Avec Grain de Sail, le cacao va traverser l’Atlantique à la voile

Avec Grain de Sail, le cacao va traverser l’Atlantique à la voile

Article de Delphine Van Hauwaert publié dans Ouest-France

Les fondateurs de la chocolaterie Grain de Sail, à Morlaix (Finistère), sont sur le point de concrétiser leur projet d’import-export de marchandises à la voile. Une goélette devrait être construite en 2018.
Importer des grains de café et des fèves de cacao à la voile… Le rêve des créateurs de Grain de Sail, brûlerie et chocolaterie à Morlaix (Finistère), est en train de devenir réalité. « Le design du bateau est terminé, explique Olivier Barreau, actionnaire majoritaire. Le financement doit être bouclé à la fin de l’année, suivi en 2018 de la construction dans un chantier breton. » Pour une mise à l’eau, dans le port de Morlaix, un an plus tard.

L’intégralité de l’article

 

Les régions doivent être des contre-pouvoirs face à l’Etat central

Les régions doivent être des contre-pouvoirs face à l’Etat central

Article de Jean-Pierre Gonguet publié dans Le Monde

Directeur de recherches au CNRS, Romain Pasquier considère que la Constitution bloque aujourd’hui toute avancée réelle vers un réel pouvoir régional. Sans recettes dynamiques ni pouvoir normatif, les régions semblent selon lui condamnées à un affrontement permanent entre d’un côté l’Etat, de l’autre les nouvelles métropoles.

Les deux lois de 2014 et 2015 qui ont ­redéfini la carte territoriale pour les régions ­et réorganisé un peu la hiérarchie des ­collectivités n’ont véritablement satisfait ­personne. Ni dans la majorité ni dans ­l’opposition. Va-t-il falloir revenir dessus ?

Je ne pense pas qu’un futur gouvernement aura cette énergie. Evidemment les deux réformes ont été menées de façon chaotique et parfois contradictoire. Il n’est qu’à voir cette clause générale de compétence que l’on a spécialisée avant de revenir en arrière puis, finalement, de la spécialiser de nouveau. Il y a eu beaucoup trop d’hésitations, mais il y aura un avant et un après. L’après, c’est, évidemment, l’institutionnalisation de l’intercommunalité comme pivot du développement local. L’après, c’est aussi une carte des régions sur laquelle personne ne ­reviendra, même si j’ai été vent debout contre elle. Si je me réfère aux travaux du géographe Jacques Lévy, la carte dans le sud de la France est à peu près conforme aux systèmes urbains comme aux déplacements domicile-travail, dans l’ouest et l’Ile-de-France, on est totalement hors sujet.

L’intégralité de l’article

La crème de la musique bretonne reprend l’hymne de la région

La crème de la musique bretonne reprend l’hymne de la région

Les supporters du Stade Rennais le connaissent désormais presque par cœur. Chanté à chaque arrivée des joueurs sur la pelouse du Roazhon Park, l’hymne breton « Bro gozh ma zadoù » (« vieux pays de mes ancêtres » en langue bretonne) fait désormais l’objet d’un clip réunissant quelques grandes voix de la musique bretonne comme Alan Stivell, Gilles Servat, Cécile Corbel ou les membres des groupes Soldat Louis et Tri Yann.

L’intégralité de l’article

« Les centres de décision doivent rester en Bretagne »

« Les centres de décision doivent rester en Bretagne »

Article de Delphine Van Hauwaert paru dans Ouest-France

Avec son millier de légumiers et sa compagnie maritime, le groupement de producteurs de légumes de Saint-Pol-de-Léon Sica compte rester un poids lourd de l’économie du Finistère. Malgré des « freins », dénonce son président, Jean-François Jacob. Entretien.

Coopérative légumière de 1 000 adhérents, compagnie maritime, rail-route (Combiwest, liquidée aujourd’hui) : la Sica est un poids lourd du paysage entrepreneurial du Finistère…

Comme je le dis souvent, nous n’avions pas vocation, nous, agriculteurs, à faire flotter des bateaux ou rouler des trains. Mais on a bien compris, ces cinquante dernières années, qu’il fallait prendre notre destin en main, parce que personne d’autre ne le ferait pour nous ! À cause de son isolement géographique, on a tendance à oublier le Finistère. Et, dès qu’il s’agit d’économie de production, tout est plus compliqué de par les contraintes, logistiques notamment. Ce qui est arrivé avec l’Écotaxe a été là pour nous rappeler qu’on ne laissera pas hypothéquer l’avenir de ce département par des gens qui n’y vivent pas.

L’intégralité de l’article

Côtes-d’Armor : le vieillissement de la population pèse sur la dynamique démographique

Côtes-d’Armor : le vieillissement de la population pèse sur la dynamique démographique

Article de Véronique Maignant sur le site de la Bretagne Economique

Le département des Côtes d’Armor vient d’être passé à la loupe par l’Insee. Avec 597 400  habitants en 2014, il est le département le moins peuplé de la région Bretagne. La croissance démographique a nettement ralenti sur la période récente : en moyenne + 0,3 % par an entre 2009 et 2014 en comparaison des  + 0,8 % sur les quinze années précédentes.

(suite…)

Page 1 sur 3123