Bretagne Télécom renforce son capital

Bretagne Télécom renforce son capital

Cinquième levée de fonds pour Bretagne Télécom, qui veut se positionner comme un acteur de référence dans l’externalisation des systèmes d’information des entreprises. « Principalement suivie par notre nouveau partenaire Quilvest Capital Partners, elle est d’un montant bien supérieur aux 20 millions d’euros de notre précédente levée », indique Nicolas Boittin, le PDG de l’entreprise, qui entend rester discret sur la nouvelle organisation de son capital.

L’intégralité de l’article

Article de Stanislas du Guerny publié sur lesechos.fr

Des balises connectées pour récupérer les filets de pêche abandonnés

Des balises connectées pour récupérer les filets de pêche abandonnés

Avec 640 000 tonnes de déchets perdus en mer, les filets et autres matériels de pêche représentent une importante pollution marine. Collecte localisation satellite (CLS), une entreprise française, a développé des balises connectées pour lutter contre ces pertes.

Les filets et autres matériels de pêche représentent une importante pollution marine. Une entreprise française, Collecte localisation satellites (CLS), a développé des balises connectées pour limiter ces pertes. Entretien avec Gaëtan Fabritius, Directeur de l’Innovation et de la prospective à CLS.

L’intégralité de l’article

Article de Téva Vermel publié sur redon.maville.com

Des brasseurs lancent une bière solidaire pour soutenir cafés et restaurants

Des brasseurs lancent une bière solidaire pour soutenir cafés et restaurants

De la bière à prix coûtant pour soutenir cafés et restaurants. Voilà l’initiative portée par dix-huit brasseries de Bretagne et Loire-Atlantique.

A partir d’une recette élaborée collectivement, elles ont produit 16 200 bouteilles et 100 fûts de bières qui seront exclusivement proposés à leurs partenaires. Une démarche solidaire comme l’explique Erwan Audo, co-fondateur de la microbrasserie Barque à Malestroit (Morbihan) : « Nous nous sommes tous mis d’accord pour porter l’effort en ne leur facturant que le strict minimum. On ne pouvait pas rester les bras croisés devant la crise sans précédent qui touche les bars et restaurants ».

L’intégralité de l’article

Article d’Amélie Loho publié sur actu.fr

Towt : la flotte bretonne de cargos à voile va naître

Towt : la flotte bretonne de cargos à voile va naître

Souffle nouveau sur le transport maritime. Basée à Douarnenez, la compagnie Towt va lancer la construction d’un voilier-cargo de 78 mètres pouvant transporter 1 000 tonnes de marchandises. Trois autres suivront jusqu’en 2024. De gros clients suivent déjà.
Qu’il paraît déjà loin le temps où, au milieu des années 2010, certains souriaient en voyant Guillaume Le Grand et son équipe de Towt débarquer d’un voilier traditionnel des barriques de rhum et des caisses de bières, au môle de l’Enfer, à Douarnenez. Faire renaître le transport maritime à la voile ?

L’intégralité de l’article

Article de Rodolphe Pochet publié sur letelegramme.fr

Alimentation durable : devenez testeur de l’appli Ti Miam

Alimentation durable : devenez testeur de l’appli Ti Miam

Ti Miam offre des services comme un annuaire des producteurs locaux géo-localisés, des astuces et les bonnes pratiques en matière d’alimentation, des infos sur la saisonnalité des fruits ou légumes… Cet outil numérique se veut aussi participatif, les participants pourront ainsi échanger des services, des initiatives collectives via le groupe FaceBook « Manger Durable et Local en Pays de Lorient » …

Cette expérimentation va durer jusqu’à fin 2020. Les participants seront invités à remplir un questionnaire au démarrage et à la fin de l’expérimentation pour nous aider à juger de son efficacité.

L’intégralité de l’article

Article publié sur actus.univ-ubs.fr

Pour Femmes de Bretagne, la crise révèle de nouveaux besoins

Pour Femmes de Bretagne, la crise révèle de nouveaux besoins

Pendant la crise du Covid-19, le réseau Femmes de Bretagne a continué de jouer son rôle d’accompagnement des femmes chefs d’entreprises ou porteuses de projets, à distance. Mais sa grande crainte : voir de trop nombreuses femmes renoncer à un projet qu’elles ont dû mettre entre parenthèses. Pour l’éviter, le réseau active de nouveaux leviers.

Arrivée à la direction du réseau Femmes de Bretagne depuis seulement quelques mois lorsque le confinement est prononcé, Caroline Roger-Moigneu a pu constater l’énorme engagement de ses adhérentes. « Elles m’ont épatée ! dit-elle. Bénévoles, les 90 coordinatrices ont continué à donner de leur temps et de leur dynamisme aux autres, pour positiver ».

L’intégralité de l’article

Article de Virginie Monvoisin publié sur lejournaldesentreprises.com