Météo Bretagne : enfin une météo pour plus de développement

Météo Bretagne : enfin une météo pour plus de développement

Article publié sur le site Construire la Bretagne

Dans sa thèse sur le climat breton, Vincent Dubreuil soulignait la particularité climatique de la péninsule. D’un côté, il s’agit de la région en France ayant la plus grande homogénéité climatique annuelle. De l’autre, elle est la plus complexe en raison de la variabilité temporelle (les sautes d’humeur du climat) et territoriales (150 mm par an d’écart de pluie entre Lorient et Port-Louis, pourtant distants de 3 kilomètres !).

Tout cela explique sans doute que « le temps qu’il fait » est un enjeu permanent de préoccupation des Bretons et un enjeu économique très singulier. Ici, chacun sait que les prévisions nationales sont notoirement insuffisantes pour décrire la complexité des phénomènes. Le temps change certes selon les flux d’ensemble, mais aussi selon les marées, les vallées, l’altitude, l’exposition, les situations d’abri etc. et il existe des confettis climatiques connaissant des réalités extrêmement différentes (ensoleillement, précipitations, etc.). (suite…)

Encore un échec universitaire, merci le « grand » Ouest

Article publié sur le site Construire la Bretagne

Construire la Bretagne a souligné plusieurs fois comment l’absence d’identité claire avait été jugée par le jury international de l’Idex (Initiatives d’excellence) comme « l’obstacle principal » au financement de la recherche en Bretagne.

Trois fois déjà, le jury international a souligné la qualité exceptionnelle de la recherche en Bretagne tout en disant que « l’appellation choisie » (ici Ouest, là Bretagne-Loire…) était « illisible ». Qu’à cela ne tienne. Nos bons représentants persistent et signent. Sous l’appellation « Université Bretagne Loire », ils viennent pour la quatrième fois de porter un dossier de financement qui, selon eux, fait « la démonstration de la plateforme de promotion des compétences scientifiques … de l’ouest » (cf la première phrase de leur site).

(suite…)

Des Briochins veulent produire leur énergie propre

Des Briochins veulent produire leur énergie propre

Article de Alain Bihel dans Ouest-France

Alain Le Flohic, Philippe Colas, Isabelle Moquet et Emmanuel de Bressy, quelques-uns des représentants de Citéwatt, devant l’école Hoche où les panneaux photovoltaïques seront bientôt posés.

Au cœur du quartier Robien, à Saint-Brieuc, un projet de production collectif pourrait bien voir le jour prochainement. Cette idée lumineuse a pour nom Citéwatt. Une réunion a lieu vendredi 3 mars pour mobiliser encore plus de monde autour d’une énergie verte, locale et citoyenne, comme s’en réclame la devise de Citéwatt.

C’était il y a deux ans, en juin 2015. Après avoir participé à l’expérience Vire’volt de réflexion sur la consommation d’énergie des ménages, un petit groupe d’habitants du quartier Robien se demande s’il ne serait pas possible, par hasard, d’aller plus loin que les simples économies d’énergie ?

L’intégralité de l’article

Emploi : la fracture territoriale se creuse

Article paru dans Les Echos du 21 février 2017
Les villes petites et moyennes sont à la traîne depuis une dizaine d’années, avec moins de créations d’emploi et davantage de métiers en perte de vitesse, selon une étude de France Stratégie.
Un marché de l’emploi à deux vitesses se dessine dans l’Hexagone depuis une dizaine d’années. Les créations d’emplois en France se concentrent sur les aires urbaines de plus de 500.000 habitants, positionnées sur les métiers les plus dynamiques, notamment de cadres, au détriment des villes petites et moyennes, selon une étude de France Stratégie.

L’intégralité de l’article

Les Bretons ? Ces Faisoux du numérique !

Article publié sur west-web-valley.fr

Il y a ceux qui disent et ceux qui font. Et en matière de numérique, pas de doute, la Bretagne est une terre de Faisoux — comme on dit chez nous.

De Brest à Nantes, de Rennes à Quimper en passant par Saint-Brieuc, La Gacilly, Malestroit, Morlaix, Châteaulin, Audierne… le digital a essaimé massivement. Si certaines zones sont manifestement plus prolifiques, la dynamique FrenchTech s’étend sensiblement de communes en communes.
Les acteurs de la filière digitale, par essence structurés en réseaux, forment un maillage dense sur tout le territoire breton. La West Web Valley en fait partie, elle les connaît et les côtoie depuis toujours. Ce sont les organismes publics, espaces de coworking, incubateurs, accélérateurs, écoles et universités, associations, financeurs, événements, investisseurs, startups… et toutes les entreprises traditionnelles en transition numérique.

L’intégralité de l’article

Quand l’humour breton devient viral sur le web

Quand l’humour breton devient viral sur le web

Sur Youtube, Facebook ou Twitter, les blagues sur la Bretagne prolifèrent. Entre autodérision et chauvinisme, les Bretons semblent fiers de leurs clichés.

« On ne s’appelle pas tous Goulven ou Loïc. Non. Il y a des Gwendal et des Youenn aussi. » Sur Youtube, Julfou a été l’un des premiers à rire des clichés de sa région. Température de l’eau, sabots, alcool, menhirs… Pendant 3 min 45, il fait le tour des plus gros stéréotypes bretons, et les tourne en dérision. Résultat ? Sa vidéo a été visionnée plus d’un million et demi de fois. (suite…)