Autonomie des régions : “La France doit maintenant faire une révolution mentale”

Autonomie des régions : “La France doit maintenant faire une révolution mentale”

Pour beaucoup, la crise du coronavirus a mis au jour les défaillances de l’État. Pour le politologue Romain Pasquier, un État trop centralisé et trop ankylosé. Il doit désormais faire plus confiance aux collectivités territoriales. Entretien.

Nous fêtons cette semaine la Bretagne. Beaucoup rêvent d’une région moins corsetée. Justement avec cette crise sanitaire, une région plus autonome aurait-elle été plus efficace que l’État ?

En faisant les bons choix stratégiques, une région autonome aurait pu faire mieux. En Italie, par exemple, une région autonome comme la Vénétie s’est montrée très rapide et performante dans l’utilisation des tests et la distribution des masques au personnel soignant. Durant cette crise en France, on a vu un État central ankylosé.

L’intégralité de l’article

Un article de Robin Durand publié sur france3 Bretagne

Pour une Bretagne enfin majeure

Pour une Bretagne enfin majeure

L’Association Ar Falz Skol Vreizh présente le Samedi 12 Janvier 2019 à Carhaix/Karaez sa plateforme « Pour une Bretagne enfin majeure ».

Ces dernières années, des constats convergents ont été établis sur l’état de la Bretagne par des auteurs et des associations de sensibilités politiques et idéologiques différentes à travers de nombreuses conférences et de nombreux ouvrages. Tous, peu ou prou, arrivent aux mêmes conclusions, celles que nous soulignons dans notre livre Où va la Bretagne ? et reprises à l’occasion du colloque du 16/11/2018. En dépit des discours d’une grande part de nos représentants politiques, la situation de la Bretagne n’évolue pas significativement au regard des besoins et des enjeux. Certaines évidences sont niées. Car, derrière l’image d’une société jouissant d’un apparent bien-être, la Bretagne donne des signes de grande fragilité. Les fondements structurels qui construisent son dynamisme, son identité, son originalité, sont menacés à court terme. La question est très sérieuse, très grave même comme le soulignent les derniers événements.

L’intégralité de l’article

« Les nationalismes régionaux ont le vent en poupe »

« Les nationalismes régionaux ont le vent en poupe »

En dehors de la Catalogne, d’autres régions européennes revendiquent plus d’autonomie, voire leur indépendance. L’analyse de Romain Pasquier, directeur de recherche au CNRS.

N’est-il pas paradoxal de voir les Catalans réclamer leur indépendance alors qu’ils bénéficient déjà d’une très grande autonomie ? 

Romain Pasquier *: Cela peut paraître paradoxal du point de vue de la France, qui est un Etat très centralisé; cela ne l’est pas en Espagne où d’autres régions sont plus autonomes encore. Le Pays basque, notamment, jouit ainsi d’une très grande liberté fiscale.

* Romain Pasquier est directeur de recherche au CNRS, professeur à Sciences Po Rennes, spécialiste de la gouvernance territoriale en Europe. 

L’intégralité de l’article

Article publié sur lexpress.fr