Riposte Créative Bretagne : expérimenter une « gare centrale » qui relie et mutualise

Lors de la réunion d’échange du 13 janvier, est née l’idée d’un espace de partage d’information qui rende visibles les éléments utiles aux acteur.ice.s des transitions et des innovations sociales en Bretagne pour agir en coopération.

Des pages ont été ouvertes sur de thèmes, enjeux pour les crises actuelles, où les initiatives sont abondantes : le climat, les communs, le « faire local », le numérique responsable, la résilience, les Tiers lieux.

Le terme de gare centrale, repris des formations Animacoop, désigne un « espace de partage d’information qui rend visible tous les éléments utiles aux membres d’un collectif pour y agir en collaboration ». (suite…)

« L’innovation, une force pour les entreprises face à la pandémie »

« L’innovation, une force pour les entreprises face à la pandémie »

L’incubateur régional Atlanpole a tenu son forum avec un bilan dynamique. 43 sociétés nouvelles, dont 19 créations, ont été accompagnées en 2020. Entretien avec Jean-François Balducchi, délégué général d’Atlanpole.

Le Forum d’Atlanpole s’est tenu mardi 19 janvier à Nantes sous forme digitale. Les quatre coups cœur des start-up accompagnés en 2020 sont revenus à : Beau comme un bateau en mobilité, Iaso biotech en santé, Alegina en industrie et Space elephant dans le numérique. Le délégué général d’Atlanpole Jean-François Balducchi commente le bilan 2 020.

L’intégralité de l’article

Article de Élisabeth Montaufray-Bureau publié sur ouest-france.fr

L’Agence spatiale européenne fait une nouvelle fois appel au savoir-faire de Jean Hénaff

L’Agence spatiale européenne fait une nouvelle fois appel au savoir-faire de Jean Hénaff

A l’occasion de sa deuxième mission en 2021, Thomas Pesquet, l’astronaute de l’Agence Spatiale Européenne (ESA), embarquera à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) une sélection de plats gastronomiques. Elaborés par le Chef Thierry Marx et le chercheur en physico-chimie Raphaël Haumont, ces plats sont ensuite dressés et appertisés par la société Jean Hénaff. Une opération délicate pour la PME bretonne qui doit garantir une hygiène irréprochable.

Au total, quatre nouveaux plats sont développés par les codirecteurs du Centre Français d’Innovation Culinaire (CFIC), pour embarquer à bord de l’ISS après avoir été appertisé par l’entreprise finistérienne Jean Hénaff.

L’intégralité de l’article

Article de Véronique Maignant publié sur bretagneeconomique.com

Brexit et Covid : Saint-Malo et Roscoff en cale sèche

Brexit et Covid : Saint-Malo et Roscoff en cale sèche

Ces deux ports de commerce tournent au ralenti. Ils ont perdu plus de 50 % de leur trafic avec l’Angleterre depuis le début des confinements. Roscoff investit pour tenter de conquérir la clientèle irlandaise, Saint-Malo y réfléchit.

Les infrastructures terrestres sont prêtes, tant dans le port de Saint-Malo que dans celui de Roscoff, pour l’accueil des ferries et les contrôles douaniers obligatoires, mais c’est le calme plat. La compagnie Brittany Ferries, principale utilisatrice des installations, a stoppé ses activités entre le sud de l’Angleterre et ces deux ports bretons depuis la pandémie. Elles pourraient reprendre leur rythme quotidien le 22 mars prochain.

L’intégralité de l’article

Article de Stanislas du Guerny publié sur lesechos.fr

Malo, le yaourt breton à la croissance insolente

Malo, le yaourt breton à la croissance insolente

L’aventure de Malo débute dès 1948. Au sortir de la guerre, Raymond Gizard commence à livrer du lait pasteurisé dans la région malouine. Puis ce furent les fameux petits suisses dans les années cinquante… et ils sont toujours là soixante-dix ans plus tard. Même emballage carton, même délice …
Ensuite Malo va étoffer sa gamme avec ses délicieux yaourts comme produits phare.

Le logo choisi par Malo n’est autre que la muraille fortifiée de la cité corsaire de Sant Malo, sur la côte nord du pays.

En effet, la laiterie Malo est basée à… Sant Malo. Depuis 2008, Malo est passé sous contrôle d’un autre fleuron de l’agroalimentaire breton, la Sill. Malo investit beaucoup chaque année : robotisation, personnel qualifié, nouveaux produits, participation à la Route du Rhum…

L’intégralité de l’article

Article de Rémy Penneg publié sur nhu

L’écosystème digital breton en 2021 (incluant Nantes)

L’écosystème digital breton en 2021 (incluant Nantes)

Cette 5ème édition ne fera pas l’impasse sur la COVID. Quelques stations ont malheureusement fermé : The Swenson House, Penn Ar box, 360 possibles, Force 29 du Crédit Agricole, Sodifrance, Nestadio… Mais à l’instar de la ligne 14 du métro parisien, une vingtaine de belles stations ont ouvert dont la station “MakAir”.

Tentons tout de même de faire abstraction de la COVID. Ce qui nous a profondément chagriné, c’est aussi la première tentative de lancement de l’#emojiBZH qui n’a pas connu le succès escompté.

La campagne lancée par l’équipe du .bzh a pourtant connu une forte mobilisation sur les réseaux sociaux et un engouement populaire incroyable. Nous avons tout tenté pour obtenir notre drapeau. En tant que fervent défenseur du projet, nous gardons espoir…

Article de Sébastien Le Corfec