Loudéac Communauté. « Nous vivons dans un territoire intelligent »

Loudéac Communauté. « Nous vivons dans un territoire intelligent »

Georges Le Franc est président de Loudéac communauté depuis dix mois. Il poursuit les travaux engagés par l’ex Cidéral, et en construit d’autres, pour l’avenir du territoire.

Dix mois après avoir été élu président de Loudéac communauté Bretagne centre, quel regard avez-vous sur cette fonction ?

Ce n’est jamais facile d’être président d’une belle entité comme celle-ci. Nous sommes des confidents. Nous sommes aussi ceux qui doivent donner les orientations de la politique du mandat pris en cours. Nous devons continuer ce qui a été commencé pour respecter et poursuivre les engagements promit à la population.

L’intégralité de l’article

Article publié dans Ouest-France

Alors le département on le supprime ou pas ?

Alors le département on le supprime ou pas ?

Actuellement, nos cinq départements bretons sont directement concernés par la Congrès de l’Assemblée des Départements qui vient de se tenir à Marseille (sud de la France). L’actuel locataire du Palais de l’Élysée à Paris a promis durant sa campagne électorale à ce sujet. Supprimer un quart des départements de l’Hexagone.
Ce découpage d’un autre temps est vieux de deux cents ans. Il n’est plus du tout adapté au monde dans lequel on vit. Le pouvoir centralisé français n’a cessé d’inventer des strates administratives.

L’intégralité de l’article

Article de Rémy Penneg sur nhu.bzh

Le 17 novembre à Pontivy, « Rencontres Breizh 5/5 »

Le 17 novembre à Pontivy, « Rencontres Breizh 5/5 »

Pontivy, vendredi 17 novembre : 

deuxièmes « Rencontres Breizh 5/5 »

Les deuxièmes « Rencontres Breizh 5/5 », organisées avec de nombreux acteurs, ont pour ambition de montrer que la Bretagne est une réalité utile et que des projets concrets permettront de la construire. Las de constater que la Bretagne administrée ne dispose que de très faibles moyens et qu’elle ne fonctionne que sur quatre départements, leur stratégie est de promouvoir ceux qui avancent plus vite. Il s’agit de valoriser une Bretagne entreprenante et dynamique, d’Armor et de d’Argoat, fière de ses langues, de ses cultures, de ses territoires. Il s’agit surtout de renforcer un écosystème audacieux avec les porteurs de réalisations qui, petites ou grandes, fonctionnent déjà sur toute la Bretagne sans se poser plus de question.

L’événement sera organisé le vendredi 17 novembre au Palais des Congrès de Pontivy avec un salon perçu comme une chambre d’écho des dynamiques existantes, trois ateliers concrets (« Animation territoriale », « Marketing territorial » et « Ecosystème numérique ») qui permettront à chacun de présenter ses réalisations ou ses projets, d’entrer en lien avec d’autres pour aider à leur portage. L’après-midi, des restitutions d’ateliers seront réalisées  pour aider au développement de ces initiatives concrètes.Programme 2èmes Rencontres Breizh 5sur5 – d

L’événement est co-organisé par « Bretagne Prospective » et est ouvert à tous ceux qui, sans attendre, déploient différents projets et aident à construire la Bretagne de façon effective. En clôture, la commune de Pontivy invitera les participants au pot de l’amitié.

Inscription gratuite mais obligatoire à rencontres@breizh5sur5.bzh

 

Face à la crise en Catalogne, l’heure du fédéralisme européen ?

Face à la crise en Catalogne, l’heure du fédéralisme européen ?

Incapable d’agir dans la crise catalane en raison des logiques nationales qui la structurent, l’Union européenne pourrait s’inspirer de l’exemple suisse pour gérer l’émergence des aspirations régionalistes, estime Axel Marion, président du NOMES Vaud.

La crise catalane est une épreuve de force pour l’Espagne, mais également pour l’Union européenne (UE) dans son ensemble. Nombreuses sont les voix qui demandent à cette dernière d’intervenir. Mais la présence de l’Etat espagnol parmi ses membres ainsi que les séparatismes latents dans plusieurs autres pays européens conduisent l’UE à se montrer très prudente.

L’Europe des régions

On peut imaginer que la situation serait très différente si l’Europe s’était construite sur un autre modèle – le fédéralisme.

L’intégralité de l’article

Article paru sur le site www.letemps.ch

Claude Champaud vient parler du CELIB le 23 octobre à Rennes

Claude Champaud vient parler du CELIB le 23 octobre à Rennes

Bretagne Prospective organise le lundi 23 octobre 2017 à 18h à l’espace Ouest-France de Rennes une rencontre avec Claude Champaud à l’occasion de la sortie de son livre : « Quand des Bretons éveillèrent la Bretagne, le CELIB » édité par le Centre d’Histoire de Bretagne/Kreizenn Istor Breizh dont le président est Frédéric Morvan.

Avec cet ouvrage, l’auteur qui fut le vice-président du CELIB lègue aux générations futures l’exemple de ce que fut l’élan des Bretons qui réveillèrent la Bretagne au milieu du XXe siècle. Grâce à cette organisation atypique regroupant à partir de 1950 des responsables politiques, socioéconomiques et culturelles, la Bretagne est entrée dans l’ère de la croissance et de la modernité. Claude Champaud viendra dire que ce que nous devons à ce Comité d’Etudes et de Liaison des Intérêts Bretons.

