Le village breton de Langouët en route vers « l’autonomie alimentaire locale »

Le maire sans étiquette de Langouët (Ille-et-Vilaine), commune bretonne à vingt kilomètres au nord de Rennes, est élu depuis près de vingt ans. Daniel Cueff multiplie les initiatives vertes dans ce village bretillien super écolo. Il a banni les énergies fossiles, rendu les menus de la cantine de l’école 100% bio, construit des logements sociaux écologiques, lutté contre les pesticides… Dans cet esprit, l’édile vient de dédier un terrain de 8 000 mètres carrés à la culture de fruits et de légumes au cœur du village. Il a installé deux étudiants en environnement à la tête de cette micro-ferme.

Louis et sa compagne Candice cultiveront et vendront les primeurs : « Quand on parle de notre projet, on voit que les habitants sont hyper enthousiastes, explique la jeune femme. C’est vraiment une dynamique et il y a quelque chose d’encourageant de trouver des gens qui sont prêts à agir et qui partagent les mêmes valeurs que nous. Le fait de venir ici acheter leurs légumes, ce ne sera plus une corvée, mais quelque chose de sympathique… Travailler directement à nourrir les habitants, cela donne vraiment un sens à ce que je fais, comme jamais avant. »

L’intégralité de l’article

Introduction d’un reportage sur France 2

Quelles startups bretonnes seront les prochaines à conquérir New York City ?

Quelles startups bretonnes seront les prochaines à conquérir New York City ?

Le Breizh Amerika Startup Contest revient à Brest pour sa soirée de remise des prix du concours 2019, à la Carène. Le 19 juin pendant French Tech Day à Brest, 4 jeunes entreprises bretonnes gagneront leur ticket pour une semaine intensive aux USA !​

Ce concours unique, initié par Breizh Amerika est devenu un incontournable de la scène tech & innovation bretonne.

L’intégralité de l’information

Mangeons-local.bzh. Un site dédié au circuit court breton

Mangeons-local.bzh. Un site dédié au circuit court breton

Quatre ans après le lancement de Locavore en Cornouaille, le site internet consacré au circuit court devient régional. Mangeons-local.bzh réunit d’ores et déjà plus de 150 producteurs. Une fierté pour son créateur, Steven Pennec.
Il cherchait des producteurs autour de chez lui pour sa propre consommation. Quatre ans après la création de Locavore, une plate-forme web dédiée au circuit court, Steven Pennec vient de lancer mangeons-local.bzh. Le nouveau site Internet réunit les neuf Locavore bretons nés pour répondre à la demande des consommateurs, soucieux du contenu de leur assiette.

L’intégralité de l’article

Article publié sur letelegramme.fr

Langues régionales Quand Blanquer s’égare

Langues régionales Quand Blanquer s’égare

Le ministre de l’Education a très sérieusement affirmé que les élèves des écoles « immersives » – dans lesquelles tous les cours ont lieu en langue régionale – risquaient « d’ignorer la langue française. » Aberrant.

Il est étonnant de voir à quel point des hommes intelligents et cultivés peuvent prononcer des énormités quand ils abordent le sujet des langues minoritaires. Prenez Jean-Michel Blanquer. On peut penser ce que l’on veut du ministre de l’Education nationale, mais nul ne peut nier que cet homme titulaire des plus beaux diplômes (Sciences po, agrégation de droit public, maîtrise de philosophie, DEA en sciences politiques…) dispose d’un esprit à peu près structuré. Eh bien, voyez ce qu’il a déclaré au Sénat le 21 mai à propos des écoles dites « immersives » comme celles du réseau Diwan – dans lesquels tous les enseignements ont lieu en breton : « D’un point de vue pédagogique, il y aurait beaucoup à discuter autour de ça…

L’intégralité de l’article

Article de Michel Feltin-Palas publié sur lexpress.fr

Biométhanisation : quand les Bretons montrent l’exemple

Biométhanisation : quand les Bretons montrent l’exemple

À Locminé (Morbihan, Bretagne), Liger produit des énergies 100% vertes à partir d’un double gisement renouvelable de proximité. Parmi elles, le biométhane la flotte de l’entreprise équipée de SEAT Leon TGI. Rencontre avec Marc Le Mercier, Directeur général de Liger qui présente un modèle vertueux, rassurant pour l’avenir.

