Bretagne : révolutionner les filières, inventer de nouvelles solidarités

Bretagne : révolutionner les filières, inventer de nouvelles solidarités

Fière de son particularisme, tournée vers l’océan, la Bretagne n’a pas changé de périmètre dans la réforme territoriale. Défendant une identité positive et ouverte, elle avance ses pions en travaillant en réseau et en innovant tous azimuts.

Son dynamisme est un atout. En 2017, la croissance de la Bretagne a caracolé à 2,4%, contre 1,6% au niveau national, et son taux de chômage est descendu à 7,4% (8,6% en France), au plus bas depuis 2011. Pour autant, le maintien de son périmètre à quatre départements, après la réforme territoriale de 2015, pousse la Région à élever ses objectifs pour faire la différence, voire à jouer la rupture dans certains domaines afin d’accroître son attractivité.

L’intégralité de l’article

Article de Pascale Paoli-Lebailly publié sur latribune.fr

Spectaculaires reprend son indépendance

Spectaculaires reprend son indépendance

L’entreprise de spectacles d’illuminations de Saint-Thurial, près de Rennes, vient de racheter la part majoritaire de son actionnaire pour reprendre son indépendance financière et artistique. Entretien avec Benoît Quéro, fondateur et président de l’entreprise Spectaculaires, Allumeurs d’images.

Comment a évolué Spectaculaires depuis 30 ans ?

À la naissance de Spectaculaires, en 1987, on était 18 associés, tous amis. Puis l’entreprise s’est musclée dans son offre et son équipe. En 2011, on avait besoin d’être un peu plus crédibles face aux banques, à un moment où on avait besoin d’investir. Nous avons alors réussi à faire entrer le groupe Dushow dans notre capital. Mais aujourd’hui, Dushow est en train de devenir le premier actionnaire français voire européen de prestation de spectacles (concerts, défilés de mode…).

C’est ce qui vous a donné envie de redevenir actionnaire majoritaire de l’entreprise ?

L’idée que nous dépendions d’un groupe qui n’a plus les mêmes objectifs que nous, avec des velléités de croissance à deux chiffres et de capitalisme, ne convenait plus.

L’intégralité de l’article

Article de Virginie Enée publié dans Ouest-France

La loi Élan détricote la loi Littoral

Loi Élan, comme « Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique ».
Ce projet de loi tant décrié a déjà été adopté par l’Assemblée et le Sénat français à Paris. Ce 19 Septembre dernier la loi Élan était devant la Commission mixte paritaire.
Cette loi est l’attaque la plus sérieuse et la plus calamiteuse depuis 1986 portée à la Loi Littoral.
Cette loi Élan réécrit tout bonnement le principe d’extension en continuité de l’urbanisation sur les littoraux et dans les villages. Concrètement, il serait dorénavant possible de construire dans certaines zones jusqu’alors épargnées, protégées. Bien sûr, Élan prévoit quelques sécurités, mais comme pour le glyphosate, il existera des dérogations. Ainsi que la possibilité d’option pour « une procédure de modification simplifiée » à valider en commission mixte paritaire.

L’intégralité de l’article

Article de Rémy Penneg paru sur nhu.bzh

Emploi : une antenne Femmes de Bretagne se lance à Châteaubriant

Emploi : une antenne Femmes de Bretagne se lance à Châteaubriant

Femmes de Bretagne est un réseau collaboratif au service de l’entrepreneuriat féminin. Une antenne va ouvrir à Châteaubriant (Loire-Atlantique).

Ce réseau collaboratif, nommé Femmes de Bretagne, est basé sur la solidarité, l’entraide et la bienveillance. Il a pour ambition de permettre aux femmes de créer et de développer leur entreprise, de dynamiser le territoire et de favoriser la création d’emploi.

Stéphanie Leprêtre, adhérente depuis cinq mois dans le réseau du Pays de la Roche aux Fées, a porté la première réunion de lancement à Châteaubriant (Loire-Atlantique). Une quinzaine de femmes avaient répondu présentes avec le soutien d’Agnès Bourguignon, de Nantes.

L’intégralité de l’article

Article publié dans L’Eclaireur

Immobilier. La double fracture bretonne

L’immobilier en Bretagne présente de singuliers contrastes. C’est ce qui ressort des chiffres fournis par l’association des notaires bretons (cinq départements) qui vient de détailler l’évolution des prix de vente. La première tendance marquée est l’accentuation du fossé entre les métropoles, comme Nantes et Rennes, et certains secteurs ruraux. D’un côté, une pression de plus en plus forte qui fait grimper les prix dans ces villes économiquement très dynamiques et dopées par les nouvelles liaisons de TGV. De l’autre, des zones rurales où la désertification entamée de longue date est accentuée par la disparition progressive de certains services publics. Le constat vaut aussi pour certaines villes moyennes dont l’immobilier s’est dégradé ces dernières années. En une année, on peut enregistrer des baisses moyennes pouvant aller jusqu’à 10 ou 15 % dans certaines zones rurales, des chiffres diamétralement opposés aux hausses enregistrées dans les deux principales métropoles de l’ouest.

