Évènement Bretagne Prospective en gare de Rennes, 10 Avril 2019

Évènement Bretagne Prospective en gare de Rennes, 10 Avril 2019

L’ADN breton,

Un atout pour le management de demain ?

Mercredi 10 Avril 2019

18H30-19H45

En gare de Rennes.

Inscription gratuite.

Capacité limitée à 100 personnes.

contact@bretagne-prospective.bzh

 

Le Programme :

Présentation de l’étude empirique sur le management et la culture bretonne pilotée par l’un des groupes de travail Bretagne Prospective.

L’ADN breton, un atout pour le management de demain ? table ronde avec Franck ZAL, qui croisera sa vision d’un management “made in Breizh” avec les réflexions des membres du groupe “culture bretonne et management”

Poursuite des échanges autour d’un verre à partir de 19h45

L’invité :

Franck ZAL, 52 ans, Docteur de l’Université Pierre-et-Marie-Curie (Science Sorbonne Université), titulaire d’une HDR de la même université, et possède par ailleurs un MBA de l’ESC Rennes. Il a réalisé une thèse sur les relations structure-fonction des hémoglobines extracellulaires d’annélides. Ses travaux sont récompensés en 2001 par la médaille de bronze du CNRS.

HEMARINA (2007) dont le siège social est basé à Morlaix (29), est une société de biotechnologies, lauréate de nombreux prix qui reconnaissent le potentiel des innovations de rupture qu’elle développe.

En 2018, HEMARINA est élue start-up de l’année par le cabinet EY et remporte en fin d’année la Victoire de l’entreprise innovante aux Victoires de la Bretagne. A cette même occasion, Franck Zal est quant à lui élu Breton de l’Année.

Avec le soutien de :

          

Des lunettes made in Naoned

Des lunettes made in Naoned

Bretagne Prospective vous propose à nouveau d’embarquer à la rencontre de certains de ceux qui choisissent de s’identifier à cette région qui bouge.

Pour cette septième escale de « Construire une réalité utile », nous découvrons l’entreprise « Naoned eyewear » à Nantes.

Heol, Gwillen, Blavezh … Autant de termes bretons qui nous sont familiers. Mais savez-vous qu’ils font aujourd’hui le tour du monde ? Nous ne parlons pas d’une nouvelle campagne de communication touristique ou de la promotion de la langue bretonne à l’international mais de lunettes !

« Naoned Eyewear », fondée en 2012, comme son nom l’indique, à Nantes, connaît un succès retentissant pour la qualité, l’innovation et le style de ses lunettes définitivement made in Breizh.

Un caractère bien trempé

Comme nous pouvons souvent le démontrer dans cette série, la langue bretonne recèle de pépites, des termes forts de sens ou tout simplement beaux. C’est dans cette logique que s’inscrit le lunetier nantais. En baptisant l’intégralité de sa gamme de produits en breton, cette entreprise a fait un choix payant. Breton assumé, son fondateur explique d’ailleurs être « viscéralement ancré dans la manufacture de proximité ».

Europe, Amérique du Nord, Australie ou encore Japon, la marque s’exporte partout sans pour autant oublier d’où elle vient et les valeurs qu’elle porte. C’est ainsi sans surprise que nous pouvons la trouver au rang des partenaires de l’association Breizh 5/5.

Imaginés et dessinés en Bretagne, terre d’inspiration du lunetier, ces produits sont ensuite conçus et assemblés à la main à Chantenay et à Sens dans l’Yonne. Une fabrication 100% française qui porte haut et loin les couleurs d’un savoir-faire unique.

Grande qualité et innovation

Si Naoned se distingue par son style unique et sa bretonnité de cœur comme d’action, c’est aussi sur le terrain de l’innovation qu’elle entreprend. En 2015, l’entreprise nantaise a dévoilé une collection baptisée Dôn, du nom de la déesse celtique des mers.

La particularité de ces lunettes est justement de provenir de la mer et plus précisément de nos côtes ! Fruits d’une association avec une entreprise bretonne de la chimie bleue, elles sont faites à base d’algues. Matériaux locaux, renouvelables et biodégradables, elles s’inscrivent dans une démarche durable et d’avenir. Là encore la Bretagne est à l’honneur puisque les quatre paires de cette gamme portent les noms de Molenez, Enez sun, Litiri et Banneg rendant ainsi hommage à quatre de nos îles.

Si assumer sa bretonnité est aujourd’hui un gage de qualité pour le consommateur, Naoned illustre parfaitement l’importance d’accompagner son marketing dans les faits et ainsi ne pas trahir l’aura d’une terre d’exception.

En savoir plus

Loïck Roulaud

Articles précédents :

Mignoned ar brezhoneg : Faire vivre le breton au quotidien

Babigoù Breizh : le breton comme un jeu d’enfant !

Breizh Barter : ça troque en Bretagne !

Breizh Wash : la lessive qui prend soin de la Bretagne

A la rencontre de « Reder Bro »

A la rencontre du .bzh

Ensemble construisons une réalité utile !

Ensemble construisons une réalité utile !

