à quatre ateliers prospectifs sur la mobilité en Bretagne à l’horizon 2035, organisés par la DREAL Bretagne et les Directions Départementales des Territoires et de la Mer.

Un document intitulé :  » la mobilité en Bretagne à l’horizon 2035, carnet d’exploration », a été publié. Ce rapport a pour objectif d’aborder ce qui peut changer et façonner la mobilité de demain.

mobilite

Les explorateurs d’avenir, Jean Ollivro : la mobilité et le territoire

Synthèse du propos de Jean Ollivro, président de Bretagne prospective, durant la journée Auto-mobilité et intelligence territoriale dont le fil conducteur était comment réussir au sein de chaque territoire une mobilité personnalisée, durable, innovante, connectée, sécurisée et ouverte à tous.

Les mutations engendrées par l’arrivée de la voiture

Comme l’explique J. Ollivro, l’arrivée de la voiture a tout bouleversé. Il rappelle que dans un premier temps, le rapport originel de l’homme est le nomadisme, pas par choix, mais plutôt pour répondre à des difficultés (ressources, climat…). Jusqu’en 1600,  70 % de la population européenne et 90 % des nouveaux mondes étaient nomades.  Puis à l’époque moderne, P. Chaunu1 démontre que 95 % de la vie des gens se déroule dans un périmètre de 7 kilomètres, et que le déplacement est vu comme un problème.

L’arrivée du véhicule motorisé, appelé « l’auto mobilitas » par V. Guigueno2, a tout changé. Tout d’abord, la portée des déplacements se trouve démultipliée sans effort. Puis apparaît l’individualisation des déplacements, alors que les  premiers modes de transport à moteur (train, navire à vapeur …) étaient tous collectifs. Au départ réservée à certains « privilégiés », la voiture se démocratise à la fin de la Seconde Guerre mondiale et dans les années 60, et avec elle, se démocratise la vitesse. (suite…)