Noms de lieux en Bretagne : « Aujourd’hui, le jacobinisme est une idée de ploucs ! »

Noms de lieux en Bretagne : « Aujourd’hui, le jacobinisme est une idée de ploucs ! »

300 intellectuels et artistes bretons de renom ont signé une lettre ouverte pour dénoncer la constante francisation des noms de lieux en Bretagne. Un petit détail qui touche à quelque chose d’essentiel, disent les signataires : le droit à la diversité culturelle. Reportage.

Comme une traînée de poudre, la colère est partie d’un conseil municipal du 27 février 2019 à Telgruc sur mer. Cette commune de 2 124 habitants située dans la péninsule de Crozon, dans le Finistère, venait d’adopter 32 nouveaux noms de rues. 32 appellations, sorties de l’imagination du maire, avec pour thèmes les oiseaux, la minoterie ou la mer. Seulement, aucun de ces noms n’est en breton.

L’intégralité de l’article

Article de Cécile de Kervasdoué publié sur franceculture.fr

Un habitant de Loudéac a créé une appli très sympa pour les amoureux de la langue bretonne

Un habitant de Loudéac a créé une appli très sympa pour les amoureux de la langue bretonne

Kristen Tonnelle, bien connu à Loudéac comme animateur bretonnant de la médiathèque, est aussi un informaticien amateur doué !

Depuis février dernier, son appli « Kej-Mesk », un jeu de lettres mêlées en breton, est disponible pour les smartphones.

Il s’agit de reconstituer tous les mots en breton possibles à partir d’une grille de lettres générée aléatoirement. Ceux qui l’ont essayé sont unanimes, c’est très addictif !

L’intégralité de l’article

Article de Yann Scarvada publié sur actu.fr/bretagne

Langue bretonne. Le cri d’alarme des associations

Langue bretonne. Le cri d’alarme des associations

Pour les associations de défense de la langue bretonne, si l’on veut encore entendre parler breton dans la région, il faudrait former 5 000 nouveaux locuteurs par an, contre 500 actuellement. Dénonçant l’inaction du Conseil régional de Bretagne, elles ont établi un plan d’actions. Elles espèrent être entendues par les élus.

« Que la langue bretonne soit toujours en vie est un miracle. » C’est un véritable cri d’alarme que relaie Fulup Kere, directeur de DAO, centre de coordination des formations en langue bretonne.

L’intégralité de l’article

Article de Philippe Créhange publié sur letelegramme.fr

L’influence méconnue de la langue bretonne sur le français

L’influence méconnue de la langue bretonne sur le français

L’influence des langues étrangères sur le français est considérable. Outre le latin, le grec, et l’ancien italien qui alimentent les bases linguistiques francophones, s’y adjoignent, entre autres, des emprunts arabes, anglais, allemands, espagnols… mais aussi bretons…

Il existe quelques rares pays multilinguistes, c’est à dire possédant plusieurs langues officielles. Citons le Canada, pour l’essentiel anglophone mais aussi francophone dans sa province québécoise ; la Belgique, néerlandaise en Flandre et francophone en Wallonie ; également Israël où l’arabe et l’hébreu se partagent le titre d’idiomes nationaux ; mais ces pays dont le pouvoir central publie les lois en plusieurs langues, restent l’exception qui confirme la règle selon laquelle une langue reconnue comme telle coïncide presque toujours avec un état constitué.

L’intégralité de l’article

Article de Jérôme Enez-Vriad publié sur bretagne-actuelle.com