Article paru dans la Lettre Economique de Bretagne du 24 juin 2016

Ils ont présenté hier les chiffres du premier semestre 2016. D’après les résultats des différentes études de Bretagne et de Loire-Atlantique, les acquéreurs n’anticipent plus de baisse de prix et le nombre des transactions est en hausse très sensible de +22% pour les appartements et +19% pour les maisons. Du côté du neuf, les investisseurs sont de retour puisque les transactions ont progressé de 29% au cours du premier semestre de l’exercice en cours. La construction repart également, les ventes de terrains ont progressé de 10%. En 4 ans, le prix des maisons anciennes a baissé de 5% sur la région et les taux de crédit immobilier de 2 points.

La tendance, précisent les notaires, est à acquérir un «immobilier utile», c’est-à-dire qui correspond exactement aux besoins. Pour la résidence secondaire, même constat, la proximité des services est un atout majeur. Les agglomérations de Rennes et Nantes concentrent 70 à 80% des transactions des appartements de leur département respectif. Sur le littoral, c’est aussi la reprise partout en Bretagne ; en Ille-et-Vilaine et dans les Côtes d’Armor le prolongement de la LGV en 2017 devrait doper un peu plus les transactions auprès des Franciliens. Sur la côte d’Emeraude, ils sont à l’origine d’un achat sur 5. Pour accéder à l’ensemble du baromètre des notaires de l’Ouest