La fausse promesse économique des métropoles

« Il faut arrêter de bâtir des politiques sur des intuitions économiques qui semblent aller de soi mais qui ne sont jamais démontrées. » En démontant les thèses de Laurent Davezies sur la surproductivité de l’Ile-de-France ou des métropoles, Olivier Bouba-Olga et Michel Grossetti mettent les politiques en garde : la promesse économique liée à la création des métropoles n’est pas avérée, il peut même y avoir des ratés majeurs.

Olivier Bouba-Olga et Michel Grossetti n’ont rien contre Laurent Davezies. L’économiste de Poitiers et le sociologue de Toulouse reconnaissent à l’économiste de Paris qu’il est « LA » référence de l’économie territoriale et le théoricien de la métropolisation de l’économie qui inspire énormément le législateur, avec des intuitions passionnantes.

(suite…)

La Bretagne demain : quels enjeux, quels territoires pour agir ?

La Bretagne demain : quels enjeux, quels territoires pour agir ?

 Compte-rendu d’une rencontre avec Florence Gourlay, dans le cadre des cafés géo organisés à St-Brieuc.

Florence Gourlay est maître de conférences à l’Université de Bretagne-Sud (Lorient). Elle est responsable du master « Aménagement et Développement des territoires maritimes et littoraux ». Ses travaux de recherche portent sur la recomposition des territoires dans un contexte de mondialisation. Ses territoires de recherche sont essentiellement le pays de Lorient et la Région Bretagne. Elle est l’auteur, avec Ronan Le Délézir, lui aussi maître de conférences à l’Université de Bretagne-Sud, d’un ouvrage « Atlas de la Bretagne, les dynamiques du développement durable » dans la collection autrement.
Notre intervenante se propose à partir du sujet « La Bretagne demain : quels enjeux, quels territoires pour agir ? » de mener, non pas un exercice de prospective mais une réflexion sur l’intégration par les territoires bretons des logiques de la société-monde contemporaine.
Demain, c’est une projection d’éléments présents que l’on considère aujourd’hui comme potentiellement structurant dans un avenir plus ou moins proche. Ainsi en est-il, par exemple, du changement climatique avec pour conséquence l’élévation du niveau de la mer et la nécessaire adaptation des sociétés. Demain, c’est un probable mais aussi un possible, une perspective qui interpelle, qui mobilise, qui suggère une possibilité d’actions. Demainest en quelque sorte un système complexe d’atouts, de contraintes et d’opportunités.

(suite…)

Des contrats de partenariat avec les îles et pays bretons sur 2015-2020

A partir du printemps 2015, la Région signera de nouveaux contrats de partenariat avec les îles et les 21 pays bretons. Un soutien autour de trois priorités stratégiques pour chaque pays.

L’année 2014 a été consacrée à la préparation des futurs contrats de partenariat Région-Pays : c’est dans ce cadre que a Région apportera son soutien financier au développement des îles et des pays bretons sur la période 2015-2020 (266 M€ sur six ans). Actuellement en cours de négociation, ces contrats prendront forme en 2015 : îles et pays ont été invités à définir au maximum trois priorités dans lesquelles s’inscriront leur stratégie de développement et les projets à soutenir. Les nouveaux contrats de partenariat seront ainsi basés sur la stratégie définie par chaque territoire et préciseront les actions à mener. Ils seront en cohérence avec les cinq orientations prioritaires de la Région : mutation et développement économique, accessibilité des transports et des usages numériques, maritimité, transition écologique et énergétique, services à la population (santé, logement, culture…). Ils reposeront, en particulier, sur le respect de critères de développement durable et sur une péréquation financière entre les différents territoires bretons.

La Bretagne, un horizon démocratique… : un brillant manuel pour les régionalistes bretons

La Bretagne, un horizon démocratique… : un brillant manuel pour les régionalistes bretons

livre Daniel Cueff[Langouët] —Le livre de Daniel Cueff, présenté ici, est paru depuis plusieurs mois et c’est un ouvrage qui restera comme une référence, même pour ses contradicteurs, car il marque une étape rare de l’évolution politique de la Bretagne, celle de la formulation précise d’un régionalisme mature qui n’a jamais fait l’objet d’une réflexion politique cohérente.

Les nationalistes bretons, opposés au principe du régionalisme, se récrieront, mais ils n’ont jamais rien prouvé de ce côté-là, leurs rares théoriciens étant souvent proches du néo-thomiste très droitier, Jacques Maritain, alors que l’auteur se réclame d’une pensée personnaliste.
L’existence de ce livre dévalue singulièrement les maigres pensées produites par le mouvement politique breton, porté à l’anti-intellectualisme, qui est trop souvent dans la critique de l’État et de ses politiques conjoncturelles, donc, le contraire d’une vision politique.
Ce n’est pas un hasard que Daniel Cueff ait forgé son expérience politique à distance, et du Parti socialiste, et de l’Union démocratique bretonne. L’écologiste revendiqué (il fait partie du groupe Bretagne Écologie au Conseil régional de Bretagne) est aussi très sceptique sur la dérive extrémiste d’une fraction d’Europe Écologie-les Verts. (suite…)

Page 1 sur 212