« Bretagne, Breizh » : leviers de développement territorial. A Rennes le 30 novembre

A l’occasion de son assemblée générale le vendredi 30 novembre à 18h au Conseil régional des Notaires – 14 rue de Paris – à Rennes, Bretagne Prospective vous propose de venir débattre autour de la thématique suivante : « Bretagne », « Breizh » : leviers de développement territorial ?

A partir de sources croisées et de différents indicateurs, Loïc Roulaud a travaillé avec Bretagne Prospective afin de comprendre à partir d’une base de données riche de 1 208 entreprises, collectivités ou associations les motivations qui les ont poussées à choisir dans leurs intitulés les mots « Bretagne » ou « Breizh ». Il donnera les conclusions de son étude.

Trois grands témoins viendront apporter leur expertise :

–         Jean-Michel Le Boulanger, premier vice-président du Conseil régional en charge de la culture et de la démocratie régionale

–         Olivier Clanchin, président du groupe Triballat Noyal

–         Agnès Lanoë, présidente du Conseil régional des notaires

Merci de réserver cette date dès à présent dans vos agendas. Entrée gratuite sur inscription à :

contact@bretagne-prospective.bzh

Régionalisation : la Bretagne veut tester sa différence

Régionalisation : la Bretagne veut tester sa différence

Emmanuel Macron souhaite conclure un nouveau « pacte girondin » avec les régions en permettant un droit à la différenciation. Le conseil régional de Bretagne a saisi l’opportunité. Un groupe de travail vient de remettre ce lundi un rapport contenant 29 pistes d’expérimentation.

En février dernier, en déplacement en Corse, le chef de l’Etat a souhaité donner des gages sur la décentralisation en défendant  un nouveau « pacte girondin » avec les régions. Dans ce nouveau contrat de confiance, une clause importante: le droit à la différenciation. Pour la Bretagne, souvent lestée par un jacobinisme latent, il y a donc désormais une fenêtre de tir.

L’intégralité de l’article

Article de Robin Durand publié sur le site de France 3

Agriloops : une ferme aquaponique en eau salée à Rennes en 2020

Agriloops : une ferme aquaponique en eau salée à Rennes en 2020

La startup installée à Rennes souhaite produire des crevettes haut de gamme, non congelées et élevées dans une démarche durable. Agriloops est en levée de fonds jusqu’en juillet pour produire son premier prototype d’aquaponie en eau salée, avant un passage à la phase industrielle en 2020.

Les carpes et les tomates font bon ménage, les saumons et les plantes aromatique filent le parfait amour. A l’heure de l’intégration de l’agriculture dans les villes, on parle de plus en plus de l’aquaponie.

L’intégralité de l’article

Article de Pascale Paoli-Lebailly publié sur le site de la Tribune

Pour ou contre le retour de la Loire-Atlantique en Bretagne ?

Pour ou contre le retour de la Loire-Atlantique en Bretagne ?

Le week-end dernier, François de Rugy a relancé sur Twitter le débat sur le retour de la Loire-Atlantique en région Bretagne. Le député nantais (LREM) François de Rugy y répond à une question d’un internaute sur la réunification de la Loire-Atlantique avec la région Bretagne : « Le plus tôt sera le mieux », lâche celui qui est aujourd’hui le président de l’Assemblée nationale.

L’intégralité de l’article

Article publié sur le site de Presse Océan

Locminé. Imaginer la Bretagne de demain

Dans 10 ans, dans 15 ans que seront la qualité de vie, le niveau de l’emploi, le mieux-vivre ensemble dans les différents territoires en Bretagne ? Ces questions, les organisateurs du colloque organisé le 19 avril à Locminé (56) et baptisé «La vie demain des gens en Bretagne», ont bien l’intention d’y répondre.

Au sein du comité qui est à l’origine de cette initiative, on retrouve des personnes issues de toutes les sensibilités politiques, associatives, professionnelles. Leur point commun ? Elles souhaitent affirmer clairement que «la Bretagne est riche de tous ses territoires et que la valorisation effective de cette diversité est une réelle opportunité pour demain (…) bien au-delà des seules logiques de chiffre ou de nombre».

L’intégralité de l’article

Article publié dans Le Télégramme