Tourisme articles taggués

Tourisme. L’Europe récompense la Bretagne

Article paru sur le site Bretagne-Bretons

foret-paysage-en-Broceliande-La forêt de Brocéliande, en Bretagne, appartient au mythe du roi Arthur et de ses chevaliers de la Table ronde. On ne garantit pas qu’elle soit l’authentique forêt mythique puisque la tradition en désigne d’autres outre-Manche et en Bretagne. Mais cette forêt-là est synonyme de traversée des siècles et des civilisations dans un remarquable état de conservation. C’est la raison pour laquelle la commune de Paimpont (Ille-et-Vilaine) et les communes limitrophes de cette forêt se sont associées pour une opération de mise en valeur de ce site légendaire, baptisée « Destination Brocéliande ». Et comme Merlin l’Enchanteur a des pouvoirs magiques, c’est probablement lui qui a soufflé aux oreilles de la déesse Europe d’attribuer un prix à cette initiative qui s’inscrit dans une démarche de tourisme durable.

L’intégralité de l’article

Lire l'article

La fréquentation touristique boostée par la promotion Made in Breizh

Article de Pascale Paoli-Lebailly paru dans La Tribune

bretagne-sondage-pub-tourisme2013, 2014, 2015 : trois années pendant lesquelles les touristes ont été de plus en plus nombreux en Bretagne. L’an passé, près de 100 millions de nuitées ont été enregistrées dans la région. Un succès qui n’est sans doute pas étranger à la médiatisation appuyée et à la campagne de promotion TV + web Made in Breizh, Viens en Bretagne, dont le volet 2 s’est achevé début avril.

La Bretagne ça vous gagne ! Le slogan est éculé mais l’affirmation reste vraie. Le tourisme en Bretagne est en augmentation depuis trois ans. Réparti entre nouveaux venus et fidèles, le taux de fréquentation touristique s’approche des records des années 2004 et 2005.

L’intégralité de l’article

Lire l'article

Des agriculteurs lancent leur agence de voyage

Article de Jérôme Gicquel dans 20 minutes

648x415_annie-martin-poursuit-activite-agricultrice-plus-chambres-hotesPlongé dans une crise profonde, le monde agricole breton tente de trouver des solutions pour sortir la tête de l’eau. Pour compléter leurs revenus, certains se sont lancés depuis plusieurs années dans la vente directe de leurs produits. Pour d’autres, le salut pourrait venir des touristes, de plus en plus nombreux à rechercher l’authenticité. Réunis au sein de l’association Bienvenue à la Ferme, une quinzaine d’agriculteurs adhérents viennent de monter leur agence de voyages en ligne, baptisée Terres de Bretagne, pour promouvoir leur offre de séjours à la ferme.

L’intégralité de l’article

Lire l'article

Bonne année pour le tourisme en 2015 en Bretagne

Article paru sur La Lettre Economique de Bretagne

D’après le Comité régional du tourisme, la fréquentation touristique de l’année 2015 en Bretagne affiche une progression, permettant de retrouver les volumes de nuitées enregistrés en 2005-2007. Les nuitées dans les hôtels ont progressé de +5%, celles dans l’hôtellerie de plein air de +6%. Le nombre des festivaliers est en hausse de 2%. Au total, précise encore le Comité régional du tourisme, ce sont près de 100 millions de nuitées qui ont été réalisées dans la région en 2015, soit 2,5% de plus que l’année précédente. L’avant saison, entre mars et mai, affiche une progression voisine des 10%. L’arrière-saison est, elle aussi, en forte progression, avec 8% de nuitées supplémentaires entre septembre et octobre par rapport à 2014.

Le bilan complet de la saison touristique

Lire l'article

Les chiffres clés du tourisme en Bretagne

L’an dernier, 97 millions de nuitées touristiques ont été enregistrées en Bretagne. Dans un document publié par le Pôle Observatoire et Prospectives du Comité régional du Tourisme, on y apprend aussi que sur les 57 600 emplois touristiques recensés, 46 300 sont directement liés à la présence de touristes sur le territoire.

Voir le site

Lire l'article

Saison estivale : promesses tenues, reprise confirmée

Article sur le site du Comité régional du tourisme Bretagne

Les prévisions des instituts de sondage plaçant la Bretagne parmi les destinations
plébiscitées cette année se sont confirmées. La fréquentation touristique de la saison estivale 2015 s’annonce meilleure que celle de l’an passé. La Bretagne a la cote, les touristes sont certains d’y trouver tous les ingrédients du séjour idéal : patrimoine culturel, paysages exceptionnels, fêtes traditionnelles, gastronomie, hébergements qualitatifs…

Lire l'article

En Bretagne, la dépense touristique s’élève à 6,6 milliards d’euros

Sur le site de l’Insee

Avec un total de 6,6 milliards d’euros, la consommation touristique intérieure représente 8 % de la richesse produite en Bretagne en 2011, plaçant la région au 6e rang national. L’hébergement est le premier poste de dépenses devant l’alimentation et le transport. La large façade maritime de la région influe sur la structure des dépenses des touristes : plus de transport maritime, plus de ventes de bateaux de plaisance, mais moins de loisirs culturels ou récréatifs. Entre 2005 et 2011, la consommation touristique diminue en volume en Bretagne alors qu’elle augmente en France. Voir le document joint.

