La pêche et les choux-fleurs

La pêche et les choux-fleurs

Une récente étude de la CCI Bretagne pointe les atouts et les manques de la région. La pêche, les choux-fleurs, le cochon, l’agriculture et le tourisme sont en tête…

La difficulté est toujours la même. Comment évaluer avec justesse le poids économique, démographique ou culturel de la Bretagne alors que toutes les analyses qui y sont consacrées amputent la région de l’un de ses territoires, la Loire-Atlantique ? Il est ainsi dommage que l’étude réalisée par la CCI Bretagne, la chambre de commerce et d’industrie de la région, ne puisse pas tenir compte de ce qui se passe à Guérande, Saint-Nazaire ou Nantes. Cependant, même nantie d’une analyse partielle, la Bretagne aux quatre cinquièmes fait apparaître des tendances fortes de sa personnalité.

L’intégralité de l’article

35 projets pour une agriculture écologiquement performante

Découvrez 35 «projets pour une agriculture écologiquement performante» accompagnés par la Région Bretagne : des projets collectifs portés par des groupes d’agriculteurs visant une triple performance écologique, économique et sociale.

La Bretagne est la première région agricole de France. Le soutien à l’agriculture, et en particulier à ceux qui inventent les modes de production de demain, est donc primordial. Via trois appels à projet pour une agriculture écologiquement performante (AEP), lancés par la Région Bretagne en 2014, 2015 et 2016, trente-cinq projets porteurs d’innovation ont ainsi été retenus et subventionnés pour un montant total de 2,8 M€. Des projets collectifs menés par des groupes d’agriculteurs qui expérimentent des systèmes de production à la fois compétitifs et durables. Un bilan de ces trois premiers appels à projets sera réalisé en 2017.

L’intégralité de l’article

+ 310 fermes bio en 6 mois en Bretagne

Article publié sur le site de Paysan Breton

2016 est une année record pour la bio en Bretagne : 310 nouvelles fermes bio en un semestre, contre 230 pour toute l’année 2015 et 137 en 2014. Près de la moitié de celles-ci sont des fermes laitières, effectuant une conversion dans un contexte de crise du monde agricole conventionnel. (suite…)

Des agriculteurs lancent leur agence de voyage

Des agriculteurs lancent leur agence de voyage

Article de Jérôme Gicquel dans 20 minutes

648x415_annie-martin-poursuit-activite-agricultrice-plus-chambres-hotesPlongé dans une crise profonde, le monde agricole breton tente de trouver des solutions pour sortir la tête de l’eau. Pour compléter leurs revenus, certains se sont lancés depuis plusieurs années dans la vente directe de leurs produits. Pour d’autres, le salut pourrait venir des touristes, de plus en plus nombreux à rechercher l’authenticité. Réunis au sein de l’association Bienvenue à la Ferme, une quinzaine d’agriculteurs adhérents viennent de monter leur agence de voyages en ligne, baptisée Terres de Bretagne, pour promouvoir leur offre de séjours à la ferme.

L’intégralité de l’article

La Bretagne, une région pleine d’énergie positive

La Bretagne, une région pleine d’énergie positive

Article de Carine Mayo sur http://www.nationalgeographic.fr/23823-la-bretagne-une-region-pleine-denergie-positive/

Menerpôle, une pépinière d’entreprises spécialisées dans l’énergie, hébergée dans un bâtiment basse consommation © Yannick Régnier (CLER)
Menerpôle, une pépinière d’entreprises spécialisées dans l’énergie, hébergée dans un bâtiment basse consommation © Yannick Régnier (CLER)

Les Bretons ne manquent pas d’idées. Pour produire de l’électricité et se chauffer, ils utilisent l’énergie du vent, du soleil, des plantes et même celle des déjections animales. Panorama de quelques initiatives locales.

Les Bretons ont toujours été de farouches opposants au nucléaire. Ces dernières années, de nombreuses communes se sont d’ailleurs orientées vers les énergies renouvelables. Il y a dix ans, la communauté de communes du Mené s’est fixée pour objectif d’atteindre l’autonomie énergétique à l’horizon 2025. Aujourd’hui, à mi-parcours, elle produit près de 30 % de l’énergie consommée par ses 5 500 habitants.

C’est un petit groupe d’agriculteurs qui a initié la transition. En 2007, une filière de production d’huile de colza a été lancée. À terme, l’huile devrait servir de carburant pour les tracteurs. Dans cette région où les élevages de porcs sont nombreux, une trentaine d’éleveurs se sont regroupés pour créer une unité de méthanisation, en 2011. À partir des excréments animaux, cette installation produit de l’électricité (revendue à EDF) et de la chaleur qui alimente des serres. (suite…)

Page 1 sur 212