Depuis 3 ans, Breizh 5/5 et Bretagne prospective organise les rencontres de la Bretagne à Pontivy. La dernière édition a permis de réunir plus de 150 personnes ainsi qu’une trentaine d’exposants.

Leurs échanges, leurs réflexions sur des thèmes tels que l’économie de proximité, le tourisme, ou les langues permettent d’envisager des actions très concrètes.

C’est ce qui nous donne envie d’aller plus loin et de vous inviter en novembre prochain pour faire grandir la Bretagne !

Une vidéo à voir et revoir ici

Mignoned ar brezhoneg : Faire vivre le breton au quotidien

Mignoned ar brezhoneg : Faire vivre le breton au quotidien

Bretagne Prospective vous propose à nouveau d’embarquer à la rencontre de certains de ceux qui choisissent de s’identifier à cette région qui bouge.

Pour cette sixième escale de « construire une réalité utile », nous découvrons l’association « Mignoned ar brezhoneg » basée  à Vannes (Propos recueillis auprès de Divi Kerneis).

La vie et l’avenir d’une langue s’apprécient à leur degré d’intégration dans la vie quotidienne. Un enjeu fondamental pour la langue bretonne, dont le nombre de locuteurs a diminué de près de 16% entre 1997 et 2018 (selon sondage TMO). La plateforme « Stal.bzh », sera lancée le 8 Juin prochain lors de Gouel Broadel ar Brezhoneg (La fête de la langue bretonne) à Langoned, par l’association « Mignoned ar brezhoneg ». Ce projet propose de relever ce défi et de mettre en lumière les entreprises qui font le choix de soutenir, de porter et  faire vivre la langue bretonne au quotidien.

Relever le défi de la langue

Fondée en 2013 avec la volonté « d’être un outil au service de la langue », l’association « Mignoned ar brezhoneg » (littéralement « les amis de la langue bretonne ») s’engage sur les cinq départements pour la réappropriation du breton par la société civile et notamment  par les entreprises.

Et c’est justement vers ces dernières que se positionne aujourd’hui l’association qui compte 38 membres. Certes, de nombreuses structures font un travail quotidien formidable pour la promotion de la langue, son enseignement et son animation. Mais le monde économique reste encore largement inexploré. Pourtant, un nombre croissant de professionnels n’hésitent plus à franchir le pas et utilisent le breton dans leur communication voire dans la vie interne de leur société.

La langue dans le monde économique

C’est fort de ce constat que l’association, dont les bureaux sont installés à Vannes, a décidé d’accompagner les acteurs. Son réseau de professionnels bilingues lui permet de proposer des services de qualité pour la conception et la traduction de campagnes de communication.

Vecteur de différenciation positive, le breton est générateur de valeurs tant symboliques qu’économiques. En effet, il recèle de véritables pépites de marketing pouvant booster l’économie locale en assurant à la langue un bel avenir.

Mettre en lumière les bonnes initiatives

Aujourd’hui, l’association déclarée d’intérêt général, se lance un nouveau défi avec le lancement en Juin prochain de la plateforme « Stal.bzh ». Il s’agit de mettre en lumière tous les amis de la langue dans le monde économique. Qu’elles soutiennent la langue ou l’utilisent dans leur quotidien, nos entreprises sont d’ores et déjà invitées à  s’inscrire. Les utilisateurs du site, bretonnants ou non, pourront ainsi diriger leurs actes d’achat vers ces entreprises.

Un mariage unique en Bretagne mais qui connaît déjà un très large succès au Pays Basque où « l’eusko » (une monnaie locale) valorise l’économie en langue basque.

Avec « Stal.bzh », nous pourrons donc très prochainement soutenir notre économie, notre culture et notre langue pour faire grandir la Bretagne.

En savoir plus

Loïck Roulaud

Articles précédents :

Babigoù Breizh : le breton comme un jeu d’enfant !

Breizh Barter : ça troque en Bretagne !

Breizh Wash : la lessive qui prend soin de la Bretagne

A la rencontre de « Reder Bro »

A la rencontre du .bzh

Bretagne Prospective sur Tébéo

Bretagne Prospective sur Tébéo

Mercredi 20 Mars 2019, Loïck Roulaud, chargé de mission au sein de Bretagne prospective, était sur le plateau de l’émission « l’instant T » pour évoque la question du « Breizh marketing ». Une réflexion qui suit un travail de plusieurs mois de l’association sur le terrain à la rencontre des acteurs qui s’identifient à cette région qui bouge.

Voir la vidéo 

Hommage de Jean-Michel Le Boulanger à Yann-Fañch Kemener

Hommage de Jean-Michel Le Boulanger à Yann-Fañch Kemener

Voici l’hommage que Jean-Michel Le Boulanger, vice-président de la Région Bretagne en charge de la culture, a rendu à Yann-Fañch Kemener le 19 mars à Ste-Tréphine. Un très beau texte.

Yann-Fañch,

Regarde, Yann-Fañch, ils sont si nombreux réunis aujourd’hui à Sainte-Tréphine ceux qui, saluant ta dépouille, veulent te remercier pour l’œuvre immense que tu as accomplie.

(suite…)