C’est une belle histoire, celle d’un territoire qui devient source d’énergie durable. Dans un village de moins de 5000 habitants, un site pionnier en Europe a réussi à répondre aux besoins en énergie de milliers d’habitants tout en contribuant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L’intégralité de l’article

Article d’Aude Bernard-Treille publié sur latribune.fr

La Bretagne se pique pour Gwenan

La Bretagne se pique pour Gwenan

Pour ce nouvel épisode de notre série « Construire une réalité utile » penchons-nous sur un insecte qui nous est familier : l’abeille. Alors que le printemps se termine et que l’été arrive, il est d’actualité de partir pour les Côtes d’Armor afin de découvrir le projet « Gwenan, les ruchers solidaires de Bretagne ». (Propos recueillis auprès de Sylvain Couanon pour le collectif Gwenan)

Depuis plusieurs années, l’abeille (gwenan en breton) est reconnue comme une espèce en voie de disparition. Pourtant son rôle dans l’équilibre des écosystèmes est fondamental. « Derrière la disparition de l’abeille, c’est toute la chaîne de pollinisation qui est menacée », nous explique Sylvain Couanon, cogérant de la coopérative d’activités « Avant-Premières » au sein de laquelle Gwenan a vu le jour. Ainsi parler de cet insecte, c’est sensibiliser le plus grand monde à l’environnement et aux menaces qui pèsent sur lui. Voilà tout l’enjeu de cette belle idée née de l’initiative d’un apiculteur, Didier Ducauroy, et de quatre entrepreneurs en 2014.

Une aventure humaine pour l’environnement

C’est en 2015 que le projet se concrétise. Le collectif se rapproche alors de Bretagne vivante afin de lancer l’installation d’un premier rucher. L’association a en gestion de nombreuses réserves à travers la Bretagne et le site de Ploubazlanec s’y prête à merveille. C’est ainsi que 8 ruches (ndlr : une ruche peut accueillir jusqu’à 65 000 abeilles), apparaissent dans ce cadre idyllique. En cela réside l’une des missions du groupe : « installer des ruches dans des endroits qui gagnent à être connus ».

L’année suivante, Gwenan prend son envol et lance sa première campagne de financement afin d’assurer l’entretien du rucher. Une quarantaine de parrains répondent à l’appel du collectif qui, en contrepartie, leur donne le miel produit. Mais l’aventure ne s’arrête pas là. La vocation première du collectif étant de sensibiliser le grand public au rôle capital de cet insecte pour l’environnement, il invite tous ces parrains à venir découvrir le rucher nouvellement installé et devenir des ambassadeurs de l’abeille.

Un projet d’utilité environnementale et sociale

En 2017, un second rucher est implanté. Cette fois, les abeilles trouvent refuge sur le site des ateliers des deux rivières à Plourivo, près de Paimpol. Les ouvriers de cet E.S.A.T. (Etablissement et Service d’Aide pour le Travail) sont alors formés à l’entretien des ruches. Par ailleurs, ils animent régulièrement les visites des parrains qui sont de plus en plus nombreux. Des entreprises soutenant le projet vont d’ailleurs plus loin dans la démarche pédagogique en invitant sur les ruchers des établissements scolaires. Les plus jeunes peuvent ainsi découvrir cet insecte aussi familier que méconnu.

Depuis, de nouvelles ruches ont été installées sur les toits du magasin Biocoop La Gambille à Trégueux ainsi que sur un site naturel à proximité. Ici, Gwenan apporte son expertise pour l’entretien de ces maisons d’abeilles. A plus long terme, il s’agit de multiplier ce genre d’initiatives et donc d’embaucher de nouveaux apiculteurs afin de créer de l’activité économique autour de cette filière pleine de sens.

En cette année 2019, le nombre de parrains continue de progresser grâce notamment aux particuliers qui se mobilisent avec une augmentation de 100% par rapport à l’année 2018.

Et pour ceux que cela intéresse, particulier ou entreprise, il est toujours possible de parrainer des ruches. Nos abeilles semblent donc avoir un bel avenir sous le soleil breton !

Prendre contact avec Gwenan :

Site internet : www.gwenan.bzh

Page facebook : www.facebook.com/gwenan.ruchers.solidaires

Tél. 02 96 52 19 69

Courriel : infos@gwenan.bzh

Loïck Roulaud

 

Articles précédents :

Breizh 5/5 prend le large

Renouer les chaînes du temps avec Tiez Breiz

Des lunettes made in Naoned

Mignoned ar brezhoneg : Faire vivre le breton au quotidien

Babigoù Breizh : le breton comme un jeu d’enfant !

Breizh Barter : ça troque en Bretagne !

Breizh Wash : la lessive qui prend soin de la Bretagne

A la rencontre de « Reder Bro »

A la rencontre du .bzh