Deux Bretons inventent un meuble potager pour cultiver chez soi, même sans jardin…

Deux Bretons inventent un meuble potager pour cultiver chez soi, même sans jardin…

Deux jeunes Bretons proposent aux personnes qui n’ont pas de jardin de s’équiper d’un meuble potager livré avec son terreau et ses plants, pour cultiver soi-même légumes et plantes aromatiques.

La solution proposée par Urban Cuisine s’adresse d’abord aux citadins privés de jardin, qui ont quand même envie de jardiner. Joséphine Thebault et Antoine Lorcy, cofondateurs de cette toute jeune entreprise, ont imaginé un meuble potager, à installer dans un salon ou une cuisine, qui permet de faire pousser une vingtaine de plants.

L’intégralité de l’article

Article de Laurent Le Goff publié sur ouest-france.fr

Glaz, le projet sur l’environnement continental et littoral en Bretagne

Glaz, le projet sur l’environnement continental et littoral en Bretagne

Un consortium de recherche associant 20 laboratoires de recherche de l’INRAE-Bretagne, de l’IUEM, de la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne (MSHB) et de l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes (OSUR) propose un méta-projet Contrat de plan Etat-Région (CPER), coordonné sur l’ensemble de la région Bretagne (en coordination avec la région Pays de Loire puisque l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Nantes Atlantique (OSUNA) y est associé), pour construire une infrastructure de recherche de niveau mondial capable de détecter, d’anticiper et d’accompagner les transitions socio-environnementales que les écosystèmes terrestres et côtiers vont connaître dans les décennies à venir. Ce projet est fondé sur la mise en réseau d’observatoires de recherche existants et déjà labellisés.

L’intégralité de l’article

Article publié sur le site de l’Institut Universitaire Européen de la Mer

Autonomie des régions : “La France doit maintenant faire une révolution mentale”

Autonomie des régions : “La France doit maintenant faire une révolution mentale”

Pour beaucoup, la crise du coronavirus a mis au jour les défaillances de l’État. Pour le politologue Romain Pasquier, un État trop centralisé et trop ankylosé. Il doit désormais faire plus confiance aux collectivités territoriales. Entretien.

Nous fêtons cette semaine la Bretagne. Beaucoup rêvent d’une région moins corsetée. Justement avec cette crise sanitaire, une région plus autonome aurait-elle été plus efficace que l’État ?

En faisant les bons choix stratégiques, une région autonome aurait pu faire mieux. En Italie, par exemple, une région autonome comme la Vénétie s’est montrée très rapide et performante dans l’utilisation des tests et la distribution des masques au personnel soignant. Durant cette crise en France, on a vu un État central ankylosé.

L’intégralité de l’article

Un article de Robin Durand publié sur france3 Bretagne

Thomas Le Guilloux, 16 ans, milite pour sauver l’avenir des générations futures “quoi qu’il en coûte”

Thomas Le Guilloux, 16 ans, milite pour sauver l’avenir des générations futures “quoi qu’il en coûte”

Depuis le printemps 2019,  le jeune Breton s’investit à plein temps dans le mouvement mondial « Youth For Climate ». Le confinement a stoppé net les marches pour le climat mais pas son rêve d’un changement politique majeur. Maintenant. Tout de suite. Parce que sa génération n’a plus le temps.

Il a quitté le lycée parce qu’il ne s’y retrouvait plus. Ni les enseignements, ni la charge de travail ne le rendaient heureux. C’était plutôt l’inverse. Elève de seconde au lycée Saint-Charles à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), Thomas Le Guilloux a jeté l’éponge en novembre 2018. Avec l’accord de ses parents. Depuis, il apprend différemment. En autodidacte.

L’intégralité de l’article

Article de Catherine Bazille publié sur france3bretagne

Musique et danse bretonne : le top 5 des vidéos les plus originales

Musique et danse bretonne : le top 5 des vidéos les plus originales

Un danseur confiné ne tient pas longtemps tranquille. Les cercles celtiques et les bagadoù ont eu beaucoup d’inspiration pour pratiquer leur art, via les réseaux sociaux. Cela donne de chouettes vidéos.

Laisser son costume de côté ? Trop difficile. Son biniou ? Impossible. Alors, durant le confinement, les cercles celtiques et les bagadoù, séparés par la distance, se sont réunis sur les réseaux sociaux. Diffusion de vidéos d’archives, coulisses, défis lancés entre cercles, pétage de câble général… Ça donne des vidéos franchement hilarantes. Petite sélection.

L’intégralité de l’article

Article de Flora Chauveau publié sur ouest-france.fr