Questionnaire sur le sentiment d’appartenance à la Bretagne en Loire-Atlantique

Dans le cadre d’un stage au sein de Bretagne Prospective, Ismaël Morvan effectue une étude sur le sentiment d’appartenance à la Bretagne en Loire-Atlantique. L’idée est d’estimer le nombre de personnes se sentant liées à la Bretagne et surtout d’avoir des informations plus détaillées sur la manière dont s’exprime ce sentiment d’appartenance : s’il est plutôt urbain ou rural, s’il y a un lien étroit entre la participation à des événements culturels bretons et le fait de se sentir proche de cette culture, si les citoyens arrivés récemment en Loire-Atlantique se sentent bretons, si cela touche plutôt les jeunes générations etc… Le but est de comprendre ce qui se cache derrière les simples déclarations « je me sens breton » ou « je ne me sens pas breton ».

Si vous êtes habitant de Loire-Atlantique, n’hésitez pas à répondre à ce court questionnaire !

E stern va frantad micherel e Breizh Diawel e kasan da benn ur studiadenn a-zivout ar santad perzhouriezh e Breizh e Liger-Atlantel. Ar mennozh zo prizañ an niver a dud o santout ul liamm gant Breizh ha dreist-holl kaout titouroù munudaouetoc’h gant an doare ma vez eztaolet ar santad perzhouriezh : mard eo kentoc’h kêriek pe bloueek, mar bez ul liamm strizh etre ar c’hemer perzh e darvoudoù sevenadurel breizhat hag ar fed da santout e vezer tost diouzh ar sevenadur-se, mar bez an nevez keodedourion a Liger-Atlantel oc’h en em santout breizhat, mar sell kentoc’h ouzh ar remziadoù yaouank h.a… Ar pal zo kompren ar pezh zo a-dreñv an dislkeriadennoù “breizhat en em santan” pe “n’en em santan ket breizhat”.

Mar annezit e Liger-Atlantel na dermit ket da respont d’ar c’houlennaoueg verr-mañ !

https://form.dragnsurvey.com/survey/r/1c5d4eb1

 

 

La Bretagne historique réunifiée en 2024 ?

La Bretagne historique réunifiée en 2024 ?

Voeux aux conseils municipaux de Nantes et Rennes, « Gwenn ha du » hissé à la mairie de Nantes, appel de 150 élus pour un référendum… L’idée de rattacher la Loire-Atlantique à la Bretagne refait surface.

Mais pourquoi la question de la réunification déchaîne-t-elle à nouveau les passions dans l’Ouest ?  Cet espoir d’une réunification – certains préfèrent le terme de « rattachement » ou d' »union »- avait mobilisé des milliers de partisans dans les rues de Nantes en avril et septembre 2014.

L’intégralité de l’article

Article paru sur actu.orange 

Culture: KuB, raconter le monde et sa complexité, depuis la Bretagne

Culture: KuB, raconter le monde et sa complexité, depuis la Bretagne

À l’heure où en raison du confinement, l’offre culturelle vivante se réduit comme peau de chagrin, les plateformes numériques ont le vent en poupe. À côté des mastodontes de type Netflix ou des gros diffuseurs institutionnels, il est des sites à découvrir. C’est le cas de KuB, pour Kulture Bretagne, une plateforme à feuilleter, à explorer. On y fait toujours des découvertes, on en ramène toujours des pépites.

KuB, c’est le « média breton de la culture », c’est écrit sur le site, et pas le média de la culture bretonne avec ce que cela peut avoir d’exclusif. Des films, des captations de spectacles vivants, des entretiens et portraits, des clips… soit quelque 2000 vidéos en accès libre. La plateforme KuB existe depuis quatre ans environ et elle a été portée par le documentariste Serge Steyer. Alsacien d’origine, auteur d’une importante filmographie dont le très beau L’esprit des lieux (qui fait écho au travail du preneur de son Yann Paranthoën à qui KuB rend hommage), il a jeté l’ancre dans le Morbihan dans les années 1990.

L’intégralité de l’article

Article de Isabelle Le Gonidec paru sur rfi.fr

 

Brittany ferries relance ses liaisons entre la Bretagne et l’Irlande

La compagnie Brittany ferries, très touchée par la crise sanitaire, ainsi que par le Brexit, va relancer ses lignes maritimes depuis Saint-Malo et Roscoff vers l’Irlande début février, soit deux mois plus tôt que prévu, a-t-on appris mardi.

«J’ai décidé ce soir de relancer, avec deux mois d’avance, notre liaison Roscoff/Saint-Malo/Irlande», a annoncé lundi sur Twitter Jean-Marc Roué, président du conseil de surveillance de Brittany Ferries. «Parce que la filière de la pêche a besoin de nous, parce que nos amis industriels et agriculteurs nous attendent pour leurs exportations,

L’intégralité de l’article

Article publié sur lefigaro.fr

 

Un vœu : 2+0+2+1 = 5

Un vœu : 2+0+2+1 = 5

Cela fait maintenant des décennies que les Bretons demandent pacifiquement que l’on résolve enfin un simple problème administratif et rien ne bouge. Rien ne bouge car, au bénéfice de Paris, on vit dans un des pays les plus centralisés au monde. Rien ne bouge car une pyramide immobile tient dans une main de fer un pays lui aussi considéré comme immobile, qui serait aussi lent que la bureaucratie sauf pour dégainer des interdits. Sauf que la Bretagne veut vivre, promouvoir un essor en lien avec son identité, son histoire, sa culture, pour tout dire son originalité territoriale. Que signifie ce blocage surréaliste sinon une volonté toujours plus vive de dire qui est le maître, qui doit au final décider. (suite…)