financement participatif articles taggués

Financement participatif. Gwenneg séduit les investisseurs bretons

Article publié sur entreprises.ouest-france.fr

Karim Essemiani, fondateur et dirigeant de la plateforme Gwenneg, qui a déjà contribué à financer 29 projets en dix mois.

Karim Essemiani, fondateur et dirigeant de la plateforme Gwenneg, qui a déjà contribué à financer 29 projets en dix mois.

Lancée il y a dix mois, la plateforme de crowdfunding fédère 120 dirigeants qui investissent au service de l’économie bretonne.

Du crowdfunding breton

Gwenneg (un sou en breton) s’adresse à ceux qui veulent « soutenir une entreprise ou un projet breton, qui feront les emplois de demain dans notre région. » « Les écosystèmes ne se développent pas qu’à Paris, nous avons d’ailleurs signé un partenariat avec Produit en Bretagne, dont nous voulons être la déclinaison 3.0 ! », explique Karim Essemiani, fondateur de la société lancée en juin 2015. Elle emploie quatre salariés pour l’instruction des dossiers et la promotion de sa plateforme de crowdfunding.

Lire l'article

Pour repérer les projets innovants, la Bretagne fait appel au financement participatif

Article de Pascale Paoli-Lebailly publié sur le site de La Tribune

La Bretagne a lancé en juillet une première expérimentation s’appuyant sur les plates-formes bretonnes de financement participatif, Kengo.bzh et Gwenneg, afin de repérer les projets innovants des jeunes du territoire. Quatre projets financés à 70 % par la collecte vont bientôt bénéficier d’une aide régionale couvrant les 30 % restants.

En novembre, la prochaine commission permanente de la région Bretagne validera une aide financière accordée à quatre projets d’entreprise portés par des jeunes de 15 à 29 ans.

Limité à 4 000 euros par projet, ce coup de pouce devrait permettre à la jeune société d’édition rennaise Héméra de publier des ebooks pour enfants et à la start-up Penn Ar Box de déployer dès novembre ses box cadeaux de produits bretons. Comme pour les deux autres projets FoaliNet (application sur la santé des poulains et constitution d’une base de données épidémiologiques de la filière équine) et Le Croissant Turbulent (boulangerie-pâtisserie bio), l’aide régionale ne couvrira que 30 % des besoins financiers nécessaires à ces jeunes pousses pour démarrer.

Lire l'article