Face aux menaces de sécheresse, les entreprises alimentaires bretonnes proposent des solutions pour économiser l’eau potable

Les acteurs de la filière alimentaire bretonne sont particulièrement préoccupés par l’impact du changement climatique sur la ressource en eau et les conséquences qui en découlent : alors que fin avril des arrêtés sécheresse étaient déclenchés en Bretagne et que, dans le même temps, la limite planétaire concernant le cycle de l’eau a été considérée comme franchie suite à la prise en compte de « l’eau verte », il y a urgence à agir !

Conscientes que la première des économies est l’eau que l’on n’utilise pas, les entreprises alimentaires bretonnes sont engagées de longue date dans des démarches de réduction de leurs consommations d’eau. Ceci dans les limites de la consommation d’eau indispensable au bon déroulement des protocoles de nettoyages, qui permettent de garantir la qualité sanitaire des produits élaborés dans leurs usines. Mais face aux enjeux du changement climatique, que nous subissons de plein fouet cette année avec des épisodes de sécheresses précoces, et pour garantir le maintien de nos activités alimentaires essentielles et pourvoyeuses d’emplois et de dynamisme sur nos territoires, il devient évident qu’il est aujourd’hui indispensable d’aller plus loin.

Aussi, le Collectif « Eau Propre », réunissant plusieurs entreprises alimentaires bretonnes et piloté par l’Association Bretonne des Entreprises Agroalimentaires (ABEA), propose une solution pragmatique : tout en maintenant les efforts sur la réduction des consommations, le collectif souhaite le développement de la REUSE, c’est-à-dire la réutilisation de l’eau, au sein des process alimentaires.

abea.bzh

La convergence des transitions

Du 5 au 8 juillet 2022 / IMT Atlantique Campus de Brest

La convergence des transitions est le thème de ce 10ème Forum des usages coopératifs dans un monde confronté aux crises du covid, du changement climatique, de la biodiversité, de l’épuisement des ressources… Co-habitants d’une planète unique et fragile les humains doivent apprendre à vivre avec la nature et non plus à la dominer, l’exploiter. La coopération en confiance est une urgence si nous voulons agir pour que la planète reste habitable par les générations futures.

L’intégralité de l’article

Un passage piéton en drapeau breton

Un passage piéton en drapeau breton

Vendredi à Quimper, pour la première fois, un passage pour piétons a été transformé en drapeau breton. L’initiative était préparée depuis un moment par Julie Crédou et David Lesvenan. Elle s’inscrit dans le cadre d’une initiative d’ensemble pour fêter la Bretagne du 9 au 19 mai (la Saint-Yves), la faire vibrer. Et via l’association.bzh obtenir auprès des GAFAM l’autorisation de l’emoji drapeau breton (une première campagne en 2020 sur Twitter, une nouvelle actuellement où l’on peut relayer provisoirement et du coup soutenir le gwenn-ha-du).

C’est le Pont Sainte-Catherine, à l’entrée du centre historique de Quimper, qui a été choisi. Nous remercions les employés communaux qui, en clin d’oeil, ont un peu inauguré l’ouvrage à l’abbey road.

 

Lancement du club d’entreprises « Breizh Silver Eco »

Alors que l’allongement de la durée de vie ne cesse d’augmenter, l’accompagnement du bien vieillir devient une priorité. Ce lundi 9 mai, la CCI Bretagne, le Crédit Agricole en Bretagne, le Groupe La Poste et AG2R La Mondiale ont lancé « Breizh Silver Eco », un club d’entreprises régional autour de la Silver Economie.

Le constat est sans appel : la population dans l’Union Européenne, en France vieillit. D’une part, l’espérance de vie se prolonge. De l’autre, les générations du baby-boom arrivent à l’âge de la retraite.

L’intégralité de l’article

Article de Véronique Maignant publié sur bretagne-economique.com

Les Initiatives Maritimes 2022

Le Festival les Aventuriers de la Mer (13-16 octobre, Lorient), le festival des aventures maritimes du XXIe siècle,   lance  la 7e édition du Prix des Initiatives Maritimes, aux côtés de 7 partenaires, membres du jury : la Région Bretagne, la Fondation de la mer, le Crédit Maritime Grand Ouest, Audelor, Explore, Université Bretagne Sud et la revue Le Chasse-Marée.

Renseignements