Vu d’Espagne. La guerre française contre le tilde

Vu d’Espagne. La guerre française contre le tilde

Utilisé en breton et en basque, le tilde est un signe diacritique interdit par l’administration française. Une situation qui se traduit par des batailles juridiques en France et qui étonne en Espagne.

FañchIñaki, Begoña, Íñigo ou encore Peña : “Aucun de ces prénoms ne peut être inscrit dans les registres de l’état civil français”, souligne El Periódico de Catalunya. Depuis Barcelone, le quotidien espagnol raconte comment “la France décapite le ñ” en menant la guerre au tilde, ce signe orthographique présent notamment dans les langues basque et bretonne.

L’intégralité de l’article

Article publié dans Le Courrier International

La 5e puissance économique du monde a peur d’un tildé !

La 5e puissance économique du monde a peur d’un tildé !

D’abord rappelons rapidement les faits. Donc un jeune couple du Penn ar Bed (Finistère) vient d’avoir un bébé. Et souhaite donner à son petit garçon le prénom breton de Fañch.
Et là tout bascule ! C’est le drame !
Vous voyez cette petite ondulation sur le n de Fañch? Ce petit truc ~ est un tildé. Ainsi les Scandinaves ont des petits ronds sur certaines lettres et d’autres barrées. De même les Français ont des cédilles sous le c et des tréma sur le i. Les Espagnols et les Bretons ont parfois un tildé sur le n.
Or la France, pays auto-proclamé des Droits de l’Homme, refuse à un de ses nouveaux Citoyens ce minuscule signe. Donc il semblerait que ces Droits soient différents selon l’Homme que vous êtes.

L’intégralité de l’article

Article publié sur nhu.bzh