Agroalimentaire : un mix énergétique diversifié pour Triballat Noyal

Agroalimentaire : un mix énergétique diversifié pour Triballat Noyal

L’entreprise agroalimentaire bretonne verdit petit à petit son mix énergétique. Photovoltaïque, éolien, biomasse… L’objectif : atteindre la neutralité carbone pour son site de production de Châteaubourg en 2021.

L’engagement sur la question énergétique n’est pas nouveau pour l’entreprise agroalimentaire Triballat Noyal, qui commercialise notamment les marques Sojasun et Vrai. Basée historiquement en Ille-et-Vilaine depuis 1951, cette entreprise compte aujourd’hui 15 sites de production en France. « Chaque site a un référent énergie », explique Jean-Marc Lévêque, directeur développement durable du groupe. Ce référent énergie peut s’appuyer sur un système d’information et de management de l’énergie mis en place dès 2002 pour optimiser les consommations.

L’intégralité de l’article

Article de Sophie Fabrégat publié sur actu-environnement.com

Ils révolutionnent le business de l’algue

Ils révolutionnent le business de l’algue

Et si l’algue brune, verte ou rouge devenait le nouvel or vert du XXI siècle ? Et si dans cette course à l’innovation pour limiter l’impact des énergies fossiles, la Bretagne, le Finistère plus particulièrement, était le nouvel eldorado de cette ressource d’avenir ?

Récoltée depuis plusieurs générations, l’algue a longtemps servi d’engrais pour fertiliser les terres agricoles. Mais depuis quelques années, des biologistes, des industriels, des transformateurs et des cuisiniers bretons s’intéressent à l’algue sous toutes ses formes ! Dans le Finistère, à Portsall, à Lanildut et à Lesconil, 4 jeunes ont fait le pari d’investir au pays des algues…

L’intégralité de l’article

Article d’Isabelle Billet et Steeve Constant publié sur France3 Bretagne

Bientôt des filets de pêche biodégradables ?

Bientôt des filets de pêche biodégradables ?

La pollution des océans par les déchets plastiques prend de plus en plus d’ampleur. Le monde de la pêche, qui perd fréquemment ses engins (filets, casiers, lignes, etc.) en mer, est très concerné par ce phénomène. C’est pourquoi le projet IndiGO vient de voir le jour. Ce projet européen qui relie scientifiques et industriels, de la Bretagne à l’Angleterre en passant par la Normandie, mène, entre autres, un très important travail d’étude et de conception de futurs filets biodégradables. Piloté par l’Université de Bretagne sud (UBS), à Lorient (Morbihan), il dispose d’un budget global de 4,2 millions d’euros (M€), subventionné par des fonds européens à hauteur de 2,9 M€.

L’intégralité de l’article

Article de Nora Moreau publié sur leparisien.fr

Veando, l’appli circuit-court de commerce de proximité née à Vannes

Veando, l’appli circuit-court de commerce de proximité née à Vannes

Veando est une application Web et mobile de l’Économie Sociale et Solidaire, créée à Vannes en novembre 2017 pour soutenir le commerce de proximité face aux géants de la vente en ligne et la prolifération des drives. Pour les commerçants, l’inscription est gratuite et va à l’essentiel : présentation de l’activité, quelques photos de la boutique, adresse et numéro de téléphone.

L’intégralité de l’article

Article de Rémy Penneg publié sur nhu.bzh

Qui veut parrainer les vieilles voiles ?

Qui veut parrainer les vieilles voiles ?

Alors que les 20 premiers bateaux de la fête viennent tout juste d’être annoncés, qu’ils soient grands voiliers, répliques, bateaux historiques ou symboliques, une belle opération de restauration des navires a également été lancée par l’organisation des prochaines fêtes maritimes de Brest (Finistère) – les plus importantes du genre en Europe -, qui se dérouleront du 10 au 16 juillet. Via le site officiel Brest 2020, les propriétaires de vieux gréements peuvent maintenant déposer un dossier de souscription afin que les particuliers puissent participer, par un don, au parrainage du bateau de leur choix. Une première.

L’intégralité de l’article

Un article de Nora Noreau publié sur leparisien.fr