L’intégralité de l’article

Article de René Perez publié sur bretagne-bretons.fr

Xankom, le petit opérateur qui connecte l’Ouest breton

Xankom, le petit opérateur qui connecte l’Ouest breton

Depuis Guipavas (Finistère), Xankom a fait le pari de résorber le problème des zones blanches de l’Ouest breton. Neuf ans après sa création, l’entreprise est en forte croissance et est devenue un véritable opérateur de services web et infrastructure.

« Nous raccordons à l’internet haut débit les zones où les gros opérateurs télécoms ne vont pas », résume Gabriel Francheteau, directeur technique et cogérant de Xankom. L’aventure a commencé il y a neuf ans à la demande du maire de Bodilis, une commune qui n’avait pas accès au haut débit. « Nous avons installé une antenne sur son clocher et son château d’eau pour créer un réseau Wi-Fi HD propriétaire sur la commune. Les maires d’autres villages isolés se sont ensuite passés le mot ».

L’intégralité de l’article

Article de Jean-Marc Le Droff publié dans le Journal des Entreprises

Paris est-elle « la seule ville de France » ?

Paris est-elle « la seule ville de France » ?

Le journal L’Express a publié une interview de l’écrivain Aurélien Bellanger, auteur notamment de deux ouvrages : L’aménagement du territoire et Le Grand Paris chez Gallimard. Le titre de cette interview : « Il n’y a qu’une seule vraie ville en France, c’est Paris ». Il n’en fallait pas plus susciter les commentaires, voire les insultes de bon nombre de militants bretons… et pourtant, il a raison !

Pourquoi une telle levée de boucliers devant un titre provocateur ? C’est que ceux qui n’habitent pas Paris refusent d’être considérés, encore aujourd’hui, comme des ploucs ! Mais pour ceux qui ont lu la courte interview, ce n’est pas ce que dit Aurélien Bellanger.

L’intégralité de l’article

Article de Gael Briand publié sur lepeuplebreton.bzh

Dispak : un nouveau média en ligne pour les brittophones

Dispak : un nouveau média en ligne pour les brittophones

Les médias en ligne sont légion. Les médias en breton sont plus rares, mais ils existent aussi. Mais un média en ligne, uniquement en breton, « cela manquait » pour les fondateurs de Dispak. Au club de la presse de Rennes, ils présentaient aujourd’hui les grandes lignes de leur média.

Aidés d’un projecteur, la conférence de presse commence. Trois femmes et un homme, tous jeunes, nous accueillent. Sont présents le magazine Bremañ, Ouest-France et nous, Le Peuple breton. « Nous proposons un média en langue bretonne sur les thèmes du monde d’aujourd’hui », lance Soazick. Au total, ce sont une quinzaine de brittophones qui travaillent depuis presque un an pour lancer Dispak.

L’intégralité de l’article

Article de Gael Briand publié dans Le Peuple Breton

Avec l’appellation, le granit breton prend du galon

Avec l’appellation, le granit breton prend du galon

Laurent Rault, producteur de granit à Louvigné-du-Désert, près de Fougères, a reçu le label Indication géographique, vendredi 21 septembre 2018. Cette marque a été créée en 2017 pour lutter contre les importations massives de granit étranger à des prix défiants toute concurrence.

Laurent Rault, le dirigeant de l’entreprise de production de granit à Louvigné-du-Désert, a reçu le certificat Indication géographique granit de Bretagne, vendredi lors de l’assemble générale de l’Unicem Bretagne (Union des industriels de carrières et matériaux de construction) à Carnoët, en Côtes-d’Armor.

La renommée du granit de Bretagne dépasse largement les limites de son territoire. Il parcourt parfois des milliers de kilomètres pour être utilisé dans des édifices prestigieux.

L’intégralité de l’article

Article publié dans Ouest-France

Ils créent une librairie de l’économie sociale

Ils créent une librairie de l’économie sociale

Trouver une librairie à Bécherel, village médiéval perché sur une colline à 30 kilomètres de Rennes ne surprendra personne, c’est une particularité reconnue de ce village. Mais y trouver une librairie associative entièrement consacrée à l’Economie Sociale et Solidaire est plus surprenant. La librairie « des idées et des livres » est une des seules de ce type en France et la seule en Bretagne.
Ils étaient six au lancement de la réflexion en 2010. Nous avons rencontré trois d’entre eux, Yves Cariou, consultant dans le milieu coopératif, Laurent Prieur, développeur dans le milieu de l’Economie Sociale et Solidaire et Gael Hélary accompagnateur à la création d’entreprises de l’ESS.

L’intégralité de l’article

Article publié sur le site www.histoiresordinaires.fr