La proposition de loi Molac en faveur des langues régionales définitivement adoptée

La proposition de loi Molac en faveur des langues régionales définitivement adoptée

C’est fait ! 247 voix pour, 76 contre. Les députés viennent d’adopter à une large majorité la proposition de loi Molac relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion.

Il s’agit d’un vote conforme. En deuxième lecture, les députés ont voté sans modification le texte que leur avait transmis le Sénat. La loi va pouvoir être promulguée sans délai et ses dispositions devenir effectives. C’est donc un jour historique pour les langues régionales.

Plusieurs dispositions concernent l’enseignement. Les parlementaires ont voté la possibilité de dispenser un enseignement immersif des langues régionales dans l’enseignement public.

L’intégralité de l’article

Article d’Olivier Mélennec publié sur ouest-france.fr

Frelon asiatique : dans le Morbihan, la preuve scientifique de l’efficacité des pièges est démontrée

Frelon asiatique : dans le Morbihan, la preuve scientifique de l’efficacité des pièges est démontrée

C’est au début du printemps qu’il faut piéger les frelons asiatiques en particulier les reines. Un protocole mis en place à Brec’h dans le Morbihan en a démontré l’efficacité. Il a permis de diviser par quatre la quantité de nids.

Le frelon asiatique fait son apparition avec le printemps. « En Bretagne, cela commence début avril jusque vers le 8 mai », explique Gilles Lanio apiculteur et président d’API 56 abeilles et biodiversité basée à Kervignac dans le Morbihan.

L’intégralité de l’article

Article d’Hélène Pédech publié sur france3bretagne

Thomas Pesquet repart dans l’espace avec du plastique biodégradable créé en Bretagne

Thomas Pesquet repart dans l’espace avec du plastique biodégradable créé en Bretagne

Thomas Pesquet repart dans l’espace le 22 avril prochain. Il embarquera avec lui de nouveaux échantillons de mousse créés par ComposiTIC, une entreprise associée à l’Université de Bretagne Sud à Lorient dans le Morbihan. Avec le groupe finistérien Hénaff et le CNRS, ils ont travaillé sur des plastiques créés par des bactéries. Ce plastique a l’avantage d’être biodégradable. Thomas Pesquet va les embarquer dans la station spatiale internationale, l’ISS.

L’intégralité de l’article

Article de Valérie Le Nigen publié sur francebleu.fr

Le lycée hôtelier de la Guerche-de-Bretagne remporte le Concours des Jeunes Talents de la restauration

Le lycée hôtelier de la Guerche-de-Bretagne remporte le Concours des Jeunes Talents de la restauration

Trois équipes d’élèves de lycées hôteliers (Saint-Nazaire, Dinard, la Guerche-de-Bretagne) ont participé ce mardi à la 3e édition du Concours des jeunes Talents de la restauration à Saint-Nazaire. Organisé par Produit en Bretagne, ce concours a pour but de valoriser les produits bretons.

Dans les cuisines du lycée hôtelier Sainte Anne de Saint-Nazaire, les binômes, un chef, un commis, s’activent ce mardi sous les yeux de membres du jury. Ils doivent préparer un plat, un carré de porc accompagné d’au moins deux garnitures et un dessert avec une pomme qu’on valorise au maximum. Tout est minuté.

L’intégralité de l’article

Article d’Anne Patinec publié sue francebleu.fr

Le Gouessant. « La production aquacole, c’est un des piliers de l’entreprise. »

Le Gouessant. « La production aquacole, c’est un des piliers de l’entreprise. »

L’entreprise Le Gouessant implantée à Lamballe (Côtes-d’Armor) produit des aliments aquacoles depuis 30 ans. Lundi 1er mars, le groupe costarmoricain a fait l’acquisition de l’usine aquacole Aqualia située dans les Landes.

Hervé Irdel est directeur du développement international et aquaculture du groupe costarmoricain Le Gouessant, il revient sur l’acquisition de l’usine aquacole Aqualia située dans les Landes. « Depuis 30 ans, le groupe produit de la nourriture pour les poissons. Cela fait partie de notre politique de diversification. C’est un des piliers de l’entreprise. Cette acquisition va nous permettre de doubler notre capacité de production, passant de 25 000 à 50 000 tonnes par an. Le Gouessant est le premier en France en termes de quantité de contrats avec des cahiers des charges stipulant les attentes précises de nos clients comme le bio par exemple…

L’intégralité de l’article

Article de Adeline Piron publié sur ouest-france.fr