Article de Gery Bertrande publié dans Le Journal des Entreprises

Les quatre agences d’urbanisme de Bretagne, Côtes-d’Armor Développement en tête, ont publié leur vision de la région à l’horizon 2040, selon trois scénarios basés sur des analyses de la Datar. Avec ou sans Nantes, avec ou sans grand aéroport, on choisira sa version.

Le document tient en 33 pages. Pour la première fois, les quatre agences d’urbanisme de Bretagne (Audiar Rennes, Côtes d’Armor Développement, Audélor Lorient et Adeupa Brest) ont réalisé un travail collaboratif « en réseau », avec le soutien du conseil régional, sur la vision de la Bretagne en 2040. Il s’appuie sur « une relecture » de scénarios livrés par la Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale (Datar).

Huit enjeux majeurs

L’étude relève huit enjeux majeurs déjà connus pour la Bretagne : inscription du territoire dans les réseaux métropolitains internationaux ; rôle des villes moyennes dans l’armature urbaine bretonne ; attractivité résidentielle et touristique ; mutation de l’économie productive ; espace marin et littoral ; qualité de l’eau ; transition énergétique bretonne ; inégalités territoriales. « La présence de deux métropoles reconnues par la loi dans la région constitue un atout considérable », lit-on encore. Rennes et Brest peinent pourtant encore à attirer, par exemple, des investisseurs étrangers. Autrement dit dans l’étude : « L’oxygène métropolitain se fait rare à l’altitude de Rennes ou de Brest. »

La suite