Aujourd’hui encore, on dit que l’esprit « célibien » souffle sur nos institutions régionales. Mais autres temps, autres mœurs : pour Claude Champaud, la Bretagne doit chercher un nouveau souffle pour relever les défis qui se présentent à elle.

La rencontre sera suivie d’une séance de dédicaces.

Lundi 23 octobre 2017 – 18h  – Espace Ouest-France – 38 rue du Pré Botté – 35000 Rennes

dossier de presse BP

« Les nationalismes régionaux ont le vent en poupe »

« Les nationalismes régionaux ont le vent en poupe »

En dehors de la Catalogne, d’autres régions européennes revendiquent plus d’autonomie, voire leur indépendance. L’analyse de Romain Pasquier, directeur de recherche au CNRS.

N’est-il pas paradoxal de voir les Catalans réclamer leur indépendance alors qu’ils bénéficient déjà d’une très grande autonomie ? 

Romain Pasquier *: Cela peut paraître paradoxal du point de vue de la France, qui est un Etat très centralisé; cela ne l’est pas en Espagne où d’autres régions sont plus autonomes encore. Le Pays basque, notamment, jouit ainsi d’une très grande liberté fiscale.

* Romain Pasquier est directeur de recherche au CNRS, professeur à Sciences Po Rennes, spécialiste de la gouvernance territoriale en Europe. 

L’intégralité de l’article

Article publié sur lexpress.fr

Le vin rouge breton, c’est pour bientôt

Le vin rouge breton, c’est pour bientôt

Des vignerons amateurs ont vendangé à Saint-Suliac samedi…Voilà bien longtemps que la Bretagne n’avait pas vu ça. Samedi matin, l’association des vignerons de Garo a vendangé sa récolte de raisins destinée à faire du vin rouge. Oui, du vin rouge breton.

A 20 Minutes, nous pensions que cela faisait des siècles que cela n’était pas arrivé sur les terres de la Bretagne administrative (la Loire-Atlantique en produit déjà). Mais certains internautes nous ont rapporté qu’ils avaient été témoins de petites vendanges dans le Morbihan ou dans le Finistère sud dans les années 50.

L’intégralité de l’article

Article de Camille Allain sur le site 20minutes.fr

Soizig Palmer-Le Gall : « Pêcheurs et agriculteurs, des gens qui en veulent »

Soizig Palmer-Le Gall : « Pêcheurs et agriculteurs, des gens qui en veulent »

Un nouveau bateau vient d’être mis à l’eau dans le port du Guilvinec, le Bara-Breizh, 16e du nom : ce renouvellement de navire, le premier depuis 2012, a été financé en grande partie grâce à la rentabilité du reste de la flottille. Rencontre avec Soizig Palmer-Le Gall, présidente du directoire de l’Armement Bigouden, qui intervenait ce jeudi aux Assises de la Pêche au sujet du renouvellement de la flotte bretonne.

La construction de ce navire, c’est parce que la conjoncture est plus favorable pour l’Armement Bigouden, ou c’était prévu depuis longtemps ?

L’intégralité de l’article

Article de Fanny Degorce sur le site bretagne-bretons.fr

Carnoët. Le renouveau du granit breton ?

Carnoët. Le renouveau du granit breton ?

La rencontre organisée ce vendredi matin par les granitiers de Bretagne à Carnoët est l’occasion de présenter aux élus le tout récent label d’indication géographique du Granit de Bretagne et de les inciter à valoriser une filière prête pour un nouveau départ.

La rencontre des territoires granitiers de Bretagne, qui a lieu ce matin sur le site de la vallée des Saints à Carnoët (22), est un événement inédit. En invitant les entreprises mais surtout les élus des territoires sur lesquels se trouvent des carrières de granit, le président de l’Union nationale des industries des carrières et matériaux de construction (Unicem), Christian Corlay, a pour ambition de « former une communauté granitique bretonne militante » pour défendre ce secteur affaibli qui emploie encore quelques 700 personnes en Bretagne.

L’intégralité de l’article

Article de Faustine Sternberg publié dans le Télégramme et Tébéo

Bernez Rouz : « L’exception culturelle bretonne existe »

Bernez Rouz : « L’exception culturelle bretonne existe »

Le Conseil culturel de Bretagne a bouclé une nouvelle étude sur les activités culturelles et patrimoniales. Bernez Rouz, son président, en dévoile les grandes lignes.

Pouvez-vous nous rappeler la mission du conseil culturel de Bretagne dont vous êtes le président depuis janvier ?

Le conseil culturel existe depuis 2009, il a été voulu par Jean-Yves Le Drian. Il est composé de 70 personnes, issues du monde la culture, de la langue, du patrimoine… Son but est de conseiller la Région dans le domaine culturel. Nous avons trois types d’actions. Avant chaque session du Conseil régional, nous étudions les points à l’ordre du jour et donnons notre avis sur les points qui nous concernent.

Selon l’actualité, on peut aussi émettre des vœux. Cela a été le cas lors de la fermeture du Malamok, au Guilvinec, ou avec l’affaire du « ñ » avec le prénom Fañch. Enfin, suivant la demande du Conseil régional ou en autosaisine, nous réalisons des études sur des domaines précis.

L’intégralité de l’article

Article sur Lenaick Jobert paru dans le Courrier-LeProgrès