A Sciences Po Rennes, on explore d’autres formes de l’économie

Article publié sur Jactiv.ouest-france.fr

« L’atmosphère se veut décontractée », lance Pierre-Louis, 22 ans, étudiant en quatrième année à Sciences Po Rennes. Sur la pelouse, dans le cloître de l’école, des fruits destinés à être jetés sont à disposition pour réaliser des smoothies. Sur un fond de musique, le membre du séminaire Projet Bretagne coupe silencieusement des fraises avant d’offrir sa boisson rafraîchissante.

« C’est un projet qui rend service à la Bretagne. Nous souhaitons mettre en avant les initiatives locales et responsables. Ces thématiques sont présentes chez les étudiants dans une période où on s’interroge sur les modèles actuels, où apparaissent des modèles alternatifs », explique-t-il.

L’intégralité de l’article

Le désert médical, un mal qui grignote la Bretagne

Le désert médical devient de plus en plus courant en Bretagne.
Force est de constater que nous assistons depuis un temps certain à l’installation de déserts médicaux dans toute la Bretagne.
Nous pensions ce mal réservé à d’autres contrées reculées. Mais cela fait déjà plusieurs années que cette défaillance sanitaire et sociale se répand en Bretagne. (suite…)

Charles Kergaravat, le militant de l’innovation bretonne

Article de Pascale Paoli-Lebailly publié sur le site de La Tribune.fr

Ancien trader à New York, Charles Kergaravat a fondé l’association Breizh Amerika pour bâtir des ponts culturels et économiques entre la Bretagne et les États-Unis. Après la tournée américaine de musiciens bretons en mai, Breizh Amerika immergera les quatre lauréats de son Startup Contest 2017 dans le monde de la tech new-yorkaise, en juin. Objectif : accélérer leur prochaine implantation outre-Atlantique.

Il aurait pu choisir d’effectuer des kilomètres à vélo chaque weekend, mais Charles Kergaravat a enfourché un autre dada. Ce franco-américain, né à Manhattan de parents bretons, investit ses fins de semaines dans le monde associatif, l’innovation et la cause bretonne.

L’intégralité de l’article

PIB : Produit Intérieur Brut ou Produit Intérieur Breton ?

Article publié sur NHU Bretagne

Avant d’évoquer le Produit Intérieur Brut de la Bretagne, parlons-en en général.
Le PIB Produit Intérieur Brut est un indicateur économique. Permettant de mesurer la valeur globale de la production de richesse économique d’un pays par ses acteurs économiques. Dont les entreprises bien sûr, mais aussi les ménages et les administrations publiques. C’est un révélateur de l’activité économique d’un pays.

L’intégralité de l’article

Qwant.bzh. La Bretagne dans votre moteur

Qwant.bzh. La Bretagne dans votre moteur

Article publié sur le site bretagne-bretons.fr

Dans les moteurs de recherche, Google fait la loi, Yahoo ou Bing jouent en deuxième division et toute une flopée d’autres concurrents plus modestes essaient de trouver le bon créneau. Parmi eux, le moteur Qwant, créé en France en 2013 et qui trace bien sa route avec 2,6 milliards de requêtes en 2016, en hausse de 40 % sur un an.

En se développant sous diverses formes, Qwant a décidé d’investir les régions à fortes identités en créant des déclinaisons régionales. Après la Corse l’an dernier, c’est cette fois le moteur Qwant.bzh qui a été lancé ce mercredi, à Saint-Malo, par Eric Leandri, le créateur du moteur, et ses associés dans ce projet ambitieux.

En version bretonne mais également française, Qwant.bzh a pour vocation affichée de faire remonter en priorité, dans son arborescence, toutes les infos, les sites et les forces vives de la Bretagne ainsi que de relayer les flux sur la Bretagne transitant par les réseaux sociaux. Mais également des images, des vidéos, des musiques, les noms de domaine en bzh…

L’intégralité de l’article

Avec Grain de Sail, le cacao va traverser l’Atlantique à la voile

Avec Grain de Sail, le cacao va traverser l’Atlantique à la voile

Article de Delphine Van Hauwaert publié dans Ouest-France

Les fondateurs de la chocolaterie Grain de Sail, à Morlaix (Finistère), sont sur le point de concrétiser leur projet d’import-export de marchandises à la voile. Une goélette devrait être construite en 2018.
Importer des grains de café et des fèves de cacao à la voile… Le rêve des créateurs de Grain de Sail, brûlerie et chocolaterie à Morlaix (Finistère), est en train de devenir réalité. « Le design du bateau est terminé, explique Olivier Barreau, actionnaire majoritaire. Le financement doit être bouclé à la fin de l’année, suivi en 2018 de la construction dans un chantier breton. » Pour une mise à l’eau, dans le port de Morlaix, un an plus tard.

L’intégralité de l’article