Le numérique, force de vente supplémentaire ?

Le numérique, force de vente supplémentaire ?

Dans une étude menée par Vincent Tual, Bretagne Prospective a étudié comment le numérique pouvait rendre plus attractifs les commerces et les activités de nos centres. Une façon aussi d’attirer les jeunes à choisir le commerce de proximité.

Le numérique bouleverse profondément notre société et ce n’est qu’un début. Ce processus modifie l’organisation des entreprises, la production des biens et encore l’offre de services. Surtout, il a largement modifié la manière de consommer des particuliers. D’après l’AFNIC, en France, 80% des achats non alimentaires (services, travaux, etc.) débutent par Internet. Les consommateurs sont de plus en plus équipés et connectés. En Bretagne, d’après des données issues d’une enquête menée par Marsouin en 2017, la transition digitale est assimilée différemment par les artisans et les PME. Tout d’abord, plus de trois PME sur quatre disposent d’un site internet. Mais moins d’un artisan sur deux. Concernant la vente sur Internet, les chiffres sont plus faibles. Seuls 5% des TPE et 15% des PME la pratiquent. L’enjeu est donc très fort.

L’objet de cette étude est d’analyser, à travers le prisme du numérique, les facteurs renfonçant les échanges et pouvant influer positivement sur la fréquentation d’un espace de proximité. Les facteurs suivants ont été soulignés :
– l’accessibilité des usagers,
– la mise en valeur de l’espace public,
– la visibilité numérique des commerces,
– l’expérience d’achat proposée.
Le numérique n’est pas l’unique facteur influant sur la qualité de l’expérience client proposée par un espace. Toutefois, sa maîtrise et son usage sont autant d’atouts qui permettent d’intégrer les nouveaux modes de consommation ou encore de renforcer l’attractivité d’un cœur de commune.

Afin d’apporter des éléments de réponses sur les habitudes de consommation des jeunes Bretons, et de déterminer les attentes de ces jeunes vis-à-vis de leurs commerces et services de proximité, une enquête a été menée par Bretagne Prospective en extension de l’étude initiale. 223 Bretons âgés entre 18 et 30 ans ont répondu à un questionnaire, suffisant pour dégager l’essentiel des tendances. Des évidences ont pu être questionnées, des hypothèses confirmées, des éléments prospectifs et d’actions soulevés. Sans pouvoir ici tout détailler, l’enquête prouve une très forte appétence des jeunes pour les commerces de proximité. A l’inverse, pour 66,5% des jeunes Bretons interrogés, leur exposition numérique est insuffisante et ne permet pas concrètement d’accéder aux services locaux. Il existe donc un relais défaillant. A renforcer. A privilégier. De même, si la question de la proximité est souvent envisagée sous l’angle des services de proximité, nos jeunes semblent tout aussi sensibles aux questions de liens, d’accueil, au fait de passer « un bon moment ». Comme si le numérique était espéré comme un lien pour la vie « réelle ». En l’occurrence, l’étude prouve que le commerce de demain semble se construire autour de 4 éléments : Numérique/Rassembleur/Agréable/Durable.

 

L’école B5 veut former les futurs leaders de Bretagne

L’école B5 veut former les futurs leaders de Bretagne

L’acte fondateur de l’école B5 – Skol ar Sell – a été scellé hier à Rennes dans les locaux du groupe Saint-Exupéry où seront sélectionnés, d’ici à octobre 2020, les vingt étudiants de la première promotion.
Partant du constat que la Bretagne manque foncièrement de leaders et que nombre de fleurons de l’économie bretonne seront  rapidement amenés à remplacer leurs dirigeants, des représentants de la société civile et des chefs d’entreprise ont maturé ce projet ambitieux et novateur.
« Il nous faut des dirigeants avec une vision pour la Bretagne », a notamment déclaré le capitaine d’industrie, Alain Glon qui considère qu’après 65 ans il faut savoir restituer.

