Une récente étude de la CCI Bretagne pointe les atouts et les manques de la région. La pêche, les choux-fleurs, le cochon, l’agriculture et le tourisme sont en tête…

La difficulté est toujours la même. Comment évaluer avec justesse le poids économique, démographique ou culturel de la Bretagne alors que toutes les analyses qui y sont consacrées amputent la région de l’un de ses territoires, la Loire-Atlantique ? Il est ainsi dommage que l’étude réalisée par la CCI Bretagne, la chambre de commerce et d’industrie de la région, ne puisse pas tenir compte de ce qui se passe à Guérande, Saint-Nazaire ou Nantes. Cependant, même nantie d’une analyse partielle, la Bretagne aux quatre cinquièmes fait apparaître des tendances fortes de sa personnalité.

L’intégralité de l’article