En Bretagne, des pépites dans l’éco-construction

En Bretagne, des pépites dans l’éco-construction

Entre la filière chanvre, les peintures biosourcées, le bois isolants issus des forêts locales, la région Bretagne rassemble de plus en plus d’acteurs aux débouchés très prometteurs.
Les ambitions bretonnes en matière d’éco-construction s’affichent à Noyal-sur-Vilaine, près de Rennes (Ille-et-Vilaine), où se dresse le bâtiment de l’Espace éco-chanvre et fibres végétales.

L’intégralité de l’article

Article de Stanislas du Guerny publié sur usinenouvelle.com

Le retour du sarrasin en Bretagne

Le retour du sarrasin en Bretagne

La coopérative Garun-Paysanne a choisi de renforcer la culture du sarrasin auprès de ses adhérents.

Relocaliser une culture locale et responsable

« Cette culture est une diversification avec de nombreux atouts comme l’allongement des rotations culturales, et la culture demande peu d’entretien, aucun produits phytosanitaires », rappelle la coopérative dans un communiqué le 29 juillet. L’action a rencontré un immense succès avec plusieurs centaines d’hectares implantés.

L’intégralité de l’article

Article publié sur le site paysan-breton.fr

Brittany Ferries se diversifie et mise sur le projet d’autoroute ferroviaire

Brittany Ferries se diversifie et mise sur le projet d’autoroute ferroviaire

L’annonce faite le 27 juillet par le Premier ministre, Jean-Castex, de plusieurs mesures ciblées à court terme sur la relance du fret ferroviaire va dans le bon sens  pour Brittany Ferries. La compagnie maritime bretonne se prépare à opérer un service de ferroutage entre le Port de Cherbourg et le centre européen de Fret Bayonne/Mouguerre. Démarrage prévu en avril 2022.

« C’est extrêmement positif que le Premier ministre s’engage dans son ambition pour le fret. C’est une évolution nécessaire et indispensable », souligne, Jean-Marc Roué, Président de Brittany Ferries. « Le développement du transport de camions est passé de 3 500 unités en 2013 à plus de 50 000 aujourd’hui. Le transport de marchandises par voie maritime doit être accompagné par le train ».

L’intégralité de l’article

Article de Véronique Maignant publié sur bretagne-economique.com

Bretagne Télécom renforce son capital

Bretagne Télécom renforce son capital

Cinquième levée de fonds pour Bretagne Télécom, qui veut se positionner comme un acteur de référence dans l’externalisation des systèmes d’information des entreprises. « Principalement suivie par notre nouveau partenaire Quilvest Capital Partners, elle est d’un montant bien supérieur aux 20 millions d’euros de notre précédente levée », indique Nicolas Boittin, le PDG de l’entreprise, qui entend rester discret sur la nouvelle organisation de son capital.

L’intégralité de l’article

Article de Stanislas du Guerny publié sur lesechos.fr

Des balises connectées pour récupérer les filets de pêche abandonnés

Des balises connectées pour récupérer les filets de pêche abandonnés

Avec 640 000 tonnes de déchets perdus en mer, les filets et autres matériels de pêche représentent une importante pollution marine. Collecte localisation satellite (CLS), une entreprise française, a développé des balises connectées pour lutter contre ces pertes.

Les filets et autres matériels de pêche représentent une importante pollution marine. Une entreprise française, Collecte localisation satellites (CLS), a développé des balises connectées pour limiter ces pertes. Entretien avec Gaëtan Fabritius, Directeur de l’Innovation et de la prospective à CLS.

L’intégralité de l’article

Article de Téva Vermel publié sur redon.maville.com

Des brasseurs lancent une bière solidaire pour soutenir cafés et restaurants

Des brasseurs lancent une bière solidaire pour soutenir cafés et restaurants

De la bière à prix coûtant pour soutenir cafés et restaurants. Voilà l’initiative portée par dix-huit brasseries de Bretagne et Loire-Atlantique.

A partir d’une recette élaborée collectivement, elles ont produit 16 200 bouteilles et 100 fûts de bières qui seront exclusivement proposés à leurs partenaires. Une démarche solidaire comme l’explique Erwan Audo, co-fondateur de la microbrasserie Barque à Malestroit (Morbihan) : « Nous nous sommes tous mis d’accord pour porter l’effort en ne leur facturant que le strict minimum. On ne pouvait pas rester les bras croisés devant la crise sans précédent qui touche les bars et restaurants ».

L’intégralité de l’article

Article d’Amélie Loho publié sur actu.fr