En Bretagne, des cafés associatifs font battre le coeur des villages

En Bretagne, des cafés associatifs font battre le coeur des villages

A 98 ans, André vient « draguer » les dimanches au « Café associatif de Pancé » (Ille-et-Vilaine), situé entre sa maison et la boulangerie du village. Un lieu conçu « par et pour les habitants », qui a pu voir le jour grâce au soutien décisif de la mairie.

Ouvert en septembre dernier à l’initiative de trois mères de famille, le « CAP » est l’unique café de ce village de 1.200 habitants, à 30 km de Rennes, depuis la fermeture du dernier café-tabac-relais de poste en 2018. « On voyait que le bourg s’éteignait, qu’on allait devenir un village dortoir. Même la messe tourne », raconte Lydie Sevestre, 49 ans, présidente de l’association qui gère le café.

L’intégralité de l’article

Article publié sur nouvelobs.com