L’intégralité de l’article

Article de Stéphane Le Tyrant publié sur actu.fr

Hydrogène vert et production d’une voiture H2 en autopartage à Redon

Hydrogène vert et production d’une voiture H2 en autopartage à Redon

Tout nouvellement accepté, le dossier de candidature pour un Contrat de transition écologique déposé par l’agglomération de Redon (35) permet au territoire de s’engager dans un vaste projet industriel. Avec un budget estimé à 10 millions d’euros étalé sur plusieurs années, il place l’hydrogène au centre d’un écosystème qui devrait changer le paysage urbain local.

L’agglomération de Redon mise lourdement sur l’hydrogène pour honorer ses engagements environnementaux. Par ce CTE qui vient d’être validé, elle obtient l’assurance d’être accompagnée aux niveaux technique, financier et administratif par les services de l’Etat, les établissements publics et les collectivités.

L’intégralité de l’article

Article de Philippe Schwoerer publié sur h2-mobile.fr

Energie verte : Karrgreen ambitionne de compter 150 stations-service d’ici 3 ans

Energie verte : Karrgreen ambitionne de compter 150 stations-service d’ici 3 ans

Cinq entreprises bretonnes se sont associées pour développer un réseau de stations de recharge électrique et de biométhane. Ce modèle hybride entre réseau de franchise et filiales place l’ancrage dans ses territoires au coeur de son modèle économique.
Dans le Morbihan, cinq entreprises se sont associées sous la marque Karrgreen afin de développer 150 stations de recharge électrique et de biométhane. C’est en 2015, à Locminé, commune de 4.000 habitants prospérant grâce à l’industrie agroalimentaire que l’aventure a commencée sous l’impulsion de Marc Le Mercier.

L’intégralité de l’article

Article de Camille Prigent publié sur lesechos.fr

Biotech Santé Bretagne, un nouveau centre de référence pour l’innovation en Santé et Biotechnologies

Après la fusion d’ID2Santé dans Biotech Santé Bretagne, c’est l’intégration de CBB Capbiotek qui vient d’être approuvée par les Assemblées Générales. Les 2 CRITT historiques, labellisés « Cellule de Diffusion Technologique » par l’Etat, unissent leurs forces et deviennent une association unique et experte qui s’appuie sur les compétences historiques des deux structures construites depuis des dizaines d’années. En effet, ces deux entités régionales accompagnaient les innovations technologiques dans le domaine de la santé et des biotechnologies depuis plus de 30 ans en Bretagne.

L’intégralité de l’article

Article de Anne-Claude Lefebvre paru sur biotechinfo.fr

Météo Bretagne lance son nouveau site internet !

Météo Bretagne lance son nouveau site internet !

Après le lancement de son application mobile l’été dernier, Météo Bretagne officialise le lancement de son nouveau site internet meteo.bzh.

La nouvelle version de meteo.bzh se veut moderne, ergonomique et adaptée à tous les supports de l’ordinateur au mobile. Elle se veut également plus fournie avec de nouvelles rubriques et des contenus multipliés.

Par exemple, les bulletins météo vidéo réalisés en collaboration avec TVR sont proposés sur une rubrique dédiée quotidiennement.

Les prévisions météo par ville sont complétées de données horaires jusqu’à 14 jours. Des indices précieux sont proposés comme le planning de traitement pour l’agriculteur ou des indices de confort pour le travail en extérieur pour le secteur du BTP.

D’autres nouveautés voient le jour comme une rubrique présentant des cartes de risques de vent, gel, pluie, et bien d’autres paramètres.

Enfin, les cartes d’observations météo sont largement étoffées grâce à l’ajout de réseaux d’observations météo partenaires (Association Météo Bretagne, Hebdomadaire Paysan Breton, Université Rennes 2, etc..). Meteo.bzh est le seul site internet proposant près de cent points d’observations en temps réel en Bretagne.