Tourisme – Insee

Lire l'article

Tourisme : la Bretagne, 6ème région en termes d’emplois

Article publié sur le site de la Bretagne Economique le 7 juillet 2015

Toursimes1-a369aLa dernière analyse de l’Insee sur les chiffres du tourisme en Bretagne fait apparaître que ce secteur génère 57 600 emplois. Parmi eux, 46 300 découlent directement de la présence de touristes sur le territoire et 11 300 sont liés à l’acheminement des touristes et la préparation des séjours (emplois de voyagistes, transports maritimes, ferroviaires et aériens). Avec 46 300 emplois issus de la présence des touristes sur place, la Bretagne prend la 6e place des régions métropolitaines selon le nombre d’emplois touristiques après l’Ile de France, Rhône-Alpes, Provence–Alpes-Côtes d’Azur, Aquitaine et Languedoc-Roussillon. Ces emplois représentent 3,9 % de l’emploi total de la région, mais ne comptent que pour 3,1 % de la richesse dégagée Ils sont très saisonniers et passent du simple au double entre le minimum de janvier (31 300) et le maximum du mois d’août (68 500).

Par ailleurs, l’hébergement est le premier poste de dépenses (29 % du budget vacances des touristes) devant l’alimentation (14 % dans les restaurants et les cafés, 8 % dans les commerces et grandes surfaces) et le transport (21,5 %). Les dépenses en campings, gîtes ou résidences secondaires occupent une part plus élevée en Bretagne qu’en moyenne nationale contrairement à celles en hôtels, résidences de tourisme, villages de vacances ou auberges de jeunesse. Les touristes bénéficient en Bretagne de possibilités de loisirs gratuits dans les espaces naturels, intérieurs ou côtiers et dépensent moins dans les musées, spectacles, parcs d’attraction ou les casinos.

 

Lire l'article

La Bretagne casse les frontières pour mieux se vendre aux Français

Certains y verront une énième strate administrative, d’autres une simplification de l’offre touristique. Depuis mardi, la Bretagne compte dix destinations touristiques qui dépassent les frontières des départements, et même des régions. Exit les pointes du Raz et presqu’île de Crozon. Faites place à la destination Quimper Cornouaille. De la même manière Dinard, Dinan, Cancale sont absorbées par la destination Saint-Malo baie du Mont Saint-Michel.

« La Bretagne regorge de joyaux et c’est une chance. Nous sommes tellement riches que nous ne savons pas quoi mettre en avant. C’est peut-être pour ça que notre offre touristique était trop floue », explique Maria Vadillo, conseillère régionale en charge du dossier. Quatrième région touristique française derrière l’Ile-de-France, Rhône Alpes et Paca, la Bretagne espère ainsi faciliter les séjours. « Jusqu’ici chacun faisait sa promotion dans son coin. Il fallait simplifier pour que les visiteurs s’y retrouvent plus facilement. Aujourd’hui, la concurrence est mondiale », poursuit l’élue.

Pour définir ses dix destinations, le Comité régional s’est appuyé sur l’étude « Morgoat » réalisée de 2005 à 2008 auprès de plus de 20.000 visiteurs de la région. « On voit les habitudes des gens. Ils ne s’arrêtent pas aux frontières d’un département pendant leurs vacances », poursuit Michael Dodds, directeur du comité régional du tourisme. Pas étonnant donc de voir les destinations déborder dans la Manche et en Loire-Atlantique, même si Nantes n’y entre pas. « C’est encore un autre univers », justifie Maria Vadillo.

Eviter les doublons

Sur le terrain, l’arrivée de ces dix destinations doit permettre de limiter la concurrence entre les différents sites et de limiter les doublons. « Sur la côte de granit rose, on a quatre offices de tourisme et pas un seul ne vante la même chose. Il faut travailler dans le même sens pour faire la promotion de la Bretagne dans son ensemble », explique Paul Droniou, responsable du comité du tourisme de Lannion-Trégor, devenu « Côte de granit rose, baie de Morlaix ». Une onzième destination devrait même être créée pour regrouper toutes les îles.

Camille Allain, www.20minutes.fr

Lire l'article

Attractivité et image de la Bretagne

Résultat d’une enquête dont les résultats ont été publiés dans le magazine Paré à innover du mois de janvier 2015.

Attractivité et image de la Bretagne

Lire l'article