La Bretagne historique réunifiée en 2024 ?

La Bretagne historique réunifiée en 2024 ?

Voeux aux conseils municipaux de Nantes et Rennes, « Gwenn ha du » hissé à la mairie de Nantes, appel de 150 élus pour un référendum… L’idée de rattacher la Loire-Atlantique à la Bretagne refait surface.

Mais pourquoi la question de la réunification déchaîne-t-elle à nouveau les passions dans l’Ouest ?  Cet espoir d’une réunification – certains préfèrent le terme de « rattachement » ou d' »union »- avait mobilisé des milliers de partisans dans les rues de Nantes en avril et septembre 2014.

L’intégralité de l’article

Article paru sur actu.orange 

La nouvelle éco : vers la renaissance du granit breton

La nouvelle éco : vers la renaissance du granit breton

Les 3/4 du granit utilisé en France sur les chantiers sont issus de l’importation. L’association « Indication Géographique Granit de Bretagne » se bat pour que le granit breton soit privilégié dans notre région. Les enjeux sont nombreux : valoriser un savoir-faire et conforter des emplois en Bretagne. (suite…)

L’économie bretonne peut-elle relocaliser ses emplois pour cinq milliards d’euros ?

L’économie bretonne peut-elle relocaliser ses emplois pour cinq milliards d’euros ?

Ils décrivent cette étude comme « une base », un projet « encore à affiner ». Mais ils y croient. Les têtes pensantes de l’association Produit en Bretagne viennent de rendre public leur enquête menée par le cabinet Goodwill Management. Baptisée « Reloc’h », cette étude avait pour but d’analyser les possibilités de relocalisation d’emplois en Bretagne. Les résultats font pâlir d’envie tous les élus locaux. D’après cette étude, plus de 130.000 emplois seraient susceptibles de « revenir » au pays, soit 6 % de la population active. Un potentiel énorme que le cabinet a estimé à cinq milliards d’euros de PIB.

L’intégralité de l’article

Article de Camille Allain publié sur 20minutes.fr

Les cuisiniers solidaires : une association solidaire, durable qui agit à l’échelle locale

Les cuisiniers solidaires : une association solidaire, durable qui agit à l’échelle locale

« Les Cuisiniers Solidaires » est une association vannetaise née en 2015. Créée par Akim Khounchef, elle compte 2 salariés mais déjà 340 adhérents, Akim Khounchef en est devenu vice-président et Maria Beck, en 2020 présidente. En se basant sur un besoin alimentaire « primaire », l’originalité de l’association est de lier les cultures et générations aux questions de durabilité et d’écocitoyenneté.  Elle a reçu de nombreux prix, comme le deuxième prix Fondation Entreprise Banque populaire Atlantique en 2017, le prix Talents des cités régional et national en 2018, et tout récemment, en fin d’année 2020, le prix « Ensemble » des trophées bretons du développement durable. En 2019, l’association est notamment passée sur les ondes de France Inter dans l’émission « les carnets de campagne ».

L’ambition première est la lutte contre le gaspillage alimentaire, fait de la récupération auprès de divers acteurs (producteurs locaux, commerçants, particuliers, grossistes, grandes surfaces et autres associations).

Elle se base ensuite sur la cuisine participative. L’ambition est le vivre ensemble au moyen d’échanges pédagogiques et de convivialité. Elle cherche à développer davantage de lien social en aidant notamment les familles les plus démunies dans les quartiers populaires, mais pas que. Elle sensibilise également aux questions du mieux manger et oriente vers des recettes simples et saines, le plus souvent provenant de l’agriculture biologique. (suite…)

Le nouveau siège de l’Ifremer près de Brest

Le nouveau siège de l’Ifremer près de Brest

Jean Castex a inauguré samedi à Plouzané (Finistère) le nouveau siège de l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer), auparavant situé à Issy-les-Moulineaux, près de Paris. L’occasion de soulever le rôle essentiel de cet institut.

Une inauguration qui intervient après une décision de transfert du siège prise il y a un peu plus de 7 ans, fin 2013. L’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait annoncé ce transfert près de Brest dans le cadre du pacte d’avenir pour la Bretagne qui devait relancer l’économie dans une région en pleine tourmente, après la crise des Bonnets Rouges.

L’intégralité de l’article

Article publié sur france3