« Où va la Bretagne ? »

Colloque organisé par Skol Vreizh le vendredi 16 novembre au Lycée agricole Suscinio de Ploujean-Morlaix à partir de 9h.
Ce colloque, gratuit et ouvert à tous, sera l’occasion d’entendre des intervenants réputés en Bretagne pour la pertinence de leurs analyses. Cette journée vise à réfléchir à la situation actuelle et à venir de la Bretagne ; il devrait intéresser les responsables politiques, économiques et culturels et plus largement toutes les personnes soucieuses de donner un avenir à notre région.

Intervenants : Malo Bouëssel du Bourg, directeur de Produit en Bretagne ; Jacques Brillet, porte-parole de la FSU Bretagne ; Paolig Combot, président d’Ar Falz / Skol Vreizh ; Philippe Gestin, journaliste et enseignant à l’IUT de Lannion ; Gerald Hussenot, ancien secrétaire du Comité régional des pêches ; Bernez Kloareg, directeur de la station biologique de Roscoff ; Thierry Kranzer, président du Fonds international pour la langue alsacienne ; Philippe Le Gal, président du Comité national de la conchyliculture ; Yves Lebahy, géographe ; Jean-Michel Le Boulanger, vice-président de la Région Bretagne ; Jean René Le Queau, vice-président d’Ar Falz / Skol Vreizh ; Jean-Pierre Le Roux, ancien chef d’entreprise ; Jean-Claude Le Ruyet, secrétaire d’Ar Falz / Skol Vreizh ; Yvon Ollivier, coauteur du Livre blanc de l’unité bretonne ; Jean Ollivro, géographe et président de Bretagne Prospective ; Rémi Mer, ingénieur agronome, etc.

Programme COLLOQUE SV

Pour sa 20e, Yaouank sort une prog’ 3 étoiles

Pour sa 20e, Yaouank sort une prog’ 3 étoiles

Le festival Yaouank lance sa 20e édition au mois de novembre. Le rendez-vous des amoureux de la culture bretonne prévoit 3 semaines sous le signe de la culture bretonne et de l’ouverture.

Du 1er au 17   novembre, le festival de culture bretonne revient à Rennes. Glenn Jegou, directeur du festival, revient sur les points forts du rendez-vous.

Plus grand fest-noz de Bretagne

Avec des concerts allant de 16 h à 6 h du matin, le rendez-vous a des airs de marathon ! Le « plus grand fest-noz de Bretagne » avait réuni l’an dernier plus de 8 000 danseurs. Peut-être plus cette année : « les billets partent bien », confie Glenn Jegou. Pour danser toute la nuit, dix-sept groupes sont programmés.

L’intégralité de l’article

Article de Jeanne Nicolle-Annic publié sur ouest-france.fr

Dîner celtique. Trois maires contre la « recentralisation »

Dîner celtique. Trois maires contre la « recentralisation »

Les maires de Morlaix, Vitré et Carhaix étaient les invités du Dîner celtique qui s’est déroulé à Paris mercredi 24 octobre.

Pour le Dîner celtique de rentrée, mercredi soir, toujours dans le cadre imposant du salon de l’École militaire, à Paris, l’organisateur, Yannick Le Bourdonnec, avait choisi de faire évoluer la formule. Ce n’est pas un invité vedette, mais trois qui ont été sollicités. Avec l’intention d’inciter au débat.

Trois maires ont donc répondu présent : Agnès Le Brun, de Morlaix, et ses homologues de Vitré, Pierre Méhaignerie, et de Carhaix, Christian Troadec. Curieusement, les trois élus ne se sont pas attardés sur le thème qui leur était proposé : l’équilibre entre la métropole rennaise et les villes moyennes bretonnes. Il faut croire que l’antagonisme supposé entre ces entités n’est pas aussi prononcé. « L’histoire de la Bretagne s’est faite autour des villes moyennes », a même rappelé Pierre Méhaignerie.

L’intégralité de l’article

Article publié sur letelegramme.fr

Produit en Bretagne préserve et développe l’emploi en Loire-Atlantique

Le saviez-vous ? L’association Produit en Bretagne regroupe plus de 19 000 salariés en Loire-Atlantique, répartis dans 43 entreprises membres. Qu’ils soient producteurs de sel à Guérande, de vin à Ancenis ou spécialiste de la propreté tourné vers l’international, ils sont convaincus que faire de la défense de l’emploi local une priorité donne du sens à leurs entreprises.

7 habitants sur 10 de Loire-Atlantique sont favorables à la réunification de la Loire-Atlantique avec la Bretagne. Ce capital sympathie s’est confirmé le samedi 22 septembre, lorsque des centaines de personnes se sont succédé sans interruption pour répondre à l’appel de Produit en Bretagne dans le centre-ville de Nantes. L’Association avait communiqué quelques jours avant sur les réseaux sociaux et sur l’affichage urbain public pour éveiller la curiosité des Nantais sur le message “Et si on regardait la vérité en face…”

L’intégralité de l’article

Article publié sur le site de l’Agence Bretagne Presse

International : le World Trade Center Brest veut être au service des entreprises de la pointe bretonne

International : le World Trade Center Brest veut être au service des entreprises de la pointe bretonne

Fédérer les entreprises de l’Ouest breton actives à l’international et rendre la pointe bretonne visible sur la carte des décideurs internationaux : le World Trace Center Brest, porté par la Chambre de commerce et d’industrie métropolitaine Bretagne ouest (CCIMBO) Brest, sera officiellement lancé le 8 novembre. Présentation avec Sébastien Cann, responsable du World Trade Center Brest.

Pourquoi un World Trade Center à Brest ?

Sébastien Cann : Il s’agit de doter la pointe bretonne d’un outil de promotion territoriale à l’international, complémentaire de ce que fait Bretagne Commerce International (BCI) avec qui nous allons d’ailleurs signer une convention.

L’intégralité de l’article

Article de Julie Menez publié sur bretagne-economique.com

Sea tech week : des bioressources marines tournées vers la santé

Sea tech week : des bioressources marines tournées vers la santé

Et si le métabolisme de l’huître creuse offrait des pistes afin de lutter contre le développement des cellules cancéreuses ? Une équipe du laboratoire de physiologie des invertébrés marins de l’Ifremer travaille le sujet depuis moins d’un an. « L’huître creuse utilise des mécanismes qui miment le mode de fonctionnement d’une cellule cancéreuse », résume Charlotte Corporeau qui a déjà obtenu le soutien de la fondation ARC afin de démarrer les travaux. Biologistes marins et biologistes santé profitent de ce forum à Brest pour croiser leurs données et leurs connaissances. « Une fois que nous aurons plus distinctement identifié les mécanismes en vigueur dans l’huître (contrôle-t-elle comme nous le pensons l’effet Warburg ?), nous tenterons d’identifier les molécules de défense que produit ce coquillage soumis à des conditions si particulières dans son milieu. On trouvera peut-être un moyen de mieux contrôler le métabolisme et l’évolution des cellules cancéreuses chez l’homme, afin de limiter leur croissance et leur développement à travers le corps (métastases) ».

L’intégralité de l’article

Article du Télégramme publié sur meretmarine.com