Actility, la start-up bretonne un brin licorne

Actility, la start-up bretonne un brin licorne

Tous les jours, de nouvelles dénominations sont créées pour illustrer de nouvelles idées. Ce n’est pas évident de tout suivre et de tout comprendre. Et on ne dirait pas comme ça, mais la Bretagne “pèse dans le game”, comme disent les millenials. En effet, la Bretagne est un berceau, du genre Silicon Valley à l’échelle du beurre salé. Vous connaissez Penn Ar Boxacteur majeur de la propulsion de bonheur salé, par exemple. Et bien, dans une autre catégorie, connaissez-vous Actility ? Ce n’est pas forcément une entreprise à laquelle vous allez avoir affaire au quotidien, et pourtant, elle le facilite. Découvrons ensemble Actility, cette start-up bretonne un brin licorne.

L’intégralité de l’article

Article publié sur le site portdattache.bzh

Emoji du drapeau breton : une seconde candidature bretonne auprès du consortium Unicode

Emoji du drapeau breton : une seconde candidature bretonne auprès du consortium Unicode

En 2017, le Consortium Unicode, organisation en charge de la standardisation des emojis, a rejeté le dossier de candidature du drapeau breton. Après avoir lancé une nouvelle mobilisation, qui a reçu plus de 20 000 soutiens au cours de l’été, l’association www.bzh en partenariat avec la Région Bretagne renouvelle sa candidature.

Chaque jour, 60 millions de messages contenant un emoji (ou émoticônes) sont envoyés via Facebook,  5 milliards via Messenger,  15 millions via Twitter… Les entreprises se mettent elles aussi et de plus en plus à utiliser des emojis dans leur communication en ayant noté une augmentation du taux d’engagement lié. Sur Facebook, utiliser des emojis génère ainsi 57% de likes en plus et 33% de partages en plus.

L’intégralité de l’article

Article de Véronique Maignant publié sur bretagne-economique.com

Langouët, village écologique et durable

Langouët, village écologique et durable

Depuis le début des années 2000, ce bourg de 602 habitants multiplie les projets autour des énergies renouvelables et du développement durable. Au point d’en faire un modèle, encensé dans le monde entier.

Au moment de débuter notre entretien, Daniel Cueff, maire de Langouët depuis 1999, termine une visite originale. « Je suis sous le toit d’une maison test, un bâtiment triple zéro : pas d’émission, pas d’énergie, pas de déchet. La toiture comporte un jardin en permaculture et, si le coût du projet rentre dans les clous du logement social, nous en construirons huit », explique-t-il. Jusqu’à présent, le seul autre édifice du genre a été conçu en Allemagne. Et l’anecdote n’a rien d’inédit : le petit village fourmille de projets innovants comme celui-ci.

L’intégralité de l’article

Article publié sur latribune.fr

Denez Prigent, le chant de la Bretagne

Denez Prigent, le chant de la Bretagne

Dans le manoir du Nord de la Bretagne où Denez Prigent habite, un coffre contient les gwerz, les complaintes qu’il a écrites par dizaines et dont les couplets se comptent par milliers. Il compose les mélodies à part. Il vient un moment où les textes les rencontrent et les aspirent.

Ce n’est pas un phare qu’habite Denez Prigent mais un manoir au Nord de la Bretagne, à une douzaine de kilomètres en retrait de la mer. Il l’avait choisi avec Stéphanie, sa femme. Les murs en sont épais et alentour, il restait des arbres qui témoignaient du paysage d’autrefois. Stéphanie n’est plus. Les arbres tombent plus souvent qu’à leur tour. France Bleu Armorique lui a offert un poste de radio performant et France Inter traverse maintenant les murs.

Podcast de l’interview de Denez Prigent par Jean Lebrun dans l’émission « La marche de l’Histoire » sur France Inter

Âmes de Bretagne, la websérie 100 % bretonne

Âmes de Bretagne, la websérie 100 % bretonne

Âmes de Bretagne, c’est une websérie lancée en 2016 par Anne-Laure et Kévin Hamon, deux frère et sœur originaires de Carhaix. Deux Bretons qui ont vu du pays, de Paris à Boston en passant bien sûr par leur propre région. Le projet s’inspire de « Human » et « 7 milliards d’Autres », les films humanistes du réalisateur Yann-Arthus Bertrand ; mais cette fois, ce sont des Bretons (ou amoureux de la Bretagne) qui passent devant la caméra !

« On s’est rendu compte que les Bretons étaient très fiers, mais qu’ils ne savaient plus vraiment pourquoi. »

C’est ce constat, fait par Anne-Laure, qui a donné l’élan à ce projet. Qu’est-ce que la Bretagne pour vous ? Que signifie être Breton ? Que connaissez-vous de l’histoire de la Bretagne ? Autant de questions auxquelles il n’est pas si simple de répondre, même en étant breton et fier de l’être… Âmes de Bretagne a donc pour but de faire redécouvrir aux Bretons leur propre culture.

L’intégralité de l’article

Article publié sur le site portdattache.bzh