Pollution et déni de démocratie en Bretagne

Pollution et déni de démocratie en Bretagne

Article de Rémy Penneg sur nhu.bzh

En quelques mois, les pressions extérieures se font de plus en plus précises sur notre environnement.

Il y a cette décision d’un ministère parisien d’accorder à une société bretonne privée le droit d’extraire le sable marin en baie de Lannuon/Lannion, sur notre côte nord.
Celle du Sénat français à Paris « d’aménager » la Loi Littoral qui protège l’ensemble de nos côtes bretonnes.
Puis plus récemment l’autorisation offerte, toujours de Paris, à une compagnie minière australienne de venir forer là où elle veut, le sous-sol breton pour en extraire des minerais et des métaux précieux.

L’intégralité de l’article

La pêche thonière bretonne, seconde d’Europe

La pêche thonière bretonne, seconde d’Europe

Article de Rémy Penneg sur le site nhu.bzh

Il existe dans le monde, bon an mal an, entre quatre et cinq cents thoniers océaniques. Je vous parle de thoniers congélateurs industriels. Des navires entre soixante et plus de cent mètres. Armés par des Équipages de vingt-cinq à près de quarante marins. Des chasseurs de thon.
La Bretagne est seconde en Europe par le nombre de navires armés. Après le Pays Basque sud. Les autres grandes nations thonières du monde sont les Etats-Unis et le Mexique. Mais aussi Taïwan et l’Équateur, le Japon…
Au niveau international, les captures de ces magnifiques poissons dépassent les 4,5 millions de tonnes.

L’intégralité de l’article

Plus de fret grâce au nouveau TGV

Article de René Perez sur le site bretagne-bretons.fr

Le nouveau tronçon de ligne à grande vitesse entre Rennes et Le Mans, qui sera ouvert le 5 juillet, c’est comme une nouvelle autoroute parallèle à une nationale. La ligne actuelle va être délestée du trafic TGV, assuré par le nouveau tronçon, mais elle restera en service pour le plus grand bénéfice des trains régionaux et du fret. Ces deux transports étaient jusqu’à présent assujettis aux contraintes des convois prioritaires de la grande vitesse, ce qui, pour le fret notamment, a constitué un frein au développement, voire même un coup fatal à certaines ambitions. (suite…)

Bretagne Pôle Naval. Shelti Breizh adapte des conteneurs pour les pros

Bretagne Pôle Naval. Shelti Breizh adapte des conteneurs pour les pros

Article de Charles Josse dans Ouest-France

Shelti Breizh ? C’est un conteneur pas banal : on peut y loger des techniciens, il peut abriter une centrale thermique, produire de l’électricité. Il est surtout exportable et créé par les entreprises de l’industrie navale bretonne.

Le cluster industriel Bretagne Pôle Naval a profité de son assemblée générale, à Lorient (Morbihan), pour présenter et lancer son nouveau produit : le Shelti Breizh, une boîte qui peut s’adapter aux besoins des entreprises.

« Bouge ta boîte » : une ambition sans limite !

Un article de Véronique Maignant sur le site de la Bretagne Economique

En phase pilote depuis 9 mois dans 7 villes bretonnes,  Bouge ta Boîte passe à la vitesse supérieure. Marie Eloy et Géraldine Cloërec, les deux cofondatrices de ce réseau destiné aux femmes entrepreneures déjà lancées, étendent leur concept à l’échelle nationale et ce dès septembre prochain. D’ici à 2019, elles tablent sur 4 300 bougeuses réparties dans 300 groupes à travers toute la France, afin de rentabiliser leur business model !

L’intégralité de l’article

Le réseau Taranis, pour des énergies renouvelables et citoyennes

Article de Guewen Sausseau sur eco-bretons.info

Le réseau Taranis a été créé, en 2011, afin de favoriser le développement des projets citoyens autour des énergies renouvelables. Il regroupe actuellement une cinquantaine de projets.

Créé en 2011, le réseau Taranis fait la promotion et favorise la diffusion du modèle d’énergie citoyenne dans en Bretagne. Soutenu par l’Ademe et le  Conseil régional, il rassemble une cinquantaine de porteurs de projets (associations, sociétés d’exploitation coopératives et collectivités) éoliens, photovoltaïques, bois énergie, micro-hydrauliques et de maîtrise de l’énergie en Bretagne. « Ce sont des projets collectifs portés, maîtrisés et financés par les acteurs du territoire, qui s’engagent à la fois dans une démarche de développement des énergies renouvelables et de maîtrise de l’énergie », détaille le site du réseau Taranis.

L’intégralité de l’article