Un film inspirant sur des initiatives écologiques bretonnes

D’une ferme lombricole à un chantier de construction en terre-paille, en passant par une chorale de femmes et une recyclerie, Neven Denis nous invite à découvrir les initiatives des Côtes-d’Armor à travers son film-documentaire intitulé Autant que faire se peut. À l’aide de sa caméra, le jeune réalisateur breton dresse ainsi le portrait de femmes et d’hommes qui s’engagent à faire plus qu’habiter leur territoire et à le faire vivre. Des images simples et singulières à la fois qui mettent en lumière des projets porteurs de sens, d’émancipation et de joie.

L’intégralité de l’article

Article de L. Aendekerk publié sur mrmondialisation.org

Linfini relance l’industrie du lin en Bretagne en créant une usine de filature près de Morlaix

Xavier Denis et Tim Muller créent Linfini, leur projet de construction d’une filature de lin en Bretagne, près de Morlaix précisément. Ils lanceront officiellement les réjouissances le lundi 21 novembre, en présence de leurs partenaires, des élus locaux et de tous ceux qui ont participé à la faisabilité de ce projet.

« La France est le premier producteur de lin au monde et pourtant, 99% de cette production végétale est exportée en Asie, et plus particulièrement en Chine, pour être filée », soulignent les porteurs de ce projet baptisé Linfini. Terre fertile pour le lin et le chanvre qui ont été deux productions importantes en des temps anciens, la Bretagne et le Nord Finistère précisément ont retenu le dévolu des deux jeunes entrepreneurs, qui ont décidé d’y faire éclore leur entreprise.

L’intégralité de l’article

Article de Maude Duval paru sur bretagne-economique.com

SNCF. Rennes, première gare de France à accueillir 2 trains sur une même voie

SNCF. Rennes, première gare de France à accueillir 2 trains sur une même voie

SNCF Réseau gère plus de 1 200 km de rails en Bretagne et sa filiale SNCF Gares et Connexions quelque 124 gares. Alors que fin 2023, Rennes sera la première gare de France à accueillir, sur un même quai, deux trains voyageurs en provenance de directions opposées, Christophe Huau, directeur territorial SNCF Réseau et Gaëlle Le Roux, directrice régionale SNCF Gares et Connexions présentaient ce jeudi 24 février 2022, les ambitions de l’entreprise ferroviaire pour la Bretagne.

En 2021, SNCF Réseau, en charge de la maintenance du réseau ferré a investi 74 millions d’euros de chantiers sur quelques portions des 1 200 kilomètres de voies en Bretagne. Parmi les plus emblématiques, il y a la remise en service des lignes Dol-de Bretagne-Dinan ( 24,2 M€ ) et Retiers-Châteaubriant (19,3 M€).

L’intégralité de l’article

Article de Véronique Maignant publié sur bretagne-economique.com

Pontivy : l’essentiel des interventions

Pontivy : l’essentiel des interventions

Les rencontres organisées à Pontivy par Breizh 5/5 et Bretagne Prospective ont démontré combien l’idée de Pays est vivante sur l’ensemble de la région. Elles ont aussi rappelé que sur le terrain, les initiatives concrètes se multiplient pour donner corps à une solution alternative basée sur l’évidence territoriale.

Impossible de retracer ici la richesse et la profondeur des interventions. Nous vous donnons toutefois accès à l’ensemble des aides visuelles qui ont été présentées au cours de cette journée. Elles prouvent combien l’envie de Bretagne est là et comment elle se concrétise à l’échelle des projets.

Toutes ces initiatives sont passionnantes, à leur échelle. Et tellement riches de diversité qu’elles témoignent à elles seules d’une vision nouvelle de la Bretagne.

Pontivy_Base-OKVFinal_26_NOVEMBRE_2021

Vous pouvez aussi télécharger les aides visuelles en cliquant ici : https://www.icloud.com/iclouddrive/0bcVPzGe91HNTDiHj-K4xQxWA#Pontivy_Base-OKVFinal_26_NOVEMBRE_2021

Questionnaire sur le sentiment d’appartenance à la Bretagne en Loire-Atlantique

Dans le cadre d’un stage au sein de Bretagne Prospective, Ismaël Morvan effectue une étude sur le sentiment d’appartenance à la Bretagne en Loire-Atlantique. L’idée est d’estimer le nombre de personnes se sentant liées à la Bretagne et surtout d’avoir des informations plus détaillées sur la manière dont s’exprime ce sentiment d’appartenance : s’il est plutôt urbain ou rural, s’il y a un lien étroit entre la participation à des événements culturels bretons et le fait de se sentir proche de cette culture, si les citoyens arrivés récemment en Loire-Atlantique se sentent bretons, si cela touche plutôt les jeunes générations etc… Le but est de comprendre ce qui se cache derrière les simples déclarations « je me sens breton » ou « je ne me sens pas breton ».

Si vous êtes habitant de Loire-Atlantique, n’hésitez pas à répondre à ce court questionnaire !

E stern va frantad micherel e Breizh Diawel e kasan da benn ur studiadenn a-zivout ar santad perzhouriezh e Breizh e Liger-Atlantel. Ar mennozh zo prizañ an niver a dud o santout ul liamm gant Breizh ha dreist-holl kaout titouroù munudaouetoc’h gant an doare ma vez eztaolet ar santad perzhouriezh : mard eo kentoc’h kêriek pe bloueek, mar bez ul liamm strizh etre ar c’hemer perzh e darvoudoù sevenadurel breizhat hag ar fed da santout e vezer tost diouzh ar sevenadur-se, mar bez an nevez keodedourion a Liger-Atlantel oc’h en em santout breizhat, mar sell kentoc’h ouzh ar remziadoù yaouank h.a… Ar pal zo kompren ar pezh zo a-dreñv an dislkeriadennoù “breizhat en em santan” pe “n’en em santan ket breizhat”.

Mar annezit e Liger-Atlantel na dermit ket da respont d’ar c’houlennaoueg verr-mañ !

https://form.dragnsurvey.com/survey/r/1c5d4eb1