En ces temps difficiles pour les budgets étriqués des communes, certains maires n’hésitent pas à faire appel à du financement participatif pour acquérir un bien culturel ou payer des rénovations ou lancer de nouveaux projets. Et ça marche ! Exemples en Bretagne.

Pour compléter la collection de son musée, la petite cité de caractère de la pointe bretonne, Locronan, voulait s’offrir une statue d’Anne de Bretagne. Mais pas facile de faire assumer son prix de 22 000 € aux contribuables : « Nous avons du mal à financer la réfection des chaussées, comment voulez-vous qu’on leur fasse comprendre qu’on a trouvé l’argent pour une oeuvre d’art ? », explique Antoine Gabriele, le maire de Locronan.

L’intégralité de l’article

Article publié sur le site de France 3 Bretagne