Une radio 100% en langue bretonne à Nantes ?

Une radio 100% en langue bretonne à Nantes ?

L’installation d’une radio qui émettra 100% de ses programmes en langue bretonne est une opportunité pour le développement de notre langue dans le pays nantais et pour sa normalisation dans le paysage médiatique breton. Le découpage territorial actuel avec la région des « Pays de Loire » et ses médias locaux calqués dessus (France 3, Ouest-France, …) nous fait subir une fracture médiatique qui empêche la diffusion des programmes ou articles en langue bretonne en Loire-Atlantique.

L’opportunité d’ouvrir une radio 100% bretonnante à Nantes est donc historique, soyons au rendez-vous !

L’intégralité de l’article

Travailler en breton, c’est possible ?

Travailler en breton, c’est possible ?

Article publié sur le site culture-bretagne.net

Si l’existence de la langue bretonne n’est un secret pour personne (tout du moins en Bretagne), le marché du travail en breton reste encore un mystère pour beaucoup de Bretons. Pourtant avec 200.000 locuteurs, plus de 16.000 enfants scolarisés en langue bretonne tous les ans et près de 4.000 adultes apprenant le breton chaque année, il y a un marché énorme de services et produits commerciaux en breton.

Et c’est sans compter les millions de Bretons non brittophones attachés à la langue bretonne qui achètent également des produits mettant en avant la langue bretonne, ainsi que tous les emplois de service qui découlent de ces nouveaux besoins (informatique, comptabilité, traduction…).

L’intégralité de l’article

 

60 professeurs supplémentaires pour les écoles bilingues en 2016

60 professeurs supplémentaires pour les écoles bilingues en 2016

Article publié sur le site de l’Ofis ar brezhoneg

ofisLes défenseurs du breton qui souhaitaient voir l’enseignement bilingue se développer plus rapidement se sont longtemps vu opposer l’argument du manque de professeurs pour expliquer qu’il n’était pas possible de mieux faire en Bretagne. La région Bretagne a donc mis en place les aides DESK et SKOAZELL pour que le nombre de candidats au CRPE soit plus conséquent. Pourtant, le nombre de postes proposé au concours bilingue restait très faible (24 l’année dernière pour le public). Ce n’était pas très attractif (beaucoup de travail pour peu de chances d’admission).

En 2013 et 2014, la Région Bretagne a négocié une nouvelle convention avec l’Etat, un processus auquel l’OPLB a également participé. Cette convention stipule que dorénavant 15% des postes ouverts au concours seront réservés pour les bilingues, un pourcentage qui doit monter à 20% dans les meilleurs délais avant la fin de la convention (2015-2020). C’est la première fois qu’un tel objectif est fixé enBretagne. Cela représente donc une nette avancée pour la langue. (suite…)