Brexit et Covid : Saint-Malo et Roscoff en cale sèche

Brexit et Covid : Saint-Malo et Roscoff en cale sèche

Ces deux ports de commerce tournent au ralenti. Ils ont perdu plus de 50 % de leur trafic avec l’Angleterre depuis le début des confinements. Roscoff investit pour tenter de conquérir la clientèle irlandaise, Saint-Malo y réfléchit.

Les infrastructures terrestres sont prêtes, tant dans le port de Saint-Malo que dans celui de Roscoff, pour l’accueil des ferries et les contrôles douaniers obligatoires, mais c’est le calme plat. La compagnie Brittany Ferries, principale utilisatrice des installations, a stoppé ses activités entre le sud de l’Angleterre et ces deux ports bretons depuis la pandémie. Elles pourraient reprendre leur rythme quotidien le 22 mars prochain.

L’intégralité de l’article

Article de Stanislas du Guerny publié sur lesechos.fr

Brexit : la région Bretagne défend ses ports

Brexit : la région Bretagne défend ses ports

Le président de la région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, alerte le ministre des Affaires étrangères sur les pistes de travail de l’Europe, pour sa connexion avec l’Irlande, suite au Brexit. Des relations qui privilégieraient la Belgique et les Pays-Bas, en faisant l’impasse sur les ports bretons.

La Commission Européenne vient d’adopter une proposition, concernant les connexions entre l’Irlande et le reste de l’Union européenne, après l’entrée en vigueur du Brexit. Cette proposition, relative à l’aménagement du corridor logistique Mer du Nord Méditerranée du réseau RTE-T « semble ignorer totalement les ports français, pour privilégier en particulier une connexion entre Cork et des ports belges et néerlandais », relève le président de la région Bretagne, Loïg Chesnais Girard, qui alerte par courrier adressé ce vendredi soir, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. « La confirmation d’une telle décision serait une injure à la géographie, un camouflet inacceptable à la France en ce qu’elle ignorerait totalement notre système portuaire et un préjudice important pour le développement du port de Brest et de Roscoff », considère le président de la Région.

L’intégralité de l’article

Article de Krystell Veillard publié sur le site de France 3 Bretagne