« Se (re) poser les bonnes questions grâce à la transformation digitale »

« Se (re) poser les bonnes questions grâce à la transformation digitale »

L’année écoulée et les divers bouleversements humains, économiques et sociaux engendrés par la crise sanitaire de la Covid-19 incitent plus que jamais les TPE/PME à enclencher ou optimiser leur transformation numérique.

Dans l’optique d’initier une réflexion sur le concept même de cette transformation et de ses mises en œuvre humaine et opérationnelle, l’association .bzh organise un webinaire gratuit avec le think tank « Les Hermines Agiles », le mardi 15 juin de 18h à 19h15, sur le thème : « Se (re) poser les bonnes questions grâce à la transformation digitale »

Le format numérique ne requiert donc aucune présence physique.

Le contenu s’adresse à tous ceux qui souhaitent approfondir leur connaissance sur le digital et obtenir des clés de réponses adaptées à leur secteur d’activité.

Programme

 

La France veut-elle vraiment tuer ses langues régionales ?

La France veut-elle vraiment tuer ses langues régionales ?
On aimerait en rire si ce n’était à en pleurer. Le 21 mai correspondait, selon l’ONU, à la Journée mondiale de la diversité culturelle. Et c’est ce jour qu’a choisi le Conseil constitutionnel pour signer ce qui ressemble à l’arrêt de mort des langues dites régionales (1) en censurant l’essentiel de la loi Molac dans des conditions on ne peut plus troubles. Vous pensez que j’exagère ? Alors lisez ceci.

La suite de la chronique de Michel Feltin-Palas en cliquant sur le lien ci-dessous

« Sur le bout des langues », la lettre d’information gratuite de l’Express consacrée au français et aux langues de France
https://bit.ly/31Yje02 

Pour nos langues !

Le Conseil Constitutionnel a choisi la Journée mondiale de la diversité culturelle de l’ONU pour censurer deux articles essentiels de la loi Molac, laquelle donnait enfin un cadre légal à la protection et au développement de nos langues régionales.

Le prénom du petit Fañch a donc été déclaré anticonstitutionnel ! La langue française ne connaît pas le « ñ »! « Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France », proclame l’article 75-1 de notre constitution, mais pas leur orthographe… Cherchez l’erreur !

La suite de l’article

Article publié par Produit en Bretagne sur le site de l’Abp

Le 1er colloque européen sur la Nouvelle Ruralité

En ces temps chahutés où les consciences s’éveillent à de nouvelles exigences, de nouveaux défis et à la nécessité de nouveaux modèles plus respectueux des hommes et de la planète, la ruralité est, nous en sommes convaincus, un formidable territoire de reconquête.

Le colloque « Vers une nouvelle ruralité ? », premier colloque européen consacré à la nouvelle ruralité et au développement des territoires se tiendra les 20 et 21 mai en live, ouvert à toutes et à tous, en partenariat avec le Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine, le Cerfrance Brocéliande, la Région Bretagne, TVR et la Maison de L’Europe.

Le programme

Ouverture des inscriptions pour le DEC

L’association Kendeskiñ a ses activités propres, mais une de ses missions est la promotion du Diplôme d’Etudes Celtiques (DEC) proposé par l’Université de Rennes 2.

Il s’agit d’une formation en français, de 120 heures, sur une année, avec des cours le jeudi de septembre à avril.

Les inscriptions sont dès à présent ouvertes pour la rentrée de septembre.

Il est possible d’obtenir un dossier au Bureau des Langues que l’on peut joindre au 02 99 14 16 07 ou par mail : sfca-bdl@univ-rennes2.fr

Transport durable : ouverture des réservations pour rejoindre Belle-Ile-en-mer sur une navette à voile

Le bateau est à quai, l’équipage aux aguets : tout est bientôt prêt pour inaugurer le nouveau mode de traversée pour passagers, entre Quiberon et Belle-Ile-en-Mer. Porté depuis deux ans et demi, le projet Iliens touche à son but : proposer une navette de transport à voile, un catamaran poussé par le vent. La première liaison est programmée à la mi-mai.

L’intégralité de l’article

Article publié sur bretagne-economique.com