La population bretonne est dynamique

La population bretonne est dynamique

La Bretagne a une population globalement à peine moindre que celle de la Norvège ou de  l’Irlande et plus importante que celle de la Croatie.

Nous sommes au dernier recensement très précisément 4 616 602 habitants en Bretagne. Le département le moins peuplé est celui des Côtes d’Armor avec 599 477 Costarmoricains (13%). Viennent ensuite le Morbihan avec 741 905 Morbihannais (16%). Puis le Penn ar Bed avec 904 999 finistériens (19,6%). Les zones les plus peuplées sont à l’est de la Bretagne : l’Ille-et-Vilaine avec 1 026 962 habitants (22,2%) et la Loire-Atlantique avec 1 343 259 habitants (29,2%)

L’intégralité de l’article

Article de Rémy Penneg publié sur nhu.bzh

Logistique : avec le groupement Chargeurs Pointe de Bretagne, les industriels bretons tiennent la route

Logistique : avec le groupement Chargeurs Pointe de Bretagne, les industriels bretons tiennent la route

Pensé pour bénéficier à tous les maillons de la Supply chain, le groupement interentreprises breton compte 16 industriels et espère en accueillir bien d’autres. Pour l’heure concentré sur l’acheminement des produits ambiants, le GIE Chargeurs Pointe de Bretagne déclinera prochainement cette organisation pour le frais.

Mille camions d’évités sur les routes de France ! C’est ce qu’a permis le Groupement interentreprises (GIE) Chargeurs Pointe de Bretagne en 2016, rien que pour le seul distributeur Carrefour.

Tout est parti d’une idée des industriels de l’agroalimentaire bretons, Hénaff, Altho et Locmaria, en octobre 2011. Il s’agissait de contrer la perte de compétitivité des produits fabriqués en Bretagne, de réduire leurs émissions de CO2 et de s’adapter aux demandes des distributeurs qui ne voulaient plus avoir de stock.

L’intégralité de l’article

Article de Julie Menez sur le site bretagne-economique.com

Bretagne : une écloserie d’huîtres diversifiées innovante

Bretagne : une écloserie d’huîtres diversifiées innovante

Depuis 2015, une écloserie d’huîtres, dans le Finistère, commercialise des pétoncles noirs et des huîtres plates d’une manière novatrice
Au sud de la rade de Brest, à la ferme marine de l’île d’Arun à Hanvec, Mathieu Hussenot produit des naissains d’huîtres plates et de pétoncles noirs, deux espèces rustiques de la conchyliculture bretonne. Avec son associé,  Mikael Coquil, les deux jeunes aquaculteurs ont fait le pari de réimplanter ces deux espèces patrimoniales, deux coquillages victimes des maladies et aussi des modes de consommation. Authenticité, traçabilité et qualité sont les mots d’ordre de ces aquaculteurs finistériens très attachés à la biodiversité. Ils n’utilisent en effet, aucun produit phytosanitaire ou d’antibiotique.

L’intégralité de l’article

Article paru sur le site mer-ocean.com

Bretagne : ouverture maritime naturelle ou frontière terrestre imposée ?

Bretagne : ouverture maritime naturelle ou frontière terrestre imposée ?

Bretagne ou 2 700 kilomètres d’ouverture maritime et dix fois moins de frontière terrestre : vers où croyez-vous qu’on nous force à regarder ?

Il ne doit sans doute exister aucun autre pays au monde dans une telle situation.
La Bretagne est un peu comme un rectangle. Trois de ses côtés, dont les deux plus longs, sont intégralement maritimes. Et à l’est un des petits côtés est terrestre. D’une part, quelque 2 700 kilomètres de déroulé de plages, d’îles, de criques et de ports maritimes. Et d’autre part, entre la Baie du Mont Saint Michel au nord et la frontière vendéenne au sud de la Loire Atlantique, une façade terrestre dix fois moins longue à l’est.
Notre géographie naturelle est ainsi faite depuis la nuit des temps.

L’intégralité de l’article

Article de Rémy Penneg sur nhu.bzh

Saint-Loup. La Turballe nouveau champion de danse bretonne

Saint-Loup. La Turballe nouveau champion de danse bretonne

La Turballe a remporté le championnat national de danse bretonne, dimanche 19 août, à Guingamp (Côtes-d’Armor). Trois épreuves comptant pour le titre ont été organisées ce week-end, durant la 61e édition du festival de la Saint-Loup.

Près de 3 000 personnes ont convergé à Guingamp (Côtes-d’Armor), dimanche 19 août, pour assister au bouquet final de cette belle semaine de festival de la Saint-Loup. L’épreuve scénique, ultime défi lancé aux cercles celtiques encore en lice dans la finale du championnat national de danse bretonne.

Classement final : 1. Tresclan-La Turballe ; 2. Pontivy ; 3. Kerfeunteun-Quimper ; 4. Saint-Evarzec ; 5. Guingamp ; 6. Spézet ; 6ème ex-aequo. Moréac.

L’intégralité de l’article

Article publié sur le site de Ouest-France

Mais comment est né Produit en Bretagne ?

Mais comment est né Produit en Bretagne ?

Produit en Bretagne fête ses 25 ans. Pionnier français du marketing territorial, l’association compte aujourd’hui 400 entreprises adhérentes dans les cinq départements de la Bretagne historique, totalisant plus de 100.000 emplois. Un succès indéniable, assis sur la très forte identité bretonne qui s’est avérée, au fil des ans, un très bon vecteur de vente pour les entreprises rejoignant le mouvement. La Bretagne constituait un terroir idéal pour une telle initiative qui aurait probablement eu plus de mal à prospérer dans certaines autres régions. « Produit en Franche-Comté », ça sonne forcément moins bien.

Le petit phare jaune, emblème de la marque, s’est alors mis à fleurir mais pas à n’importe quelle condition car l’association a des critères de sélection stricts et bien des entreprises candidates n’ont pu passer le seuil de ce groupement, depuis sa création en 1993.

L’intégralité de l’article

Article publié sur le site bretagne-bretons.fr