Article publié sur le site de la Bretagne Economique le 7 juillet 2015

Toursimes1-a369aLa dernière analyse de l’Insee sur les chiffres du tourisme en Bretagne fait apparaître que ce secteur génère 57 600 emplois. Parmi eux, 46 300 découlent directement de la présence de touristes sur le territoire et 11 300 sont liés à l’acheminement des touristes et la préparation des séjours (emplois de voyagistes, transports maritimes, ferroviaires et aériens). Avec 46 300 emplois issus de la présence des touristes sur place, la Bretagne prend la 6e place des régions métropolitaines selon le nombre d’emplois touristiques après l’Ile de France, Rhône-Alpes, Provence–Alpes-Côtes d’Azur, Aquitaine et Languedoc-Roussillon. Ces emplois représentent 3,9 % de l’emploi total de la région, mais ne comptent que pour 3,1 % de la richesse dégagée Ils sont très saisonniers et passent du simple au double entre le minimum de janvier (31 300) et le maximum du mois d’août (68 500).

Par ailleurs, l’hébergement est le premier poste de dépenses (29 % du budget vacances des touristes) devant l’alimentation (14 % dans les restaurants et les cafés, 8 % dans les commerces et grandes surfaces) et le transport (21,5 %). Les dépenses en campings, gîtes ou résidences secondaires occupent une part plus élevée en Bretagne qu’en moyenne nationale contrairement à celles en hôtels, résidences de tourisme, villages de vacances ou auberges de jeunesse. Les touristes bénéficient en Bretagne de possibilités de loisirs gratuits dans les espaces naturels, intérieurs ou côtiers et dépensent moins dans les musées, spectacles, parcs d’attraction ou les casinos.