La nouvelle éco en Bretagne : « Tout commence en Finistère » lance sa nouvelle collection

Quel est le point commun entre un sac en tissu brodé de bigoudènes et un baume aux algues ouessantines ? Ces deux produits forment la nouvelle collection « Tout commence en Finistère ». La marque territoriale, lancée il y a dix ans par le Conseil départemental du Finistère, a pour objectif de promouvoir des entreprises finistériennes éthiques, éco-responsables, qui privilégient les circuits courts. Ce sont la marque BreizhMod, qui produit en France et en Bretagne des textiles vendus dans les centres Leclerc, et l’entreprise de cosmétiques ouessantine Nividiskin qui sont mises en lumière dans cette nouvelle collection.

L’intégralité de l’article

Article de Ninnog Louis publié sur francebleu.fr

Penn Bazh, un nouveau média en Bretagne

Penn Bazh, un nouveau média en Bretagne

Au-delà des sempiternels et très conventionnels quotidiens livrés dans vos boîtes aux lettres, il y a encore de la place pour un autre regard sur l’information en Bretagne.
Parmi ces autres regards, il y a eu Le Journal de la Bretagne qui misait sur le papier et oubliait, malheureusement, le numérique. La sentence fut trop rapide.

Par contre, ceux qui se sont assez tôt placés également sur le numérique voient de ce côté-là une nette hausse. Mais que ne compense pas encore la perte du papier. La pandémie de la Covid19 a confirmé et amplifié cette tendance.

L’intégralité de l’article

Article paru sur nhu.bzh

Ar Redadeg, la course pour le breton, aura bien lieu

Les organisateurs de la Redadeg, la course pour la langue bretonne, se sont retrouvés samedi 24 avril 2021 à Vannes (Morbihan) pour un point d’étape, avant le départ du 21 mai. En cas de confinement maintenu, la course sera virtuelle.
Ar Redadeg est, depuis 2008, une course autour de la Bretagne pour le soutien et la promotion de la langue bretonne. Chaque kilomètre est vendu pour collecter des fonds qui sont destinés pour moitié à Diwan, réseau d’écoles en breton, et pour le solde à des projets de promotion du breton.

L’intégralité de l’article

Article publié sur actu.fr

Quimper : il développe l’application Kitenga pour rendre la transition écologique à la portée de tous

Quimper : il développe l’application Kitenga pour rendre la transition écologique à la portée de tous

À Quimper (Finistère), Alexandre Massiot va créer l’application Kitenga. Son but : inciter ses usagers à œuvrer en faveur de la transition écologique par des actions concrètes.

Alexandre Massiot, 30 ans, a choisi de s’installer à Quimper (Finistère) pour entreprendre et développer son application Kitenga.

Elle vise à rendre la transition écologique à la portée de tous. « Tout le monde connaît les enjeux et les solutions à mettre en œuvre pour protéger l’environnement. Pour autant, il reste encore des freins qui empêchent de passer à l’action. »

L’intégralité de l’article

Article de Matthieu Gain publié sur actu.fr

Bretagne. Seule région de France métropolitaine où l’espérance de vie ne diminue pas en 2020

Au 1er janvier 2021, la population bretonne est estimée à 3 371 200 personnes, soit une hausse de 12 600 habitants en un an. Cette croissance de la population de 0,4 %  est supérieure à celle observée au niveau national, + 0,2 %. Toutefois, d’après l’Insee à l’origine de cette dernière étude, le solde naturel se creuse encore davantage par rapport aux années précédentes. Autre constat : l’impact de la crise sanitaire apparaît moindre en Bretagne qu’au niveau national.

L’intégralité de l’article

Article de Véronique Maignant publié sur bretagne-economique.com

Quel avenir pour un fest-noz touché de plein fouet par la Covid-19 ?

Depuis plus d’un an, le monde du fest-noz est à l’arrêt à cause de la Covid-19. Inquiets pour leur avenir, musiciens et acteurs du bal se sont réunis en collectif et se mobilisent pour tâcher de réformer cette pratique. Entre monde professionnel et pratique amateur, le bal traditionnel breton veut voir bien plus loin qu’une hypothétique reprise et rénover son image.
Samedi 3 avril, l’association Tamm-Kreiz a organisé son dixième et dernier fest-noz de confinement. Après un an d’existence, ces rendez-vous filmés et retransmis sur Facebook se sont arrêtés, alors que le bal traditionnel breton est pris dans les méandres de la crise sanitaire.

La suite de l’article

Article de Bastien Brun publié sur musique.rfi.fr