Mon Tro Breizh lauréat du prix langue bretonne de Produit en Bretagne

Mon Tro Breizh lauréat du prix langue bretonne de Produit en Bretagne

Hier à Quimper, a été remis le 10e Prix ambassadeur de la langue bretonne. Il récompense chaque année un membre de Produit en Bretagne qui valorise de façon forte et originale la langue bretonne dans son activité.

Dans son communiqué, Produit en Bretagne réaffirme que « La langue bretonne est un facteur essentiel de notre identité ». L’association tient à rappeler que la langue bretonne concerne l’entreprise à deux niveaux : « D’abord parce qu’une entreprise, c’est un ensemble de collaborateurs qui partagent les attentes de la société bretonne et ensuite parce que la différenciation est pour l’entreprise un levier d’attractivité pour le recrutement dans la compétition commerciale. » L’association affirme clairement et avec force que la langue bretonne doit figurer dans le marketing des entreprises bretonnes.

L’intégralité de l’article

Article de Philippe Argouarch publié sur abp.bzh

Construction navale. Année record pour Concarneau

Construction navale. Année record pour Concarneau

En ces temps très troublés, l’économie boîte bas. Mais il y a des secteurs qui échappent à la crise et Concarneau constitue une étonnante exception. Elle vient même de vivre une année qualifiée d’historique lors de l’assemblée générale de l’Interprofessionnelle du port (IPC) qui regroupe 55 entreprises et 1300 emplois.

A rebours de la tendance observée ailleurs, les carnets de commandes ont globalement enregistré de niveaux historiques qui devraient générer un chiffre d’affaires de 400 millions € sur l’année en cours. Devenu un pole d’excellence de la construction et la maintenance navales, le port est le siège de grandes entreprises internationalement connues comme les chantiers Piriou (500 bateaux construits depuis leur création) ou JFA yachts qui, comme son nom l’indique, réalise des yachts d’exception.

L’intégralité de l’article

Article publié sur bretagne-bretons

Questionnaire sur le sentiment d’appartenance à la Bretagne en Loire-Atlantique

Dans le cadre d’un stage au sein de Bretagne Prospective, Ismaël Morvan effectue une étude sur le sentiment d’appartenance à la Bretagne en Loire-Atlantique. L’idée est d’estimer le nombre de personnes se sentant liées à la Bretagne et surtout d’avoir des informations plus détaillées sur la manière dont s’exprime ce sentiment d’appartenance : s’il est plutôt urbain ou rural, s’il y a un lien étroit entre la participation à des événements culturels bretons et le fait de se sentir proche de cette culture, si les citoyens arrivés récemment en Loire-Atlantique se sentent bretons, si cela touche plutôt les jeunes générations etc… Le but est de comprendre ce qui se cache derrière les simples déclarations « je me sens breton » ou « je ne me sens pas breton ».

Si vous êtes habitant de Loire-Atlantique, n’hésitez pas à répondre à ce court questionnaire !

E stern va frantad micherel e Breizh Diawel e kasan da benn ur studiadenn a-zivout ar santad perzhouriezh e Breizh e Liger-Atlantel. Ar mennozh zo prizañ an niver a dud o santout ul liamm gant Breizh ha dreist-holl kaout titouroù munudaouetoc’h gant an doare ma vez eztaolet ar santad perzhouriezh : mard eo kentoc’h kêriek pe bloueek, mar bez ul liamm strizh etre ar c’hemer perzh e darvoudoù sevenadurel breizhat hag ar fed da santout e vezer tost diouzh ar sevenadur-se, mar bez an nevez keodedourion a Liger-Atlantel oc’h en em santout breizhat, mar sell kentoc’h ouzh ar remziadoù yaouank h.a… Ar pal zo kompren ar pezh zo a-dreñv an dislkeriadennoù “breizhat en em santan” pe “n’en em santan ket breizhat”.

Mar annezit e Liger-Atlantel na dermit ket da respont d’ar c’houlennaoueg verr-mañ !

https://form.dragnsurvey.com/survey/r/1c5d4eb1

 

 

Danièle Novello-Floc’hlay, Yvette Peaudecerf, Bernard Audic, Denez Prigent, les nouveaux herminés 2021

C’est au cours d’une cérémonie qui aura lieu le samedi 25 septembre 2021 à partir de 14h30 dans la Salle du Terrain Blanc à Penhars (Quimper) que seront remis les prestigieux colliers de l’Hermine. Les récipiendaires en sont Danièle Novello Floc’hlay, Yvette Peaudecerf, Bernard Audic, et Denez Prigent .

Le Collier de l’hermine, une résurrection de l’Ordre de chevalerie de l’Hermine qui avait été créé par le Duc de Bretagne Jean IV, a été relancé en 1972 par le Comité d’études et de liaison des intérêts bretons (CELIB) . Les récipiendaires sont choisis tous les ans par l’ensemble de la confrérie dont le chancelier est Yann Choucq, et par l’Institut. Le Collier récompense des femmes et des hommes qui ont fait rayonner la Bretagne, soit par leur talent, soit par leur activité militante ou leur engagement.

L’intégralité de l’article

Article de Philippe Argouarch publié sur abp.bzh

Audierne (29). Intrados et l’Atelier du marin ont créé l’Armen 500, un bateau local et recyclable

L’Armen 500 ou A-500 est un bateau d’un nouveau genre. Conçu pour réduire son impact sur l’environnement, il est fabriqué en plastique recyclé et recyclable. En plus d’être 100% local, puisque ses inventeurs sont Théo Moussion architecte naval à Audierne (agence Intrados) et Kieran Vantourout, fondateur et dirigeant de l’Atelier du marin, un chantier naval ouvert à Plozevet.

L’intégralité de l’article

Article de Maude Duval publié sur bretagne-economique.com