De la suppression pure et simple des programmes « régionaux »

De la suppression pure et simple des programmes « régionaux »

Déjà France 3 « Bretagne » fonctionne à quatre départements, ce que beaucoup contestent car on nous parle d’une administration et non de la Bretagne. La météo est présentée à quatre. On privilégie une Bretagne préfectorale, non une Bretagne a priori populaire (les sondages, la pétition des 105 000 obtenue main à main pour la seule Loire-Atlantique et balayée d’un revers de main, les manifestations ou appels à l’unité bretonne). On oublie au quotidien tout ce qui existe à cinq départements : la Bretagne juridique (la Cour d’appel de Rennes est depuis 1804 sur 5 départements,  écologique (Bretagne Vivante), culturelle (la charte signée par Giscard en 1977 sur les cinq départements), en partie économique (Produit en Bretagne créé en 1993), touristique (la Loire-Atlantique avec Bretagne Plein Sud vante la Bretagne pour plus d’attractivité). Ainsi, on nous présente uniquement une Bretagne à quatre alors que le sujet pourrait a minima donner lieu à débat, pourquoi pas changer selon les réalités évoquées. (suite…)

Le Baromètre de l’immobilier des notaires bretons

Le Baromètre de l’immobilier des notaires bretons

Les notaires bretons vous présentent les derniers chiffres de l’immobilier à travers leur baromètre de l’immobilier.
Vous découvrirez les prix sur l’ensemble de la Bretagne historique et par département Côtes-d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique et Morbihan.

Cette année encore, les volumes ont été très élevés malgré le contexte sanitaire.
L’érosion que nous constatons par rapport à 2020 est essentiellement due à un déficit d’offres, notamment sur le littoral et dans les agglomérations.

Un marché sous tension

La pression de la demande a des conséquences sur les prix qui s’envolent, en particulier dans les métropoles de Rennes, Nantes ou Brest comme sur le littoral où il n’est pas rare de constater des hausses supérieures à 10 voire 15%.

L’intégralité de l’article

Article publié sur notaireetbreton.bzh

Potentiel de relocalisations en Bretagne : plus de 5 milliards d’euros et 130.000 emplois

Potentiel de relocalisations en Bretagne : plus de 5 milliards d’euros et 130.000 emplois

Plus de 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 130.000 emplois d’ici 2030 : le potentiel de relocalisations en Bretagne a été mesuré dans une étude commandée par l’association Produit en Bretagne, présentée le 12 février 2021. Les domaines sont variés : de l’industrie au tourisme en passant par la cybersécurité et les énergies renouvelables.

5,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 131.648 emplois. C’est le potentiel de relocalisations identifié à l’horizon 2030 pour la Bretagne par Produit en Bretagne. L’étude commandée par cette association qui rassemble 472 entreprises de tous les secteurs (agroalimentaire, distribution, culture, équipement industriel, services…) a été réalisée par Goodwill Management. Ses grandes lignes ont été présentées le 12 février 2021. Elle s’est attachée à identifier quelles relocalisations et quelles localisations pouvaient être envisagées en Bretagne.

L’intégralité de l’article

Article publié sur banquedesterritoires.fr

La proposition de loi Molac en faveur des langues régionales définitivement adoptée

C’est fait ! 247 voix pour, 76 contre. Les députés viennent d’adopter à une large majorité la proposition de loi Molac relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion.

Il s’agit d’un vote conforme. En deuxième lecture, les députés ont voté sans modification le texte que leur avait transmis le Sénat. La loi va pouvoir être promulguée sans délai et ses dispositions devenir effectives. C’est donc un jour historique pour les langues régionales.

Plusieurs dispositions concernent l’enseignement. Les parlementaires ont voté la possibilité de dispenser un enseignement immersif des langues régionales dans l’enseignement public.

L’intégralité de l’article

Article d’Olivier Mélennec publié sur ouest-france.fr

Langue bretonne. La course Redadeg aura bien lieu en mai

Langue bretonne. La course Redadeg aura bien lieu en mai

La Redadeg aura bien lieu du 21 au 29 mai 2021. L’an dernier, la course de relais qui promeut la langue bretonne a été annulée en raison de la crise sanitaire. Ce tour de Bretagne à pieds est normalement organisé tous les deux ans.

134 000 € récoltés en 2018

Chaque kilomètre est vendu à des particuliers, associations ou entreprises et sert à soutenir la langue bretonne. Depuis sa création en 2008, les recettes de la course ne font qu’augmenter : 50 000 € récoltés en 2008, 134 000 € en 2018. Avant la crise sanitaire, à chaque kilomètre, une personne prenait le bâton témoin contenant un message en breton. Ce message et son auteur étaient gardés secrets jusqu’à l’arrivée et lu sur scène devant le public.

L’intégralité de l’article

Article publié sur ouest-france.fr

Nantes : un premier livret de famille en breton et en français

Nantes : un premier livret de famille en breton et en français

Pour la première fois, la mairie de Nantes a délivré à un couple de Loire-Atlantique un livret de famille écrit en français et en breton, faisant de la petite Lupita, un an, une pionnière. Pour ses parents, Tifenn et Brendan, c’est un symbole. Ils veulent transmettre à leur fille la langue bretonne. « C’est important pour le faire savoir à d’autres familles nantaises, expliquent ces habitants de Notre-Dame-des-Landes. Pour l’instant, sur le site internet de la ville, seule la procédure classique, en français est indiquée. Ce serait bien qu’il y ait en plus la procédure pour avoir son livret de famille en breton. » 

L’intégralité de l’article

Article de Marie Roussel publié sur le site de France bleu