Breizh Amerika Startup Contest : l’édition 2018 lancée depuis Lorient

Breizh Amerika Startup Contest : l’édition 2018 lancée depuis Lorient

Après Rennes et Brest, c’est Lorient qui va accueillir la soirée de lancement du désormais bien connu concours de Breizh Amerika, le Start-up contest. A la clé, l’opportunité pour quatre start-up bretonnes de passer une semaine dans un incubateur new-yorkais et de se former pour mieux appréhender le marché américain.

L’association Breizh Amerika lancera son troisième Startup contest, le jeudi 25 janvier, depuis Lorient. Durant cette soirée événement, organisée par RN 165 (le réseau des acteurs du numérique de la Bretagne Sud), les précédents lauréats viendront témoigner de leur retour d’expérience, aux côtés du consul américain et d’un grand témoin, spécialiste de l’export des entreprises françaises en direction du marché américain.

L’intégralité de l’article

Article de Julie Menez publié sur le site bretagne-economique.com

L’année 2018 démarre sous de bons et nouveaux auspices

L’année 2018 démarre sous de bons et nouveaux auspices

Ça bouge sur le front du fédéralisme. Supprimant un étage du mille-feuille administratif, la nouvelle assemblée territoriale corse a élu ses présidents. Oui, se sont bien le nationaliste Jean-Guy Talamoni et l’autonomiste Gilles Simeoni qui prennent la tête de la collectivité unique de Corse !

Car la réalité demeure : les régionalistes ont évincé les jacobins et, par effet de bord, ont effacé du paysage politique le Front National, le PS…

L’intégralité de l’article

Article d’Hervé Devallan publié sur le site bretagne-actuelle.com

Dotations aux collectivités : Paris n’est qu’un ventre

Dotations aux collectivités : Paris n’est qu’un ventre

Que sont les dotations aux collectivités dont tout le monde parle ?
Les dotations sont des indemnités, des attributions que l’État central recède aux territoires. Les contribuables de ces territoires payent des impôts sous des formes multiples. Une partie très modeste de ces prélèvements obligatoires reste au plus près de notre quotidien et la majeure partie remonte vers l’État central via divers canaux. La partie trop modeste qui reste dans les territoires ne suffit évidemment pas au bon fonctionnement de nos collectivités. C’est d’ailleurs le but recherché par l’État central.

L’intégralité de l’article

Article publié sur nhu.bzh

Les Entreprises familiales de Taille Intermédiaire

Les Entreprises familiales de Taille Intermédiaire

Dans un précédent article, nous vous faisions part de la Thèse de doctorat en sociologie soutenue, à Rennes2 au sein du Liris[1], par Jean-Luc Poulain, sous la direction du Professeur Ali Aït Abdelmalek.

Nous avons demandé à ce « jeune docteur » de 71 ans ce qui lui avait fait choisir les E.T.I. comme sujet de recherche.

« Tout d’abord, explique-t-il, il y a peu de sociologues à  travailler, spécifiquement, sur le dirigeant d’entreprise. En matière de « professions », les avocats, enseignants, cadres, agents de maîtrise et ouvriers ont fait l’objet de nombreuses études par les sociologues du travail et des professions. L’entreprise a aussi fait l’objet de travaux par les sociologues de l’Entreprise et des Organisations. Notre choix a, aussi, été déterminé par la décision politique, en 2008, de créer ce type d’entreprises (de 256 à 5 000 salariés) entre les P.M.E. et les grands groupes. Les E.T.I. sont particulièrement développées en Italie, en Angleterre et bien sûr en Allemagne sous le nom de « Mittelstand ». Peut-on envisager, en France, que ces Entreprises de Taille Intermédiaire puissent, dans une conjoncture tendue depuis la crise des subprimes, créer de la richesse et  de l’emploi sur notre territoire ? » (suite…)

Souhaiter ses voeux en breton est de plus en plus normal

Souhaiter ses voeux en breton est de plus en plus normal

Des voeux en breton est une tendance forte et durable qui gagne toute la Bretagne, et même bien au-delà. Face à une certaine hégémonie de langues dites dominantes comme l’anglais, voire le français, de plus en plus de Bretonnes et de Bretons optent pour des vœux en breton (voir la carte de vœux de Bretagne Prospective). Souhaiter des vœux en anglais en Bretagne ce fut in à une période. Les temps changent, la société évolue et l’avenir est au breton.
Même de la part de personnes ne parlant pas cette langue. Et même bien au-delà de la seule Bretagne. En effet, la diaspora bretonne internationale est très importante. Elle s’approprie également cette tendance de fond à souhaiter des vœux en breton.

Rostrenen : du granulé 100% breton

Rostrenen : du granulé 100% breton

Celticoat a démarré la production de granulés de bois-pellets cet automne, à Rostrenen (22). L’usine est toute neuve et devrait produire 25 000 tonnes de pellets par an. C’est la deuxième plus importante entreprise de granulés de bois en Bretagne.

