réforme territoriale articles taggués

Nouvelle carte des régions : la Bretagne restera seule au grand dam des patrons

La Bretagne restera composée de quatre départements. Les partisans de la Bretagne historique n’ont pas réussi à la marier avec la Loire-Atlantique. Les dirigeants d’entreprise sont déçus.

Depuis des lustres, les partisans de la Bretagne historique souhaitent qu’elle puisse retrouver sa géographie initiale à cinq départements en y intégrant la Loire-Atlantique. Nantes, la Cité des Ducs de Bretagne, avait été séparée de sa région d’origine sur décision du gouvernement de Vichy. Le Parlement n’a pas suivi les lobbyistes, la Bretagne restera à quatre départements. Les deux régions Bretagne et Pays de la Loire ne devraient cependant pas se tourner le dos, bien au contraire car elles ont depuis longtemps l’habitude de travailler sur des sujets économiques communs.

Lire l'article

La réforme territoriale à l’épreuve de la démocratie française

Article publié sur le site Ar C’hannad

39 députés pour voter sur l’amendement présenté par les députés Jean-Luc Bleunven et Thierry Benoît jeudi 20 novembre à l’Assemblée nationale. Sur 577 députés, ils n’étaient pas nombreux à être présents. Il s’agissait pourtant de défendre le droit d’option simple, un assouplissement du droit d’option tel qu’il est pour l’heure prévu par les textes, lequel prévoit non seulement un accord du département mais également des deux régions concernées par un éventuellement changement, ainsi que, le cas échéant, celui des citoyens, le tout à la majorité qualifiée.

Comme d’autres, MM Bleunven et Benoît voulaient simplifier ce droit, en l’amenant à la majorité simple, dans le but évident, ici, de permettre à terme à la Loire-Atlantique de faire jouer ce droit d’option sans se retrouver entravée par les Pays-de-la-Loire si cela devait se produire. Pour cette question, qui au final concerne peu de territoires, les députés ne se sont, semble-t-il, pas passionnés puisqu’ils n’étaient que 39 présents.
La veille, pour voter la carte définitive des régions, qui corrigeait les changements faits au Sénat, ils n’étaient, au plus fort de la journée, que 80 présents. Cela peut paraître peu, comparé au nombre de parlementaires, mais ça peut être pire. Pour le vote d’un amendement sur le projet de loi relatif à la désignation des conseils des prud’hommes, un autre sujet important, également examiné le 20 novembre, seuls onze députés étaient présents dans l’hémicycle.
De nombreuses raisons expliquent un tel absentéisme au moment des votes. La première, et la plus évidente, est que le travail parlementaire ne se résume pas à la présence dans l’hémicycle, plus encore quand il ne s’agit que d’amendements ou de valider l’un ou l’autre des articles d’un projet de loi, il est bien plus vaste et complexe que cela, entre présence dans la circonscription, participation aux commissions, etc. D’autre part, les parlementaires n’étant pas des machines, ils ont eux aussi besoin de se reposer, surtout lorsque les débats se poursuivent jusque tard dans la nuit. Ils s’organisent donc pour assurer une présence de leur groupe parlementaire tout au long du débat.

Lire l'article

Table ronde sur la réforme territoriale lundi 29 septembre à Rennes

Dans le cadre des rencontres avec ses adhérents et sympathisants, Bretagne Prospective organise une table ronde sur un thème d’actualité le lundi 29 septembre de 18h à 20h à Rennes :

La réforme territoriale, quels enjeux ?

– Quelle légitimité constitutionnelle ?
– Quelles compétences pour les régions ?
– Quelles conséquences sur l’économie, le tourisme… ?

La soirée sera animée par :
Thomas Frinault, Maître de Conférences en Science Politique à l’université Rennes 2, co-responsable du master Management public territorial, chercheur au Centre de Recherches sur l’Action Politique en Europe, auteur de l’ouvrage « Le pouvoir territorialisé en France » (PUR)
Daniel Cueff, maire de Langouët, conseiller régional de Bretagne, président de l’Etablissement Public Foncier de Bretagne, auteur de « la Bretagne, un horizon démocratique pour notre République » (Le Temps éditeur)
Raphael Schmidt, ancien conseiller de Marylise Lebranchu, chargé du financement bancaire des collectivités territoriales.
Lundi 29 septembre de 18h à 20h
Dans les salons de Lecoq-Gadby
156 rue d’Antrain – 35700 Rennes

Entrée gratuite.
Merci de faire part de votre présence à contact@bretagne-prospective.org

 

Lire l'article

construirelabretagne.org

 

bandeau construire la Bretagne

Madame, Monsieur,

Le calendrier de la réforme territoriale s’accélère. Il est urgent et important de prendre part aux débats de façon constructive pour une Bretagne qui gagne.
C’est l’objectif du site

http://www.construirelabretagne.org

que nous venons de mettre en ligne avec un comité éditorial qui rassemble des signatures fortes et des personnalités d’horizons divers. Vous trouverez sur le site les prises de positions les plus importantes, les textes fondateurs, les réponses aux
principales objections (notamment une remarquable contribution de Jean-Michel le Boulanger), les résultats des sondages, et les derniers événements de l’actualité. Bref, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Bretagne à cinq départements sans jamais oser le demander…

N’hésitez pas à faire connaître ce site autour de vous. Bonne visite !

Merci à tous de diffuser le plus largement possible l’adresse du site :

http://www.construirelabretagne.org

Si vous souhaitez recevoir des informations en provenance du site,
n’hésitez pas à vous y inscrire.

 

 

Lire l'article

« Lettre à la Bretagne », Pierrick Massiot

La Bretagne, le vrai projet d’avenir

Le débat sur une grande réforme territoriale est lancé. Chacun y allant de son découpage, de sa carte, et de ses propositions de mariages… Tout y est souvent présenté comme si la question institutionnelle était prioritaire, comme si le débat n’était que technique, comme si le sujet ne concernait que les seuls élus et pas les citoyens, comme si, enfin, la question se résumait à une opposition entre les « modernes » et les « anciens ».

Lire l'article