Un grand pas vers une médecine personnalisée grâce aux mécènes

En finançant la biobanque, les mécènes rassemblés au sein du Fonds Nominoë permettent au CHU de Rennes de faire un grand pas vers la médecine personnalisée. L’enjeu est de développer des thérapeutiques plus efficaces parce que mieux adaptées aux caractéristiques génétiques du malade et de sa maladie.

Pour proposer une médecine personnalisée, le CHU doit construire une infrastructure spécifique destinée à collecter et analyser les échantillons sanguins et tissulaires prélevés sur les patients. Tous ces échantillons étiquetés, conservés et libérés à des fins d’analyse ou de recherche, constituent la biobanque. L’étude des données permet de mieux comprendre les déterminants de nombreuses maladies et d’élaborer des traitements spécifiques à chaque patient.

André Fritz, Président du Fonds Nominoë explique : « Même si cette prise en charge, très ciblée, est déjà une réalité au CHU de Rennes, nous devons accélérer son déploiement et constituer une biobanque qui sera opérationnelle d’ici à 2016. Cette infrastructure, essentielle pour participer à l’émergence d’une nouvelle génération de techniques diagnostiques et thérapeutiques, est financée par de grands mécènes réunis au sein du Fonds Nominoë au rang desquels Jean-Paul Legendre, Groupe Legendre ; Pierre Le Duff ; Jean-Marc Trihan, Groupe Lamotte ; Alain Le Roch, Kreizig (en cours) ; Christian Guillemot, AMA Studio ; les Notaires de la Cour d’appel de Rennes (en cours), le Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine (en cours). Que leur engagement et leur générosité soient salués».

 Soigner plus efficacement

Une biobanque importante et accessible est un sésame pour la communauté scientifique. Les chercheurs et praticiens peuvent mieux explorer les pathologies et soigner plus efficacement.

Grâce à ces échantillons, de nombreuses pathologies comme les cancers, les maladies cardiovasculaires, métaboliques, neurodégénératives, de l’appareil digestif, de l’appareil locomoteur, les troubles de la fertilité, les maladies infectieuses, immunologie, les troubles inflammatoires, la santé mentale, les pathologies pulmonaires, rénales, ainsi que les maladies rares dites orphelines peuvent être explorées.

Voir dossier en pdf

DP Un grand pas vers la médecine personnalisée