Article publié dans Ouest-France Entreprises du 4 août 2015

Le Conseil de développement du pays Centre-Bretagne veut créer un pôle dédié l’économie sociale et solidaire. L’objectif : faire émerger une politique commune pour les acteurs de cette filière émergente.

economie solidaireQu’est-ce que l’économie sociale et solidaire ?

Le concept d’économie sociale et solidaire, connu sous le sigle ESS, désigne un ensemble d’entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations ou fondations. Leur fonctionnement interne et leurs activités sont fondés sur un principe de solidarité et d’utilité publique. « Ce sont des entreprises qui adoptent généralement des modes de gestion démocratiques », détaille Cindy Thomas, qui travaille sur l’animation du projet de développement de l’ESS pour le Conseil de développement du pays Centre-Bretagne. « Leur but n’est pas simplement de se partager des bénéfices mais de les réinvestir dans des projets. »

Quelle est la place de l’ESS en Centre-Bretagne ?

Selon les premières estimations du Conseil de développement, l’ESS occupe 10 à 12 % de l’économie en Centre-Bretagne. Cela représente 1 593 salariés et 191 établissements (141 associations, 45 coopératives, cinq mutuelles). Dans les représentants connus de l’économie sociale et solidaire, on peut notamment trouver Biocoop, Familles rurales, Tisserent ou bien encore la Mission locale. « Il ne faut pas oublier que certaines entreprises, comme les scops (sociétés coopératives et participatives) par exemple, ne savent pas toujours qu’elles font partie de l’ESS. »

Pourquoi créer un pôle de développement de l’ESS ?

Ce pôle, qui devrait voir le jour d’ici une dizaine de mois, est le fruit d’une réflexion menée depuis le début d’année 2013. La volonté du Conseil de développement était alors de dynamiser l’ESS en Centre-Bretagne et d’accompagner les acteurs de cette économie solidaire. Un comité de pilotage, dont la première réunion a eu lieu début juillet, a vu le jour après des rencontres avec ces acteurs économiques.

« L’objectif de ce pôle de développement est de structurer le monde de l’ESS en Centre-Bretagne et de développer des points précis, comme les emplois », poursuit Cindy Thomas. À l’heure actuelle, quinze pôles de l’ESS sont en fonctionnement en Bretagne.

Comment va se dérouler la phase de préfiguration ?

Cette phase, qui devrait aboutir à la naissance du pôle de l’ESS, va durer dix mois. Une commission d’embauche a eu lieu début juillet pour recruter une personne, à mi-temps, qui mènera cette phase de préfiguration à partir de septembre. Après une rencontre avec les différents acteurs de l’économie sociale et solidaire, pour cibler leurs problématiques et leurs attentes, cette personne travaillera sur un plan d’action et de fonctionnement du pôle.

Pour quels résultats ?

Le pôle, pour un coût d’environ 70 000 €, aura ensuite la charge de mettre en place une politique commune pour les acteurs de l’ESS en Centre-Bretagne. « Ce que l’on peut voir dans la région, c’est que chaque pôle a une thématique qui se dégage, détaille Cindy Thomas. Dans un territoire comme celui du Centre-Bretagne, les notions d’agriculture et de ruralité pourraient être un axe de travail. »