Transport maritime. Grain de Sail choisit Piriou et Lorima pour construire son deuxième voilier-cargo

C’est signé : après une consultation de plusieurs mois, l’armateur morlaisien Grain de Sail a choisi le concarnois Piriou pour la construction de son voilier cargo Grain de Sail 2, et le lorientais Lorima pour la livraison du gréement carbone. Le contrat a été signé le 11 février dernier à Brest, à bord du navire Grain de Sail 1.

Made in Breizh, le projet de construction du nouveau voilier cargo Grain de Sail affiche une totale complémentarité de compétences bretonnes. Commandé par l’entreprise morlaisienne Grain de Sail, dessiné par le  le cabinet d’architecture lorientais L20naval, le prochain navire à propulsion vélique Grain de Sail 2, d’une longueur de 52 m et d’une capacité de charge de 350 tonnes, sera construit par le groupe Piriou, sur son chantier d’Ho Chi Minh au Vietnam, puis gréé par l’entreprise lorientaise Lorima qui complètera l’opération de mâtage à Lorient.

L’intégralité de l’article

Article de Maude Duval publié sur bretagne-economique.com

 

Grain de Sail (29) ouvre son capital à Bpifrance et Crédit Mutuel Equity

Grain de Sail (29) ouvre son capital à Bpifrance et Crédit Mutuel Equity

Quelques mois après l’ouverture de sa nouvelle chocolaterie à Morlaix dans le Finistère, Grain de Sail annonce l’arrivée de Bpifrance et de Crédit Mutuel Equity à son capital. Cette opération va permettre au torréfacteur-chocolatier de financer ses deux projets structurants qui seront livrés à l’horizon 2023 : la construction d’un second voilier-cargo de 50 mètres et celle d’une nouvelle chocolaterie-torréfaction sur les Quais de Dunkerque. L’entreprise emploie 47 personnes pour un chiffre d’affaires de 7,7 millions d’euros en 2021.

Lancée en 2012, à Morlaix, en Bretagne, par Olivier et Jacques Barreau, experts en énergies renouvelables, Grain de Sail est née de la volonté de décarboner le transport maritime, en introduisant des voiliers-cargo modernes adaptés aux exigences de la marine marchande à l’industrie.

L’intégralité de l’article

Article de Véronique Maignant publié sur bretagne-economique.com

Le commerce maritime décarboné a le vent en poupe

Le commerce maritime décarboné a le vent en poupe

Le jeu de mots est certes facile mais tellement vrai ! Dans le Finistère, deux projets de voiliers-cargos ont attiré les feux des médias cet été. Un à Morlaix, l’autre à Douarnenez. Le premier Grain de Sail, du nom de l’entreprise chocolaterie-torréfacteur qui l’utilisera, vient d’être mis à l’eau, quand le second Twot va entrer en construction pour le compte d’un célèbre chocolatier français. Les deux vont voguer pour développer une économie (plus) durable, fiable et efficace.

C’est la concrétisation du projet et de la raison d’être de la maison mère, la chocolaterie Grain de Sail, installée à Morlaix. Torréfacteur depuis 7 ans, chocolatier bio depuis quatre ans, Grain de Sail connait une croissance exponentielle depuis.

L’intégralité de l’article

Article de Maude Duval publié sur bretagne-economique.com