Le bon vivre et le bien travailler : le Top 8 en Bretagne

Le bon vivre et le bien travailler : le Top 8 en Bretagne

Selon une étude publiée par le mensuel L’Express Emploi, voici le Top8 des agglomérations de Bretagne pour le bon vivre et le bon travailler.

Nous qui vivons à l’année en Bretagne, nous le savons bien, que c’est ici qu’on est le mieux. Et si vous y venez de temps en temps, si vous n’aimiez pas, vous iriez ailleurs.
Oui il fait bon vivre en Bretagne.

L’intégralité de l’article

Article de Rémy Penneg publié sur nhu.bzh

Ploemeur : pour une autonomie énergétique à portée de tous

Ploemeur : pour une autonomie énergétique à portée de tous

Permettre à chacun de devenir autonome en énergie, « ne plus être dépendant des coupures et des hausses de tarifs », c’est le défi que s’est lancé Samuel Le Berre en créant, en 2010 Aezeo. Installé à Ploemeur, près de Lorient, ce centre de formation unique en France accueille chaque année une centaine de stagiaires qui souhaitent produire leur propre électricité, chauffage ou eau chaude.

L’intégralité de l’article

Article de Eric Nedjar publié sur francetvinfo

Réunification : la Bretagne n’a pas abandonné la partie

Réunification : la Bretagne n’a pas abandonné la partie

Les élus du Conseil régional de Bretagne n’ont pas abandonné l’idée d’une Bretagne à cinq départements, avec le retour de la Loire-Atlantique au sein de la Bretagne historique. Aujourd’hui, après une proposition de la droite et du centre, Loïg Chesnais-Girard (PS), lors de la session budgétaire, a accepté l’idée de nommer un chargé de mission sur le projet. Et un budget de 500 000 € est prêt pour étudier de près les liens déjà tissés entre la Bretagne et la Loire-Atlantique.

Au départ, il y a la proposition de la centriste Isabelle Le Bal pour la création d’une ligne budgétaire de 500 000 €. Elle permettrait d’étudier concrètement comment des liens sont déjà tissés entre la Bretagne administrative à quatre départements et la Loire-Atlantique.

L’intégralité de l’article

Article publié dans Ouest-France

La Bretagne réclame son « droit à la différenciation », mais pour quoi faire ?

La Bretagne réclame son « droit à la différenciation », mais pour quoi faire ?

Favorable à l’inscription dans la Constitution d’un « droit à la différenciation », Emmanuel Macron a ouvert la voie à plus d’autonomie pour les territoires. Dans le sillage de la Corse, la Bretagne a saisi la balle au bond en se déclarant, sitôt l’annonce du président de la République, favorable à ce droit à l’expérimentation.

L’intégralité de l’article

Article de Jérôme Gicquel paru dans 20 minutes