Brexit. La double peine pour la Bretagne !

Brexit. La double peine pour la Bretagne !

Le Brexit pose un certain nombre de questions, notamment en ce qui concerne les futurs rapports économiques que le continent et le Royaume-Uni entretiendront. Parmi eux, la question du fret irlandais que les ports bretons de Brest et de Roscoff aimeraient pouvoir accueillir.

Malgré la proximité évidente des ports bretons, ceux-ci pourraient se voir refuser la possibilité d’accueillir le trafic de marchandises en provenance d’Irlande. Entre autres causes, leur éloignement du centre de l’Europe contrairement aux ports du Benelux. C’est donc la double peine pour la Bretagne : non seulement elle est éloignée du centre de l’Union européenne (et donc des marchés économiques ainsi que des décisions politiques), mais on lui interdirait la possibilité de développer des lignes transversales.

L’intégralité de l’article

Article de Gael Briand publié sur lepeuplebreton.bzh

Brexit : la région Bretagne défend ses ports

Brexit : la région Bretagne défend ses ports

Le président de la région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, alerte le ministre des Affaires étrangères sur les pistes de travail de l’Europe, pour sa connexion avec l’Irlande, suite au Brexit. Des relations qui privilégieraient la Belgique et les Pays-Bas, en faisant l’impasse sur les ports bretons.

La Commission Européenne vient d’adopter une proposition, concernant les connexions entre l’Irlande et le reste de l’Union européenne, après l’entrée en vigueur du Brexit. Cette proposition, relative à l’aménagement du corridor logistique Mer du Nord Méditerranée du réseau RTE-T « semble ignorer totalement les ports français, pour privilégier en particulier une connexion entre Cork et des ports belges et néerlandais », relève le président de la région Bretagne, Loïg Chesnais Girard, qui alerte par courrier adressé ce vendredi soir, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. « La confirmation d’une telle décision serait une injure à la géographie, un camouflet inacceptable à la France en ce qu’elle ignorerait totalement notre système portuaire et un préjudice important pour le développement du port de Brest et de Roscoff », considère le président de la Région.

L’intégralité de l’article

Article de Krystell Veillard publié sur le site de France 3 Bretagne

Alex Salmond : le Brexit conduit l’Écosse vers l’indépendance

Alex Salmond : le Brexit conduit l’Écosse vers l’indépendance

[ABP] Quelles sont les perspectives de l’indépendance de l’Ecosse face au Brexit ou à la chute des cours du pétrole ?

[Alex Salmond] Prenons ces choses une à une. Les cours du pétrole montent et descendent. Au moins 50 pays ont une importante source de revenu avec le pétrole et que les prix montent ou descendent n’est pas si important que ça. La question principale est l’Europe. L’Écosse a été une nation européenne depuis 1000 ans. Un collègue qui faisait une présentation à un colloque d’histoire a rappelé que la première chose que fit Wallace après sa victoire à Stirling Bridge en 1297 fut d’écrire à la Ligue hanséatique basée à Lubeck pour lui signifier qu’il y avait un changement et que les Écossais étaient à nouveau au contrôle. La Ligue hanséatique était l’équivalent médiéval du Marché Commun. La force de l’indépendance écossaise a toujours été dans un contexte européen avec par exemple des relations entre la France et l’Écosse et même entre l’Ecosse et la Bretagne. Retirer l’Ecosse de ses racines européennes comme le propose le Brexit est un problème très sérieux. Le Brexit va amener la question de l’indépendance de l’Ecosse plus tôt que prévu.

L’intégralité de l’article

Interview réalisée par Philippe Argouarch, publiée sur ABP

Les enjeux du Brexit pour la Bretagne

Une étude du CESER de Bretagne
24 juin 2016 au matin, l’Europe découvre avec surprise le résultat du vote de la veille : 51,9 % des électeurs britanniques ont voté en faveur du Brexit, c’est-à-dire de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Passée cette première réaction, les États, les autorités locales et régionales, les acteurs socio-économiques et les citoyens prennent conscience qu’ils font face à un événement marquant de l’histoire européenne et que de nombreux paramètres sont désormais à redéfinir. Quels sont les enjeux du Brexit pour la Bretagne ?

Dans ce document, le CESER s’est attaché à apporter des éléments de réponse à cette question à partir d’une analyse de la diversité et de la richesse des relations existant entre la Bretagne et le Royaume-Uni. Le CESER a ainsi tenté d’objectiver les conséquences économiques, sociales, environnementales et territoriales du Brexit qui pourraient être importantes pour la Bretagne.

Synthèse de l’étude du Ceser