A quelques kilomètres du bourg de Rostrenen, une usine flambant neuve, Celticoat. Elle fabrique du granulé de bois pour les poêles et les chaudières, depuis septembre dernier. La matière première vient d’une scierie située à Carhaix, la société Aprobois. C’est la maison mère de la nouvelle usine. Cette dernière est le leader régional du marché breton de la palette de manutention et produit des milliers de tonnes de déchets de bois, qui n’étaient pas aussi bien valorisés jusqu’à présent.

L’intégralité de l’article

Article de Sylvaine Salliou, publié sur le site de France 3 Bretagne

Retour à l’écotaxe poids lourds : « opposition absolue » des acteurs économiques bretons

Retour à l’écotaxe poids lourds : « opposition absolue » des acteurs économiques bretons

Alors que la ministre des Transports envisage de créer une nouvelle taxe sur le transport de marchandises par route, le Collectif des acteurs économiques bretons contre l’écotaxe rappelle dans un communiqué de presse son opposition absolue à toute forme de réintroduction d’une taxe kilométrique sur le transport routier de marchandises.

« Cette taxe accroîtrait les coûts de production des produits agricoles et industriels, de surcroît de régions périphériques comme la Bretagne », indique Joël Chéritel, Chef de file du Collectif contre l’écotaxe et président du Medef Bretagne. Selon le Collectif*, les entreprises de transport de marchandises prennent largement leur part au financement des infrastructures par le biais de la TICPE, de la taxe à l’essieu, des péages et désormais de la taxe carbone.

* Le Collectif des acteurs économiques bretons contre l’écotaxe représente 150 000 entreprises employant 900 000 actifs.

L’intégralité de l’article

Article de Véronique Maignant publié sur le site de la Bretagne Economique

La Bretagne se projette dans la PAC d’après 2020

La Bretagne se projette dans la PAC d’après 2020

La session plénière du Conseil régional qui s’est déroulée les 14 et 15 décembre a notamment été l’occasion de donner la contribution de la région sur l’avenir de la politique agricole commune. Avec un objectif : « retrouver le sens perdu de la PAC ».
Revisitée à de multiples reprises, la politique agricole commune (PAC) a profondément évolué depuis sa création, passant d’une logique de contrôle des prix à un dispositif d’aides directes. Un nouveau processus de révision a débuté suite à la consultation ouverte en début d’année par la Commission européenne. Elle devrait aboutir en 2021. « Grande région agricole, la Bretagne ne pouvait pas rester à l’écart de ce débat et c’est pourquoi nous avons souhaité ouvrir un débat public sur cette prochaine réforme », a rappelé le président Loïg Chesnais-Girard.

L’intégralité de l’article

Article de Arnaud Marlet publié sur le site Terra

Un dynamisme digital breton qui remet en cause l’hégémonie parisienne !

Un dynamisme digital breton qui remet en cause l’hégémonie parisienne !

Il y a un an, l’équipe de la West Web Valley et ses partenaires se lançaient un défi : « Créer une infographie de l’écosystème digital breton (à 5 départements, évidemment !)« . L’idée était de gagner du temps lors de nos rencontres avec les startups car la question qui revenait le plus régulièrement était: « Est-ce que vous pouvez m’expliquer qui fait quoi ? ». Pas simple de répondre à cette question et pas évident d’être exhaustif, mais cette initiative fut globalement bien accueillie par les « faisous » du numérique (laissons de côté les quelques « disous » grincheux).

Un écosystème exemplaire et en croissance

Les trois French Tech du territoire (FrenchTech Brest+, Nantes Tech et la FrenchTech Rennes/Saint-Malo) confirment leur rôle de points d’entrée incontournables pour toute personne ou structure souhaitant avancer dans le digital.

L’intégralité de l’article

Article de Sébastien Le Corfec, Cofondateur de la WestWebValley

Le plastique biodégradable, un nouveau débouché pour le lait breton

Le plastique biodégradable, un nouveau débouché pour le lait breton

En 2016, la région Bretagne comptait 11 600 exploitations laitières, 772 000 vaches laitières et a produit 5,3 milliards de litres de lait. La Bretagne est leader en ce domaine même si souvent il y a surproduction.

Une bonne nouvelle, et dieu sait si les producteurs de lait bretons ont besoin de bonnes nouvelles puisque beaucoup d’entre eux produisent à perte, c’est la découverte récente que l’on peut fabriquer des plastiques biodégradables avec des molécules de lait. Certes on peut aussi en faire avec des algues mais le lait semble plus prometteur du fait des difficultés évidentes de collecte en milieu marin.

L’intégralité de l’article

Article de Philippe Argouarc’h publié sur le site de l’Agence Bretagne Presse